Connect with us

People

Voici la Miss Afrique 2016

Published

on

Votre publicité ici

Une Ghanéenne, Rebecca Asamoah, est devenue ce week-end la première "Miss Continent africain" à Johannesburg, lors du concours de beauté éponyme.

S’il existe de nombreux concours de beauté « Miss Afrique » à travers le monde – Miss Africa USA, Miss Afrique Belgique… -, celui-ci, organisé par le producteur sud-africain Neo Mashishi, est le premier organisé sur le sol africain et impliquant plusieurs dizaines de pays du continent.

Les organisateurs espèrent d’ailleurs pouvoir convaincre l’Union africaine (UA) de les soutenir, afin que leur Miss « puisse jouer un rôle pour tirer l’Afrique vers le haut » et mener des campagnes contre les fléaux africains tels que le paludisme, la pauvreté ou la xénophobie.

Samedi soir, dans la grande salle de spectacle du casino de Gold Reef City, les 12 finalistes aux chevelures brodées de perles se sont affrontées tantôt pieds nus et en habit traditionnel, tantôt moulées dans de longues robes du soir.

Innovation sur l’épreuve en maillot de bain: moins dénudées qu’à l’habitude dans ce type de concours, les candidates portaient tee-shirts noirs et shorts moulants, tout en dansant pieds nus sur des morceaux comme « Africa » du chanteur malien Salif Keita.

C’est finalement la candidate ghanéenne, une hygiéniste dentaire de 24 ans, qui s’est démarquée face aux 40 jeunes femmes engagées dans la compétition depuis le lancement du concours.

La Zambienne Michelo Malambo a remporté la deuxième place, tandis que la Sud-Africaine Jemimah Kandimiri a gravi la troisième marche du podium.

Lors de son premier passage, Rebecca Asamoah était montée sur scène enveloppée dans le drapeau de son pays, les cheveux tressés et la tête sertie d’une coiffure traditionnelle de l’ethnie ghanéenne ashanti. C’est moulée dans une robe de soirée confectionnée en kenté, le tissu le plus connu du Ghana, que quelques heures plus tard, elle recevra la couronne de la gagnante.

« C’est la première fois que l’on désigne une Miss Afrique continentale », s’est réjoui Neo Mashishi, qui a passé cinq ans à monter le projet. « C’est l’Afrique. Nous sommes en train de vendre l’Afrique au monde entier et nous sommes fiers d’être cette Afrique ».

« Tout cela s’est déroulé à l’africaine, nous n’avons rien copié de Miss Univers ou de Miss Monde », s’est-il encore vanté.

Celle qui avait fini dauphine du concours Miss Ghana 2015 repart avec une bourse pour étudier la gestion des affaires à l’Université Monash de Johannesburg.

« Il y a beaucoup de choses à améliorer en Afrique: l’eau, l’éducation, les questions environnementales… », a-t-elle déclaré à l’AFP, avant d’ajouter: « Ma principale préoccupation, c’est l’émancipation des jeunes… afin que nous puissions travailler main dans la main et élever notre continent à la place qui est la sienne ».

AFP

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

Advertisement

A LA UNE

Accusée de « perversions », une artiste interdite de prestation scénique en Guinée

Published

on

Votre publicité ici

L’Agence Guinéenne de spectacles vient d’interdire toute prestation scénique sur le sol guinéen à l’artiste Tenin Diawara.

Pour Cause, l’Agence l’accuse de fait de « perversions mis en scène devant un large public » lors d’un récent concert à Kamsar.

Selon nos confrères de guinee114, alors que la chanteuse et auteure de la célèbre chanson " Baréya" interprétait sur scène  son titre N’Fatama ( je m’en fous ),  ses danseurs paraissaient  comme des homosexuels en montrant leurs dessous.

Jugeant ce comportement d’ « atteinte à la pudeur et aux bonne mœurs de notre pays, » l’Agence Guinéenne de spectacles a par ailleurs interdit aussi  l’organisateur et sa structure d’organiser des évènements dans le pays.

