Connect with us

A LA UNE

Massacre de Zogota : justice pour les victimes, étonnement chez l’Etat Guinéen

Published

on

Votre publicité ici

Alors que la cour de justice de la CEDEAO condamne l’Etat Guinéen à des réparations pécuniaires aux familles des victimes du massacre de Zogota en Guinée forestière, le conseil du gouvernement dans cette affaire se dit étonné de cette condamnation.

Dans un communiqué, Me Lanciné Sylla accuse les juges de la Cour  de n’avoir pas pris en compte les moyens de défense « pertinents et imparables » invoqués par l’Etat Guinée.

Dès lors, dit-il, « l’Etat Guinée se réserve le droit d’user de tous les moyens légaux pour faire rétablir la vérité des faits tant devant les juridictions nationales qu’aussi bien par la même cour dans l’intérêt d’une bonne administration de justice ».

L'affaire remonte à 2012, et plus précisément à la nuit du 3 au 4 août.

« Aux environs d'une heure du matin, les habitants de Zogota ont été brutalement attaqués dans leur sommeil par des éléments des Forces de défense et de sécurité (FDS) venues dans les environs du village à bord d'une dizaine de véhicules appartenant à l'armée, à la police et à la gendarmerie. Cette attaque nocturne, d'une ampleur jamais égalée dans la contrée, a duré près de quatre heures et s'est soldée par la mort de cinq citoyens abattus sur-le-champ et d'un sixième citoyen décédé de ses blessures au petit matin à l'hôpital régional de N'Nzérékoré [capitale régionale de la Guinée forestière, NDLR]. Ceux qui étaient sortis de leur maison à la suite des coups de fusil ont également essuyé des tirs à bout portant et reçu des gaz lacrymogènes. Les plus chanceux ont été arrêtés et torturés, avant d'être amenés manu militari à N'Zérékoré, où ils seront arbitrairement détenus pendant plusieurs jours », détaille la plainte enregistrée le 19 octobre 2018 par la juridiction régionale d'Abuja et consultée par Le Point Afrique.

Dans son arrêt du 10 novembre 2020, la Cour de justice de la Cedeao déclare la Guinée coupable d'avoir enfreint « le droit à la vie », « le droit de ne pas être soumis à la torture, aux traitements inhumains, cruels ou dégradants », « le droit à ne pas faire l'objet de détention et arrestation arbitraire », « le droit à un recours effectif », et condamne l'État à des dédommagements envers les victimes et les ayants droit des personnes décédées durant cette nuit de violences.

Une trentaine d'entre eux figurent parmi les plaignants aux côtés de l'ONG guinéenne Mêmes Droits pour tous et de l'ONG américaine Advocates for Communitiy Alternatives (ACA), spécialisée notamment dans l'appui juridique aux communautés villageoises victimes d'infractions commises par des multinationales.

Avec le point Afrique

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

A LA UNE

Le blogueur Alpha Diallo condamné pour outrage à agent

Published

on

Votre publicité ici

Le président de l’association des blogueurs de Guinée (ABLOGUI), Alpha Diallo, a été condamné ce mardi 15 juin 21, au paiement d’une amende de 500 000 francs et d’un franc symbolique à la partie civile.

Ce bloggeur a été reconnu coupable d’outrage à agent par le TPI de Dixinn.

Par contre,  le juge l’a renvoyé à des fins de poursuite pour les faits de violences et voie de fait.

Toutefois, les avocats du prévenu qui réclament purement et simplement l’acquittement de leur client ont interjeté appel.

Alpha Diallo avait été interpellé le 02 juin dernier lors d’un contrôle de la police routière à Sonfonia, qui l’a infligé une contreventions. Devant le refus de payer, il a passé 24 heures en garde à vue au commissariat central de Sonfonia, avant d’être déféré le 03 juin devant le TPI de Dixinn.

Par Mariam Bâ

Continue Reading

A LA UNE

Crise à la FEGUIFOOT : une mission conjointe FIFA-CAF attendue à Conakry

Published

on

Votre publicité ici

Une mission conjointe de la Fédération international de football association (FIFA) et de la Confédération africaine de football (CAF) sera à Conakry du 21 au 24 juin 2021.

L’objectif est d’enquêter sur la crise qui secoue la fédération guinéenne de football  (Feguifoot) liée à l’organisation du congrès, électif deux fois reporté, puis renvoyé aux calendes grecques.

La mission sera composée de deux émissaires dont Rolf Tanner, Chef du département de gouvernance des associations membres de la FIFA et Jean Jacques Diene, Chef du bureau du secrétaire général de la CAF.

Une fois dans la capitale guinéenne, ces émissaires vont échanger avec plusieurs personnalités, entre autres, le ministre des sports, Bantama Sow, les membres du comité exécutif de la Feguifoot, le 1er vice-président, Amadou Diaby, le secrétaire général, le président et le vice-président de la commission électoral de la commission électorale, ou encore, le président et vice-président de la commission éthique.

Par Ibrahim Bangoura

Continue Reading

A LA UNE

L’ex médiateur de la République, Général Facinet Touré est mort

Published

on

Votre publicité ici

L'ancien médiateur de la République, le Général Facinet Touré est décédé lundi 14 juin 21, des suites d'une longue maladie.

Militaire à la retraite il était membre fondateur du CMRN, le comité militaire dirigé par feu General Lansana Conté qui a pris le pouvoir à la mort du président Sékou Touré, en 1984.

Il fut également plusieurs fois ministre en Guinée.

Il est mort à Conakry à l’âge de 87 ans.

Par Guinee28

Continue Reading

Facebook

Advertisement

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Télél : +224 624 24 93 98 – 656 92 41 62 – 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance