Connect with us

People

Voici la Miss Afrique 2016

Publié

le

Votre publicité ici

Une Ghanéenne, Rebecca Asamoah, est devenue ce week-end la première "Miss Continent africain" à Johannesburg, lors du concours de beauté éponyme.

S’il existe de nombreux concours de beauté « Miss Afrique » à travers le monde – Miss Africa USA, Miss Afrique Belgique… -, celui-ci, organisé par le producteur sud-africain Neo Mashishi, est le premier organisé sur le sol africain et impliquant plusieurs dizaines de pays du continent.

Les organisateurs espèrent d’ailleurs pouvoir convaincre l’Union africaine (UA) de les soutenir, afin que leur Miss « puisse jouer un rôle pour tirer l’Afrique vers le haut » et mener des campagnes contre les fléaux africains tels que le paludisme, la pauvreté ou la xénophobie.

Samedi soir, dans la grande salle de spectacle du casino de Gold Reef City, les 12 finalistes aux chevelures brodées de perles se sont affrontées tantôt pieds nus et en habit traditionnel, tantôt moulées dans de longues robes du soir.

Innovation sur l’épreuve en maillot de bain: moins dénudées qu’à l’habitude dans ce type de concours, les candidates portaient tee-shirts noirs et shorts moulants, tout en dansant pieds nus sur des morceaux comme « Africa » du chanteur malien Salif Keita.

C’est finalement la candidate ghanéenne, une hygiéniste dentaire de 24 ans, qui s’est démarquée face aux 40 jeunes femmes engagées dans la compétition depuis le lancement du concours.

La Zambienne Michelo Malambo a remporté la deuxième place, tandis que la Sud-Africaine Jemimah Kandimiri a gravi la troisième marche du podium.

Lors de son premier passage, Rebecca Asamoah était montée sur scène enveloppée dans le drapeau de son pays, les cheveux tressés et la tête sertie d’une coiffure traditionnelle de l’ethnie ghanéenne ashanti. C’est moulée dans une robe de soirée confectionnée en kenté, le tissu le plus connu du Ghana, que quelques heures plus tard, elle recevra la couronne de la gagnante.

« C’est la première fois que l’on désigne une Miss Afrique continentale », s’est réjoui Neo Mashishi, qui a passé cinq ans à monter le projet. « C’est l’Afrique. Nous sommes en train de vendre l’Afrique au monde entier et nous sommes fiers d’être cette Afrique ».

« Tout cela s’est déroulé à l’africaine, nous n’avons rien copié de Miss Univers ou de Miss Monde », s’est-il encore vanté.

Celle qui avait fini dauphine du concours Miss Ghana 2015 repart avec une bourse pour étudier la gestion des affaires à l’Université Monash de Johannesburg.

« Il y a beaucoup de choses à améliorer en Afrique: l’eau, l’éducation, les questions environnementales… », a-t-elle déclaré à l’AFP, avant d’ajouter: « Ma principale préoccupation, c’est l’émancipation des jeunes… afin que nous puissions travailler main dans la main et élever notre continent à la place qui est la sienne ».

AFP

Votre publicité ici

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

Devenez annonceur sur guinee28.info

A LA UNE

Décès de DJ Arafat : l’émouvante lettre de MHD

Publié

le

Par

Votre publicité ici

« Grand frère tu m’as inspiré dans l’Afro, je t’écoutais et connaissais tes morceaux par cœur », écrit l’artiste incarcéré pour une affaire de meurtre.

C'est la première fois qu'il brise le silence. De sa cellule de la prison de la Santé, à Paris, le rappeur MHD a dévoilé ce mercredi matin une lettre hommage à DJ Arafat, la star africaine de 33 ans décédée tragiquement ce mardi des suites d'un violent accident de moto à Abidjan. MHD, de son vrai nom, Mohamed Sylla, est incarcéré depuis plusieurs mois, accusé d'un homicide volontaire pour lequel il risque jusqu'à 30 ans de réclusion.

DJ Arafat, ambassadeur du genre musical « coupé décalé », a influencé énormément de chanteurs en France, s'inspirant des sonorités concoctées dans les studios d'enregistrement de la foisonnante capitale ivoirienne. Au premier rang desquels… MHD, surnommé le « petit prince de l'afro-trap », ce style à mi-chemin entre musique du continent et rap, qui a fait son succès grâce à deux albums novateurs.

La missive qu'il a rédigée, partagée sur le compte Twitter de son producteur « Dsk on the beat » (son nom d'artiste) est empreinte de souvenirs partagés autour de leur passion commune : la musique aussi festive que bouillonnante. Pour MHD, « Yorobo », un des nombreux surnoms de DJ Arafat, a toujours été une figure tutélaire qui l'a énormément inspiré, comme il tient à le rappeler.

« Grand frère, je suis arrivé à Babi (NDLR : surnom d'Abidjan), on a fait la fête ensemble, tu me faisais écouter tes prochains hits et un morceau qu'on devait bosser ensemble à l'avenir. Grand frère, premier concert à Babi, tu es venu me voir à mon hôtel alors qu'on ne se connaissait pas, moi je te connaissais par ton talent, toi qui m'as fait danser sur chacun de tes morceaux, ce jour-là, tu m'as dit : Petit, tu es trop loin pour les autres », peut-on lire dans deux versions de la lettre, une manuscrite et l'autre écrite sur l'application des « Notes » de l'Iphone.