Réaction de Tenin Diawara

Quelques heures après l’annonce de cette décision, Tenin Diawara a présenté ses excuses.

« Bonjour la famille, je tiens à m'excuser auprès de ma maman sayon bamba la directrice de l'agence Guinéenne de spectacle pour tout ce qui s'est passé. Je fais tout cela pour le plaisir de mes fans, mais si cela touche l'organe de la culture guinéenne je me met à terre pour demander pardon a toutes ces personnes qui n'ont pas apprécié ce geste, déjà toutes les vidéo de mes spectacles ont été supprimés sur ma page. Pour une dernière fois je demande pardon à tout le peuple Guinéen je vous adore bisous », a-t-elle demandé pardon sur sa page facebook.

Voici la décision :  

Continue Reading

A LA UNE

Affaire Mamasita : les déboires continuent pour Sidiki Diabaté

Published

on

Votre publicité ici

Accusé de violences conjugales et séquestration par son ex-compagne, la Guinéo-malienne, Mariam Sow, dit Mamasita,  l’artiste malien Sidiki Diabaté continue de subir les sanctions dans le milieu musical.

Dans la journée du lundi dernier, juste après le dépôt de plainte contre lui, l’organisation des African Muzik Magazine Awards (Afrimma), une cérémonie qui récompense les meilleurs artistes africains depuis Dallas, a annoncé le « retrait de la nomination de l’artiste malien Sidiki Diabaté ». « Une mesure nécessaire au regard des accusations à son encontre, précise le communiqué, ajoutant que « bien que les talents de Sidiki Diabate soient reconnus, nous sommes contre les coups et blessures de tout être humain et ne tolérons pas ce genre de comportement ».

Le lendemain il a été aussi suspendu du Prix international des musiques urbaines et découpées (Primud) à Abidjan.

« Le comité d’organisation décide de la suspension de l’artiste Sidiki Diabaté pour les Primud 2020 », a informé un communiqué, alors que le Malien de 28 ans était nommé dans la sélection des meilleurs artistes de l’Afrique de l’Ouest francophone.

Ce mercredi également, la maison de disque Universal a suspendu sa collaboration avec lui.

Interrogé par le quotidien français Le Monde avant sa convocation, Sidiki Diabaté s’est dit "serein", qualifiant l’affaire de "plus compliquée qu’il n’y paraît".

L’artiste est toujours en garde à vue à Bamako.

Par Alpha Diallo

Continue Reading

A LA UNE

Violences conjugale : Sidiki Diabaté exclu aux Awards de la musique africaine

Published

on

Votre publicité ici

Le célèbre chanteur malien Sidiki Diabaté est officiellement exclu des artistes nominés aux Awards de la musique africaine (Afrimma) 2020, suites aux accusations de violences conjugales et séquestration dont il fait objet depuis quelques jours.

« Nous annonçons le retrait des nominations de l’artiste malien Sidiki Diabate. Cette mesure est nécessaire en raison des graves allégations de coups et blessures à son encontre. Afrimma est un organisme qui défend la musique africaine et bien que les talents de Sidiki Diabate soient reconnus, nous sommes contre les coups et blessures de tout être humain et ne tolérons pas ce genre de comportement », a annoncé Afrimma sur sa page Facebook.

Depuis plusieurs jours, Sidiki Diabaté fait l’objet d’accusation de violences conjugales et séquestration par son ex-compagne,  la Guinéenne Mariam Sow.

Dans une publication sur les réseaux sociaux, cette dernière a dévoilé des images dans lesquelles elle présente des blessures sur son corps.

Plusieurs personnes ont confirmé sur Twitter les accusations et affirment connaître l’histoire de la jeune fille.

Par Guinee28

Continue Reading

Facebook

Advertisement
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Télél : +224 624 24 93 98 – 656 92 41 62 – 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance