Connect with us

A LA UNE

Cellou Dalein Diallo : « il est hors de question de renoncer à la lutte pour le triomphe de la vérité des urnes »

Published

on

Votre publicité ici

Le leader de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) ne décolère pas. Au lendemain de l’investiture du président Alpha Condé pour un troisième mandat contesté, Cellou Dalein Diallo réitère qu’il est le « vrai » gagnant de la présidentielle du 18 octobre.  Dans une déclaration ce 16 décembre il a indiqué qu’il n’arrêtera pas la lutte pour la « reconnaissance » de sa victoire.  

« Malgré toutes ces contraintes, il est hors de question pour l’UFDG et l’ANAD de renoncer à la lutte pour le triomphe de la vérité des urnes et la reconnaissance de notre victoire », dit-il, invitant ainsi « tous les guinéens épris de justice et de démocratie, gages de la paix et de la stabilité, à rester mobilisés pour continuer le combat ».

Lisez l’intégralité de sa déclaration  

Conakry, le 16 décembre 2020

Mes chers compatriotes,

En ces moments d’incertitude et de doute sur l’avenir démocratique de notre beau pays, je m’adresse à vous, avec la pleine mesure de la responsabilité que vous m’avez confiée le 18 Octobre 2020, en m’élisant Président de la République de Guinée, dès le premier tour, avec 53,84 % des suffrages exprimés.

Je tiens tout d’abord à vous réitérer mes remerciements pour l’accueil chaleureux que vous aviez réservé à mes équipes et à moi-même tout au long de la campagne électorale aussi bien à Conakry qu’à l’intérieur du pays.

Vous vous étiez, en effet, massivement mobilisés pour nous accueillir avec ferveur mais aussi pour voter et, faire partout de votre mieux, pour sécuriser vos suffrages.

Je vous renouvelle mes sentiments profonds de gratitude pour cette confiance et je vous assure que je ne ménagerai aucun effort pour en être digne.

Comme vous le savez, Alpha condé, s’étant rendu compte qu’il a perdu cette élection, a mobilisé les administrateurs territoriaux, la CENI et la Cour Constitutionnelle pour changer les résultats issus des urnes et se faire proclamer vainqueur.

Pour faire passer son hold-up électoral, il a déclenché, dès le lendemain du scrutin, des violences inouïes contre les militants et responsables de l’UFDG et de l’ANAD.

Afin de mener à bien cette répression contre le vrai vainqueur de l’élection et ses partisans, l’armée sera réquisitionnée, les PA renforcés, des commissions rogatoires délivrées à la police, autorisant celle-ci à arrêter et à détenir les partisans de l’UFDG et de l’ANAD en dehors de toutes procédures légales.

Le bilan provisoire de ces violences est de 48 morts, 300 blessés par balles, près de 400 arrestations, d’importants dégâts matériels et du cheptel de plusieurs éleveurs décimé.

En ce moment de notre histoire, notre devoir à nous tous est d’avoir une pensée pour les guinéens qui sont morts pour la Guinée, pour avoir répondu à l’appel du pays, pour avoir assumé leur devoir envers la République, pour avoir défendu la cause du salut national que constitue la démocratie.

J’adresse toutes mes condoléances à ceux qui ont perdu des proches dans la lutte pour la défense de la vérité des urnes ou contre le troisième mandat.

J’exprime toute ma solidarité aux blessés, à ceux qui ont perdu des biens et à ceux qui sont arbitrairement détenus et poursuivis. Nous continuerons notre combat pour que toutes les victimes innocentes de cette répression injuste aient droit à la justice et à la réparation.

Chers compatriotes,

Aujourd’hui, il ne s’agit plus de démontrer que nous avons gagné cette élection, il s’agit de renforcer notre organisation pour imposer le respect de la vérité des urnes et la reconnaissance de notre victoire.

Dans ce noble combat pour la démocratie et la justice, nous faisons désormais face à un véritable terrorisme d’Etat instauré par Alpha CONDE et qui se traduit par l’usage abusif de la force au détriment du droit.

On note à cet égard:

– L’instauration d’un véritable état de siège, qui ne dit pas son nom, dans le grand Conakry et dans les fiefs de l’opposition,

– L’interdiction par le gouvernement de toute manifestation de l’opposition dans les rues et sur les places publiques en violation des dispositions de la Constitution,

– L’usage récurrent des armes à feu dans la répression de nos manifestations entrainant de nombreux morts et blessés par balles,

– L’impunité garantie aux forces de défense et de sécurité lorsqu’elles font usage de leurs armes à feu contre les manifestants ou lorsqu’elles vandalisent les maisons des citoyens, les boutiques et magasins des opérateurs économiques supposés être des soutiens de l’opposition,

– L’encouragement par la corruption ou la promotion administrative des agents des forces de l’ordre qui font preuve de zèle dans les exactions dans les fiefs de l’opposition,

– Les arrestations massives, les séquestrations, y compris dans les camps militaires, et les condamnations arbitraires de nos cadres et militants,

– le harcèlement judiciaire et l’instrumentalisation à outrance de la justice par le Pouvoir à l’effet d’intimider et de museler l’opposition,

– la fermeture et l’occupation par les forces de défense et de sécurité du siège de l’UFDG et des bureaux de son Président.