Et d'enchaîner : « Grand frère tu m'as inspiré dans l'Afro, je t'écoutais et connaissais tes morceaux par cœur, tu es venu sur scène avec moi, j'ai dansé à tes côtés sachant qu'un an auparavant je ne te voyais que sur ma télé… Didier (NDLR : le vrai prénom de DJ Arafat), pourquoi j'entends ton nom aux informations dans ma cellule ? Tu me fais quoi là ? »

Si c'est la première fois que MHD prend la parole depuis son incarcération, l'artiste, qui fêtera ses 25 ans en septembre, a tout de même fait parler de lui lors des dernières semaines : son interprétation du rôle principal du film « Mon Frère », sorti le 31 juillet, a été unanimement saluée par la critique. Ce long-métrage, réalisé par Julien Abraham (« Made in China »), a enregistré 74 506 entrées sur deux semaines d'exploitation en France.

Auteur : leparisien.fr

Votre publicité ici
Cliquez et continuer à lire

A LA UNE

Tiken Jah sur RFI: « je n’ai jamais chanté pour Alpha Condé »

Publié

le

Par

Votre publicité ici

Alors que l’entourage d’Alpha Condé s’active pour la modification de la constitution en vue de l’offrir un nouveau mandat, Tiken Jah Fakoly, a prévenu le chef de l’Etat guinéen qu’un 3e mandat ne marchera plus en Afrique de l’ouest.  

« Je l’ai dis personnellement au président Alpha Condé que ce n’est pas une bonne idée. Le troisième mandat ne passera pas en Afrique de l’Ouest parce que la jeunesse est réveillée », a déclaré ce jeudi 16 mai 2019, le reggae-man ivoirien dans l’émission Appels sur l’actualité de RFI, où il faisait office de Rédacteur en chef.

« Quand je l’ai dis, il n’était pas très content », a-t-il ajouté, indiquant qu’Alpha Condé a pris l’exemple de Mugabe. « Mais deux mois après Mugabe est tombé. Je pense qu’il a pensé à moi », ironise-t-il, avant d’estimer qu’il serait dommage qu’il (Alpha Condé NDLR) sorte par la petite porte ».

Poursuivant, il a souligné qu’il n’a jamais chanté pour Alpha Condé, mais plutôt pour le prisonnier politique.

« Cette chanson est utilisée pendant tous les meetings d’Alpha Condé sans mon autorisation, si je pouvais interdire aux militants du RPG Arc en Ciel de jouer ma musique parce que cette musique c’était pour la libération d’Alpha Condé. Je n’ai jamais chanté pour Alpha Condé mais plutôt pour le prisonnier politique », a-t-il précisé.

Par Mariam Bâ

Votre publicité ici
Cliquez et continuer à lire

A LA UNE

Rixe mortelle à Paris: MHD maintenu en détention provisoire

Publié

le

Par

Votre publicité ici

La justice a ordonné jeudi le maintien en détention provisoire de MHD, le rappeur parisien mis en examen dans l'enquête sur l'agression mortelle d'un jeune en juillet lors d'une rixe entre bandes à Paris, a appris l'AFP de source judiciaire.

La chambre de l'instruction de la cour d'appel de Paris a confirmé, lors d'une audience à laquelle était présent l'artiste parisien de 24 ans, son placement en détention provisoire, ordonné le 17 janvier par un juge d'instruction qui l'avait mis en examen pour "homicide volontaire".

"Je suis dans l'incompréhension de cette décision", a réagi auprès de l'AFP Elise Arfi, l'une des avocates du rappeur. "Nous soutenons que M. Sylla n'a pas pris part au fait et restons mobilisés pour solliciter sa remise en liberté", a-t-elle ajouté, précisant qu'elle attendait les motivations de la cour pour faire de plus amples commentaires.

Le 6 juillet, un jeune de 23 ans avait succombé à un passage à tabac et à une blessure à l'arme blanche dans le Xe arrondissement de la capitale, "un règlement de compte entre bandes du Xe et du XIXe arrondissement" qui avait impliqué une quinzaine de personnes, avait indiqué au moment de sa garde à vue une source proche de l'enquête.

"Plusieurs jeunes du XIXe étaient descendus sur le Xe en mode +opération punitive+", avait relaté cette source. Or ce jour-là, la voiture du rappeur, originaire du XIXe arrondissement, aurait été aperçue sur les lieux.

Dès la mise en examen de son client, Me Arfi avait fait savoir dans un communiqué que celui-ci contestait "toute implication dans cette rixe, sa présence sur le lieu des faits n'étant pas avérée".

"Dès qu'il en a eu connaissance, Monsieur Sylla s'est rapproché du juge d'instruction en juillet 2018 par l'intermédiaire de son conseil, pour indiquer qu'il se tenait à la disposition de la justice pour expliquer les circonstances dans lesquelles son véhicule avait pu être utilisé dans le cadre de cette affaire", avait-elle expliqué.

A ce jour, outre MHD, quatre autres personnes ont été mises en examen, selon une autre source proche de l'enquête.

AFP

Votre publicité ici
Cliquez et continuer à lire

Facebook

Devenez annonceur sur guinee28.info

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS
Devenez annonceur sur guinee28.info

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Télél : +224 624 24 93 98 – 656 92 41 62 – 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance

Vous aimez lire guinee28.info merci par avance de votre soutien «Veuillez désactiver votre bloqueur de publicité». Nous n'affichons que des publicités natives qui rendent le site agréable.

Avis aux utilisateurs d'AdBlock

Vous aimez lire guinee28.info merci par avance de votre soutien «Veuillez désactiver votre bloqueur de publicité». Nous n'affichons que des publicités natives qui rendent le site agréable.