Connect with us

A LA UNE

Guinée : au moins 92 personnes tuées lors des manifestations contre le troisième mandat (FNDC)

Published

on

Votre publicité ici

Au moins 92 personnes ont été tuées en marge des manifestations contre un troisième mandat en faveur d’Alpha Condé, selon le Front national pour la défense de la Constitution (FNDC). Parmi ces victimes, 84 sont déjà identifiées par le FNDC dont 28 victimes sur 36 cas enregistrés à N’zérékoré lors du double scrutin législatif et référendaire controversé du 22 mars 2020.

Sur les 56 personnes tuées (sans compter les 36 victimes de N’zérékoré dont les causes restent déterminées) il y a  au moins 45 tuées par balles, au moins 2 par gaz lacrymogène et au moins 2 par bastonnade, souligne le FNDC, dans un rapport.

Dans ce document, le FNDC récence au moins 324 personnes blessées entre novembre 2019 à août 2020.

« La Coordination Nationale du FNDC a pu documenter à ce jour 195 cas de blessés graves. Parmi ces 195 cas, nous avons dénombré au moins 59 blessés par armes de guerre (par balles) ;) au moins 30 par gaz lacrymogène ; au moins 10 par bastonnade ; au moins 5 par armes blanches et au moins 3 percutés par des véhicules des FDS », note le front, soulignant que ce bilan provisoire de blessés ne couvre pas toutes les périodes de répression policière qui ont été enregistrées.

« Toutes les victimes ne sont pas encore identifiées. Avec le travail de documentation en cours, ce bilan provisoire pourrait doubler ou tripler. »

 Par Mariam Bâ

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

A LA UNE

Maison centrale : de quoi est mort Mamadou Oury Barry ?

Published

on

Votre publicité ici

Quelques semaines après le vieux Ibrahima Sow, Mamadou Lamarana Diallo et l’opposant Roger Bamba, un autre détenu, Mamadou Oury Barry, est décédé aussi en détention samedi passé à la Maison centrale. Mais de quoi est mort ce dernier ?

Selon le Ministère de la Justice, il est décédé d’une mort naturelle liée à une occlusion intestinale et une anémie bioclinique au Service des urgences de l’Hôpital Ignace Deen.

Unique fils chez sa mère, Mamadou Oury Barry, avait été placé sous mandat de dépôt le 5 août 2020, pour coups et blessures volontaires, par le Tribunal de Première Instance de Dixinn.

Il avait été arrêté à Cosa, en marge d’une manifestation du front national pour la défense de la Constitution (FNDC) contre le troisième mandat d’Alpha Condé.

Depuis novembre dernier, au moins quatre détenus sont décédés en détention préventive à la Maison centrale de Conakry. Alors que le ministère de la justice a toujours soutenu que ces prisonniers sont morts naturellement, dans leurs familles on croit plutôt aux effets de la « torture ».   Comme pour dire que ces décès suscitent des interrogations sur les conditions carcérales en Guinée.

Par Ibrahim Sylla

Continue Reading

A LA UNE

Un autre détenu meurt en détention à la Maison centrale

Published

on

Votre publicité ici

Les décès des prisonniers se multiplient à la Maison centrale. Après le vieux Ibrahima Sow, Mamadou Lamarana Diallo et l’opposant Roger Bamba un autre détenu politique vient de mourir en prison.

Selon nos informations, Mamadou Oury Barry est décédé à la Maison centrale samedi passé.

Âgé de 20 ans environ, ce jeune, chauffeur de profession,  avait été arrêté en août dernier, à Cosa, en marge d’une manifestation du front national pour la défense de la Constitution (FNDC) contre le troisième mandat d’Alpha Condé.

Depuis novembre dernier, au moins quatre détenus sont décédés en détention préventive à la Maison centrale de Conakry.

Ces décès suscitent des interrogations sur les conditions de détentions des opposants dans les différents établissements pénitentiaires du pays.

Par Mariam Bâ

Continue Reading

A LA UNE

Urgent : le ministre du commerce annule l’augmentation des prix de la farine et du pain

Published

on

Votre publicité ici

Mais qu’est ce qui se passe au Ministère du Commerce ? Alors que dans un arrêté pris hier vendredi, le ministre annonçait l’augmentation des prix de la farine et du pain,  ce samedi 16 janvier 2021, il a pris un autre arrêté annulant le précédant.

« Dans un nouvel Arrêté pris ce samedi 16 janvier 2021, le Ministre du Commerce annule l’arrêté A/2021/043 portant fixation du prix de la farine et du pain en date du 15 janvier 2021. Par conséquent les prix de la farine et du pain anciennement en vigueur restent inchangés sur toute l'étendue du territoire national ».

L’annonce hier de l’augmentation des prix de la farine et du pain avait  été vivement critiquée par bon nombre des guinéens.

Par Guinee28

Continue Reading

Facebook

Advertisement

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Télél : +224 624 24 93 98 – 656 92 41 62 – 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance