Connect with us

A LA UNE

SENACIP: lancement officiel de la 3ème édition

Published

on

Votre publicité ici

Le président Alpha Condé a présidé ce lundi 17 décembre 2018, le lancement officiel de la troisième édition de la Semaine nationale de la citoyenneté et de la paix (SENACIP). La cérémonie s’est déroulée dans une grande ferveur dans la salle des fêtes de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry (UGANC), en présence des membres du gouvernement, des représentants des institutions nationales et internationales et du corps diplomatique, des étudiants et une foule très nombreuse de jeunes gens venus des différents coins de la capitale, Conakry.

Organisée par le Gouvernement guinéen à travers le Ministère de l’Unité nationale et de la Citoyenneté, ce grand événement qui se déroule cette année sous le thème «60 ans d’indépendance, une obligation de mémoire citoyenne», prendra fin le 23 décembre prochain.

Le directeur de Cabinet du gouvernorat de Conakry, M. Moundjour Chérif, a livré le discours du Gouverneur et Président du Conseil de ville de Conakry, le Général Mathurin Bangoura, empêché pour des raisons de service. Il a indiqué que la SENACIP est devenue une tradition depuis l’avènement Professeur Alpha Condé en 2010 à la Magistrature Suprême de la République.

Selon lui, ce comportement du vivre ensemble de tous les Guinéens dans la paix et la quiétude sociale doit être pérennisé, en vue de se détourner désormais vers le développement socio-économique de la Guinée. Pour Moundjour Chérif, cette semaine accordée à la citoyenneté doit permettre, surtout, de sensibiliser toutes les couches sociales du pays sur les vrais enjeux d’une souveraineté bien assumée.

« Forger la culture du civisme…)

Le nouveau ministre de l’Unité nationale et de la Citoyenneté, M. Mamadou Taran Diallo, a rappelé que du 1er au 7 novembre de chaque année, notre pays célèbre la semaine nationale de la citoyenneté et comme les deux précédentes éditions, celle de 2018 a pour objectifs de contribuer à la consolidation de la démocratie, l’Etat de droit et la culture de la paix, promouvoir une citoyenneté responsable pour forger la culture du civisme et de la tolérance chez ses compatriotes.

Pour cela, déclare-t-il, il faut « sensibiliser la population sur les valeurs cardinales du savoir-vivre ensemble, du respect réciproque, du respect des lois, des institutions et des droits et libertés des citoyens.Renforcer la prise de conscience de chacun sur l’importance stratégique de la citoyenneté et de la paix pour la construction d’une Nation démocratique, le développement socio-économique de la Guinée dans un environnement de paix sociale ».

Le ministre de l’Unité nationale et de la Citoyenneté a surtout insisté sur le fait que la SENACIP est l’affaire de toutes les Guinéennes et de tous les Guinéens sans distinction aucune pour faire naître dans notre pays des citoyens capables de se hisser au-delà des identités singulières et de regarder la patrie dans toutes ses composantes.

« L’organisation régulière de la semaine nationale de la citoyenneté à laquelle Son Excellence Monsieur le Président de la République attache du prix est une preuve éloquente de l’importance de la problématique de la citoyenneté dans le processus de développement de notre pays pour l’émergence de citoyens capables de se sublimer pour la construction d’une Nation unie et apaisée », souligne-t-il.

Selon lui, la thématique de cette année «60 ans d’indépendance, une obligation de mémoire citoyenne» que le Chef de l’Etat a bien voulu promulguer n’est pas fortuite. « Elle est en adéquation avec l’actualité de notre pays caractérisée par des velléités identitaires. Or pour que la Guinée obtienne sa souveraineté en 1958, nos devanciers ont su, à un moment, se mettre au-dessus de leur division et leur divergence pour se rassembler autour de l’essentiel comme vous le rappeliez Monsieur le Président, lors de votre adresse à la nation à l’occasion du 60ème anniversaire de l’accession de notre pays à la souveraineté nationale », indique l’ancien activiste de la société civile guinéenne.

 « La problématique du vivre ensemble »

Une semaine durant, des activités de formation et de sensibilisation des citoyens se dérouleront, par endroits, sur la problématique du vivre ensemble. Ainsi, des journées de conférences citoyennes sont programmées dans les établissements scolaires et universitaires sur le thème ‘’le sens et la portée du drapeau national’’ afin de susciter, entre autres, l’esprit patriotique. Tout comme des journées d’immersion des volontaires dans les quartiers pour expliquer le symbolisme lié aux couleurs nationales. Mais la semaine sera également marquée par des tables rondes et des synergies des radios à Conakry et à l’intérieur du pays, pour explique davantage le sens de la SENACIP aux citoyens.

Enfin, une journée sera essentiellement consacrée à la salubrité publique à travers des actions d’assainissement et de ramassage d’ordures conformément au programme gouvernemental instituant tous les derniers samedis du mois comme journée nationale d’assainissement et de salubrité.

Il faut noter que ce lancement de la 3ème édition de la SENACIP a enregistré la prestation des artistes qui ont su, dans une ambiance grandiose, égayer le public sur l’importance de la cohabitation sociale, le vivre ensemble de toutes les ethnies, le comportement des citoyens dans la rue et dans les lieux de service.

