Connect with us

A LA UNE

La Direction de l’UFDG doit profiter pour obtenir la libération de ses cadres ( Sow Boubacar)

Published

on

Je souscris, adhère totalement au contenu et à l’esprit de la récente tribune signés par les cadres de l’UFDG emprisonnés à la maison centrale de Conakry.

L’aiguille de la pendule qui ne tourne pas, désespère tout homme privé de liberté. De même, dans une situation donnée, le statuquo n’arrange que celui qui est maître de son quotidien. Les problèmes politiques ont besoin des stratégies politiques pour être réglés.

Aussi, pour espérer rivaliser pour ne pas dire battre son adversaire, il faut être capable de franchir la ligne médiane pour jouer, l’affronter dans sa propre surface. Cela est valable aussi dans le jeu politique.

En effet, on ne rappellera jamais assez, que l’arrestation et l’incarcération des cadres de l’UFDG dont Ousmane Gaoual, Chérif Bah, et Cellou Baldé pour ne citer qu’eux qui font l’actualité à travers la tribune qu’ils viennent de signer, est plus politique que judiciaire.

Personnellement, je souscris totalement et entièrement à leur démarche.

Ils sont privés de liberté injustement depuis de mois sans qu’une issue heureuse en leur faveur ne pointe à l’horizon.

Dieu seul sait que les prisons politiques guinéennes sont pires que celles du régime de l’apartheid à l’époque.

Si Mandela, le plus célèbre des prisonniers politiques a fait plus de 27 ans de bagne avant de sortir présider aux destinées de son pays, c’est reconnaître au moins, que son intégrité physique avait été préservée. Chose que le prisonnier politique guinéen ne peut ni rêver, ni espérer.

Je disais plus haut que pour rivaliser avec son adversaire, il faut savoir ou pouvoir l’affronter dans sa propre surface de répartition.

L’UFDG doit s’adapter aux pratiques du régime de Mr Alpha Condé en apprenant quand se nécessaire, à faire comme lui sans perdre son âme.

Chaque fois que Mr Alpha Condé est confronté à une situation difficile, il la politise et parvient cyniquement à retourner la situation en sa faveur.

C’est dire que si L’UFDG ne gère pas de façon pragmatique et intelligente cette sortie de ses lieutenants emprisonnés, cette patate chaude, c’est le camp adverse toujours aux aguets et à la manœuvre, qui risque politiquement, d’en tirer bénéfice.

N’oublions pas que le rêve, l’objectif ultime du régime, c’est de continuer ses manœuvres jusqu’à parvenir à faire imploser l’UFDG, le seul Parti aujourd’hui, qui le tient tête sur l’échiquier politique guinéen.

Quand Mr Alpha Condé parle aujourd’hui de dialogue national, tout le monde sait que c’est pour se sortir de l’impasse dans lequel il se trouve depuis l’entame de son 3ème mandat de trop à la tête de la Guinée.

D’ailleurs, ce n’est pas nouveau, il s’est toujours joué de ses adversaires politiques pour parvenir à ses fins. Certains diront que c’est de bonne guerre; on est en politique.

La question que je me pose est de savoir pourquoi, l’UFDG peine à s’adapter à son adversaire pour savoir parfois, couper l’herbe sur ses pieds ?

Aujourd’hui, le mot d’ordre c’est dialogue national sans que personne n’ignore que c’est un marché de dupe.

Le sachant, l’UFDG devrait s’y engouffrer, poser des préalables et des conditions qui vont dans le sens de ses intérêts.

Une fois ses préalables et ces conditions remplies, faire monter les enchères politiques au point de mettre le pouvoir dos au mur avec l’objectif de casser son jeu de dupe.

Comme disent les autres, les promesses n’engagent que ceux qui y croient. L’UFDG doit rompre avec son intransigeance actuelle et avoir pour priorité, la libération de ses cadres emprisonnés.

Et si cela passe par la case dialogue national, elle doit jouer le jeu de façon intelligente et pragmatique.