Malgré toutes ces contraintes, il est hors de question pour l’UFDG et l’ANAD de renoncer à la lutte pour le triomphe de la vérité des urnes et la reconnaissance de notre victoire.

L’UFDG et l’ANAD invitent par conséquent tous les guinéens épris de justice et de démocratie, gages de la paix et de la stabilité, à rester mobilisés pour continuer le combat pour le triomphe de la vérité des urnes et des règles et principes de l’Etat de droit.

Vive la République !

Vive la Guinée !

Je vous remercie !

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

A LA UNE

« On n’a jamais mis des opposants en prison », jure Alpha Condé

Published

on

Votre publicité ici

Alors que plusieurs militants et responsables de l’opposition croupissent sans jugement depuis plusieurs mois à la maison centrale, dont au moins quatre ont déjà perdu la vie, le président Alpha Condé a nié avoir emprisonné des opposants. Pour lui, ceux qui sont « en prison ne sont pas des hommes politiques », a-t-il déclaré ce mercredi 24 février 2021, en marge du lancement du forum pour l’investissement en Guinée  (Guinea Investment Forum).

« La Guinée a fait d’énormes progrès sur le plan des droits humains, mais on continue toujours de nous considérer comme avant. Les pays qu’on dit démocratiques en Afrique, mettent leurs opposants en prison. Nous, on n’a jamais mis des opposants en prison », a dit Alpha Condé, ajoutant que « les gens qui sont en prison ne sont pas des hommes politiques ».

Dans son discours, le chef de l’Etat a aussi traité les guinéens des tortues « sans honte ».

« Les Guinéens n’ont pas honte, ils ont peur. Alors, c’est comme la tortue, il faut mettre le feu derrière », et « c’est ce qui va se passer », dit-il, avant de promettre que d'ici la fin de l'année il va ''récupérer"  tous les "biens de l'Etat détournés".

Par Mariam Bâ

Continue Reading

A LA UNE

Ebola : Rémy Lamah se donne six semaines pour éradiquer la maladie

Published

on

Votre publicité ici

Alors que la campagne de vaccination contre la fièvre hémorragique Ebola, lancée hier mardi, se poursuit en Guinée, le ministre de la Santé espère éradiquer le virus «en six semaines».

«Je pense qu’en six semaines, on peut en avoir terminé avec cette maladie», a confié à l’AFP le ministre Rémy Lamah.

Plus de 11 000 doses de vaccin fournies par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), sont arrivées lundi en Guinée. L’OMS prévoit d’acheminer prochainement des États-Unis 8500 doses supplémentaires, pour éliminer la maladie qui a déjà fait cinq morts depuis sa réapparition à Gouéké en Guinée forestière, il y a un peu plus d’une semaine.

Un total de 385 cas contacts a été recensé par les autorités sanitaires. Ils font dans leur grande majorité l’objet d’un suivi et seront prioritairement vaccinés, selon Bouna Yattassaye, directeur adjoint de l’Agence nationale de la sécurité sanitaire (ANSS), cité par l’AFP.

Par Ibrahim Sylla

Continue Reading

A LA UNE

Manifestation contre les délestages électriques à Faranah

Published

on

Votre publicité ici

A peine réélu pour un troisième mandat contesté, le président Alpha Condé fait face à une grogne dans ses propres fiefs.

Après Kissidougou en début de semaine, une manifestation a été signalée ce mercredi 24 février 2021, à Faranah, où on avait pourtant voté à plus de 100% en faveur du chef d’Etat, lors de la présidentielle du 18 octobre dernier.

Les manifestants qui érigent des barricadent  dans plusieurs ruelles de la commune urbaine, protestent contre les délestages électriques.

Lundi passé, une manifestation similaire avait éclaté dans la ville de Kissidougou, un autre fief électoral du parti au pouvoir. Mais les protestataires avaient été rapidement dispersés par les agents de forces de sécurité à l’aide des gaz lacrymogènes.

Par Guinee28

Continue Reading

Facebook

Advertisement

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Télél : +224 624 24 93 98 – 656 92 41 62 – 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance