Connect with us

A LA UNE

Guinée : l’hommage d’Alpha Saliou Wann aux détenus politiques

Published

on

Je rends un vibrant hommage aux valeureux combattants de la liberté Oumar Sylla Foniké Mangè, Etienne Soropogui, Keamou Bogola Haba et Abdoulaye Bah pour ne citer que les plus connus. Ils ont refusé de courber l’échine au moment où une certaine opinion pousse à aller s’agenouiller pour demander pardon au dictateur.

Leur bravoure est une preuve éloquente que l’espoir ne mourra jamais. Par leur esprit de sacrifice, ils feront des émules pour la défense d’une cause qui nous dépasse.

J’entends certain dire que le peuple de Guinée ne mérite pas qu’on se sacrifie pour lui, n’est-ce pas cracher sur la vérité historique que d’affirmer une telle énormité? De 1990 à nos jours, la mobilisation des jeunes Guinéens est sans égale en Afrique. On ne peut pas faire mieux.

Il faut plutôt pointer du doigt l’irresponsabilité des élites guinéennes. Le changement ne pouvait pas s’obtenir avec des politiciens-girouettes  préoccupés par leurs ventres, ni avec des chefs militaires inconscients qui préfèrent massacrer leur jeunesse pour défendre des dirigeants honnis.

Les populations guinéennes ont toujours manifesté leur ras-le-bol contre les pouvoirs durant ces dernières décennies. À la différence des autres pays africains, les élites n’ont pas été choquées par la brutalité des dirigeants du pays pour exiger et obtenir leur départ. Partout ailleurs, de tels dirigeants ont fini par être lâchés par leurs armées et la classe politique.

Nous n’allons donc pas baisser les bras, car on n’obtient rien de grand dans la facilité. C’est dans l’adversité qu’on reconnaît les grands hommes.

Les actes de bravoure et de don de soi ne sont jamais vains.

Qui aurait pu imaginer que le destin de l’Amérique allait changer simplement parce que son premier président Georges Washington avait pour modèle le grand romain Cincinnatus? Lucius Quinctius Cincinnatus est un consul romain du 5ème siècle av. J-C. qui s’est retiré de la politique pour s’occuper modestement de ses champs. Quand Rome fut menacée d’invasion par les Sabins et les Èques et par la suite pour mater une révolte de la plèbe, les sénateurs allèrent le supplier de reprendre le pouvoir pour sauver la République. À deux reprises, il accepta de sauver Rome, mais dès après son triomphe, il a restitué le pouvoir pour retourner à ses terres.

C’est en s’inspirant de ce modèle de vertu et d’humilité que le président Georges Washington refusa non seulement de devenir roi, mais surtout après ses deux mandats, il écartera la possibilité d’un troisième mandat pour se retirer sur ses terres comme jadis le fit son héros Cincinnatus. Tous ses successeurs suivront son exemple en ne faisant que deux mandats (sauf Roosevelt durant la seconde guerre mondiale) jusqu’au 22ème amendement de la Constitution américaine du 21 mars 1947 qui fixe à deux la limite du nombre de mandats que peut exercer le président des États-Unis. On ne se sacrifie jamais pour rien pour son pays.

Nous nous n’avions pas eu d’hommes d’Etat vertueux et patriotes pour inspirer en bien les générations futures. Peut-on se glorifier du massacre de ses compatriotes et les priver de leurs libertés fondamentales ? Ce sont des assoiffés de pouvoir incompétents, violents et égoïstes qui sont des contre-modèles pour la société.

Par Alpha Saliou Wann

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

A LA UNE

Crief : mauvaise nouvelle pour Kassory Fofana

Published

on

Alors que la Chambre de l’instruction de la CRIEF (Cour de répression des infractions économiques et financières) a ordonné vendredi 02 décembre, la mise en liberté assortie de contrôle judiciaire et d’une caution de 3 milliards de francs guinéens de Kassory Fofana, l’ancien premier ministre va devoir encore rester en prison. (suite…)

Continue Reading

A LA UNE

Des poursuites judiciaires contre plusieurs administrateurs territoriaux

Published

on

Le ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Alphonse Charles Wright, a instruit le Procureur Général près la Cour d’Appel de Kankan d’engager ou de faire engager des poursuites judiciaires contre six administrateurs territoriaux. (suite…)

Continue Reading

A LA UNE

Afrique du Sud : Cyril Ramaphosa sous la menace d’une procédure de destitution

Published

on

Le sort du président sud-africain Cyril Ramaphosa mobilisait, jeudi, toutes les attentions, au lendemain de la publication d’un rapport affirmant qu’il « a pu commettre » des « violations et des fautes », dans le cadre d’un scandale autour d’un cambriolage qui l’empoisonne depuis des mois. (suite…)

Continue Reading