En politique, la vérité ou la donne d’aujourd’hui n’étant pas souvent celle de demain, l’important c’est que ces cadres, ces pères de famille recouvrent leur liberté.

Mon intime conviction est qu’aujourd’hui, même le pouvoir ne sait plus quoi faire de ces détenus, la direction de l’UFDG doit en profiter pour obtenir leur libération avant que l’impasse actuelle ne tourne en sa défaveur.

Le pouvoir fait son marché politique en sa faveur; pourquoi l’UFDG n’en ferait pas autant au même moment pour obtenir la libération de ses cadres.

Sow Boubacar, Switzerland

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

A LA UNE

Dernière minute : Foniké Menguè et Cie placés sous mandat de dépôt à la Maison centrale

Published

on

Deux jours après leur arrestation brutale, Oumar Sylla, alias Foniké Menguè, Alpha Midjaou Bah dit Djanii Alfa, et Mamadou Billo Bah, tous membres du FNDC, ont été placés sous mandat de dépôt à la Maison centrale.

Ils ont conduits  ce jeudi 7 juillet 2022dans cette plus grande prison du pays, après un bref passage au tribunal de première instance de Dixinn.

Leur dossier étant orienté en flagrant délit, leur procès devrait s’ouvrir demain, vendredi devant cette juridiction.

Ces trois leaders du FNDC, le front ayant lutté contre le troisième mandat d’Alpha Condé,  ont été arrêtés brutalement sur ordre du procureur générale, Alphonse Charles Wright,  mardi dernier, alors qu’ils étaient en conférence de presse au siège du front par des agents de la BRB (Brigade de répression du banditisme), pour « injures et outrage à magistrat ».

Ils avaient été conduits ensuite à la Direction centrale de la police judiciaire, où ils ont fait deux jours avant d’être finalement écroués aujourd’hui à la Maison centrale.

Leur arrestation a suscité l’indignation de l’opinion publique et a provoqué des violences à Conakry.

Par Alpha Abdoulaye Diallo

 

Continue Reading

A LA UNE

Arrestation de Foniké Menguè et Cie : réaction de l’Ambassade des Etats-Unis en Guinée

Published

on

L’Ambassade des Etats-Unis en Guinée vient de réagir à l’arrestation musclée de Foniké Menguè, Djani Alfa et Billo Bah du front national pour la défense de la Constitution ( FNDC). Alors que leur interpellation brutale suscite de l’indignation de l’opinion nationale et a provoqué des violences à Conakry, la représentation diplomatique des Etats-Unis en Guinée rappelle aux autorités de la transition que « le droit à la liberté d’expression et à une procédure régulière est primordial pour maintenir la paix et défendre les valeurs démocratiques ».      

Dans un communiqué, l’Ambassade américaine qui indique qu’elle suit de près les « arrestations de personnalités politiques en Guinée au cours des derniers mois exhorte  le gouvernement guinéen et les acteurs sociopolitiques à « trouver un terrain d’entente pacifique pour une collaboration continue et un dialogue ouvert ».

« Nous demandons au gouvernement guinéen de veiller à ce que les détenus  soient traités équitablement et bénéficient d’une procédure régulière par le biais d’un processus judiciaire transparent », conclut le communiqué.

Par Mariam Bâ

Continue Reading

A LA UNE

Nécrologie : le doyen Bah Lamine de Lynx-Lance est décédé

Published

on

C'est sans doute l'une des plus grandes plumes du pays qui s'est éteinte. Le doyen Bah Mamadou Lamine du Groupe de presse Lynx-Lance est décédé ce mercredi 6 juillet à Montréal au Canada, où il séjournait depuis près de deux  ans.

Membre fondateur du Lynx le 7 février 1992, il a été un Grand Reporter de par ses grands dossiers et investigations.

Il avait environ 70 ans. Paix à son âme !

Guinee28

Continue Reading

Facebook

Advertisement
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Téléphone: +224 624 24 93 98/+224 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance