Accueil / A LA UNE / Violences à l’Université de Labé : le gouvernement annonce l’ouverture d’une enquête

Violences à l’Université de Labé : le gouvernement annonce l’ouverture d’une enquête

Le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique a réagi, suite aux violences qui ont causé la mort, vendredi,  d’un étudiant à l’Université de Labé.

Dans un communiqué, Abdoulaye Yero Baldé a déploré les violences avant d’appeler au calme.

« C'est avec regret que nous avons appris les événements douloureux survenus à l'université de LABE ce vendredi 31 mai 2019. Nous déplorons cette situation et appelons les uns et les autres au calme. Ces événements ont malheureusement causé la mort de l'étudiant Amadou Boukhariou BALDE », a-t-il regretté.

Poursuivant, il a annoncé qu’une « sera ouverte pour apporter toute la lumière sur ce malheureux incident ».

Vendredi dernier, une manifestation d’étudiants  de l’Université de Labé a été violemment réprimée par les forces de l’ordre.

Plusieurs étudiants ont été blessés, dont l’un d’entre eux à malheureusement succombé quelques heures après, à l’hôpital régional de Labé, où il était admis d’urgence.

Selon nos informations, la colère des étudiants est partie d’une décision de certains de leurs professeurs qui ont exigé à deux de leurs camarades victimes d’accident de la circulation, dont l’un a vu sa jambe amputée, de prendre part aux évaluations finales. Faute de quoi, ils n’auront pas leurs diplômes de fin de cycle.

Par Mariam Bâ

About Guinee28.info

Les Nouvelles de Guinée