Zézé Zoumanigui pour l’AGUIPEL

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

A LA UNE

Le journaliste Robbie empêtré dans une affaire d’agression sexuelle

Published

on

Votre publicité ici

Depuis mercredi, Robert Sarah Koulémou dit Robbie est empêtré dans une sale affaire de mœurs.

L’ex chroniqueur de la Radio Espace, aujourd’hui à Djoma Médias, est accusé d’agression sexuelle et de violences physiques par une jeune femme de 19 ans.

L’accusatrice a d’ailleurs déposé une plainte ce 16 juin contre le journaliste connu pour ses critiques acerbes, à la Brigade spéciale de protection des personnes vulnérables de Belle-Vue (BSPPV), dans la commune de Dixinn.

Au lendemain de la plainte, Robbie s’est présenté ''volontairement'' à la BSPPV, mais en attendant les résultats des médecins légistes, aucune information n’est possible sur cette affaire, affirme un commandant de la Brigade, qui toutefois, souligne que des traces des violences sont visibles sur la jeune femme du nom de Bilinda, partie à l’hôpital Ignace Deen pour l’examen médical.

Cette affaire qui est donc pendante à la Brigade spéciale de protection des personnes vulnérables déchire les internautes guinéens sur la toile, entre ceux qui croient à une machination visant à nuire à la réputation de Robbie et ceux qui défendent l’accusatrice, non sans rappeler que le chroniqueur aurait appelé par le passé à la ''castration'' des violeurs en Guinée.

Par Mariam Bâ

Continue Reading

A LA UNE

Le parti de Dalein Diallo toujours ciblé, infiltré, secoué, mais jamais abattu

Published

on

Votre publicité ici

C’est une réalité. Les 10 ans du régime Condé n’ont généralement servi qu’à pilonner les fondations de l’Ufdg. En vain.

Le parti hérité de feu Ba Mamadou a régulièrement été poussé au piège tendu par ses adversaires, mais n’y est jamais tombé. Il a pourtant été possible de faire avaler la pilule de la diversion à certains de ses cadres, sans que cela ne sape les bases de ce parti fortement enraciné.

Il est même arrivé que ses plus populaires animateurs soient obligés de mordre à l’hameçon du pouvoir en place ou comme c’est le cas actuellement, de jouer le jeu de l’adversaire pour tenter de se sauver de l'exil ou de la prison. Malgré tout, l’héritier du très téméraire Ba Mamadou ne perd pas la partie.

Cela lui fait dix ans et demi de vie difficile d’opposant esquivant continuellement les assauts de la gouvernance Condé, mais ne s’est jamais laissé abattre. Sacré Cellou Dalein Diallo !

Par Le Populaire

Continue Reading

A LA UNE

« Dans les pays voisins, les gens souffrent plus que les Guinéens », assure Alpha Condé

Published

on

Votre publicité ici

Le président Alpha Condé a assuré mercredi, que dans les pays voisins, les gens souffrent plus que les Guinéens actuellement, en raison de la crise économique liée à la pandémie de coronavirus.

« Bien sûr qu’aujourd’hui, la vie est difficile.  Personne ne pensait que cette maladie (Covid-19, ndlr)  allait durer tant. Les conditions de vie sont difficiles mais c’est la situation partout.  Si vous allez dans les pays voisins, vous verrez que les gens souffrent plus que les Guinéens », a-t-il assuré ce 16 juin, à Boké, où il s’était rendu pour inaugurer la voie ferrée Dapilon-Santou, qui sert à transporter de la bauxite.

Comment mettre fin à ça ? S’interroge Alpha Condé, réélu en octobre dernier pour un troisième mandat meurtrier et décrié par l’opposition et une bonne partie de la société civile et la communauté internationale.  « Ce n’est pas en écoutant ces ennemis de la Guinée qui ont échoué à empêcher le référendum et qui viennent dire : la vie est chère. Rien ne se gagne sans le travail », répond-t-il, en se vantant d’avoir pu organiser trois élections : référendum, législatives, présidentielle, ‘’sans un dollars de l’extérieur’’.

« Il faut qu’on se dise la vérité. Nous allons passer quelques mois difficiles, nous devons l’accepter », avoue-t-il toutefois. « Mais comment  sortir de là? C’est de développer l’agriculture, des usines pour que notre riz ne soit plus acheté à des dollars, mais que ce soit du riz produit en Guinée », explique-t-il.

« Hier je me suis occupé de la bagarre politique avec ceux qui voulaient détruire la Guinée en étant tout le temps avec les policiers et les gendarmes pour assurer la sécurité.  Aujourd’hui il y a la paix, le pays est stable. Donc j’ai décidé de prendre les choses en main. L’argent du pays doit aller dans les caisses de l’État non pas dans les poches de quelques personnes », ajoute-t-il.

Par Ibrahim Bangoura

Continue Reading

Facebook

Advertisement

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Télél : +224 624 24 93 98 – 656 92 41 62 – 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance