Accueil / A LA UNE / Guinée : panique dans plusieurs préfectures, après l’administration d’un déparasitant à des élèves

Guinée : panique dans plusieurs préfectures, après l’administration d’un déparasitant à des élèves

Plusieurs élèves qui ont avalé un déparasitant se sont évanouis, d'autres sont tombés en syncope dans plusieurs établissements scolaires de Dubréka, Coyah et Fria, lundi 18 mars 19.

Certains de ces enfants dont l’âge varie entre 5 à 14 ans ont été hospitalisés dans des hôpitaux. Cette situation a provoqué la panique chez les élèves et leurs parents, entrainant des violences.

Les autorités sanitaires ont indiqué qu'il s'agit d'une réaction normale après la prise du praziquantel à jeun.

Le drame est survenu, lors d'une campagne de distribution gratuite d'un médicament, Le praziquantel, un produit administré dans le cadre de la lutte contre la schistosomiase.

Selon la BBC, le médicament lutte contre la mansoni, un ver plat agent causal de la dysenterie et d'autres maladies.

Toute fois, une enquête a été diligentée par les autorités sanitaires pour situer les responsabilités.

Selon les explications de certains médecins, le produit ne doit pas être administré plusieurs heures après le dernier repas.

Par Guinee28

About Guinee28.info

Les Nouvelles de Guinée