Connect with us

Politique

Unité nationale: Les coordinations régionales soutiennent la SENACIP

Published

on

Votre publicité ici

Les quatre coordinations régionales ne sont pas en marge de la Semaine nationale de la Citoyenneté et de la paix -SENACIP. En compagnie d'une forte délégation des membres du Comité d'organisation, le ministre Khalifa Gassama Diaby a rendu une visite de courtoisie aux quatre coordinations nationales. Partout le ministre de l'Unité nationale et de la Citoyenneté a été accueilli dans la ferveur et  convivialité. Les doyens des quatre coordinations ont souhaité la bienvenue à la délégation et ont promis de  soutenir le ministre, de l'accompagner pour la réussite de son combat qui est celui de la culture du civisme et de la citoyenneté.

Au siège de la coordination de la Basse Côte, les sages ont exprimé leur satisfaction suite à la visite du ministre Khalifa Gassama Diaby. "Nous sommes venus prendre des conseils et solliciter des prières. Notre pays a atteint le seuil de l'incivisme, ce qui est une menace contre la paix.  Nous sommes là dans l'espoir d'avoir le soutien des citoyens de la Basse Côte", dira-t-il dans son intervention.

En réponse, le président de la coordination de la Basse Côte, Elhadj Mouctar Sylla,  a exprimé sa satisfaction du fait que le ministre se bat  pour "l'unité du peuple de Guinée". Il a promis l'implication de tous les sages de cette région pour la réussite de l'initiative du ministre Gassama.  "Les sages  se réuniront pour mettre fin à l'incivisme et œuvrer pour le respect de l'autorité de l'Etat", a-t-il promis.

De son côté, le président de la Coordination de la Haute Guinée a abordé dans le même sens. "Je suis venu demander bénédiction, conseils et accompagnement", a souligné le ministre qui, dans son speech a rappelé à l'assistance que "la loi doit être respectée par tout le monde. La loi n'a pas d'yeux car si tu mets d'yeux elle ne devient plus une loi".

Pour saluer cette initiative du ministre, le sage de la Haute Guinée dira que "la société guinéenne est désordonnée: chacun fait ce qu'il veut, où il veut et n'a de compte à rendre à personne. Les sages vont faire entendre leur voix vue l'écoute dont ils bénéficient au sein de la société guinéenne. Si nous ne mettons pas à cette dynamique de désordre public, il n'y aura pas de paix".

Enfin, explique-t-il, "si nous soyons tous des Guinéens sans distinction, la Guinée va aller de l'avant".

Par ailleurs, le président de la coordination Halli Pular a apporté tout son soutien et son accompagnement  à cette initiative citoyenne du ministre Gassama Diaby. "Gassama c'est mon fils à travers sa conception des choses. Il est venu ici je me suis senti en lui. J'ai vu en lui un homme, un responsable qui aime son pays, qui est jaloux de l'organisation de son pays", déclare Elhadj Saïkou Yaya Barry.

Cependant, déplore-t-il, son département manque de financement  pour ses objectifs. "La SENACIP signifie la paix, l'amour du prochain. Cette importante initiative qu'il a eue doit rassembler tous les Guinéens. Quand on est bon citoyen on fait faire  du bien, on ne blesse pas son voisin, on ne perturbe pas non plus son sommeil. On doit faire ce que dit la Constitution. Nous allons l'accompagner par des bénédictions".

Si le Chef de l'Etat et le gouvernement respectent la loi, il n'y a pas de raison que les citoyens ne la respectent pas, insinue la notabilité Halli Pular. Avant d'ajouter que le développement ne se fera pas dans l'anarchie et dans le désordre.

"J'estime que la Guinée a toutes les chances de se développer. Si on acceptait de s'unir comme en 1958, on n'en serait pas là. Si nous avions abandonné cette histoire d'ethnie, il n'y a pas de raison qu'on ne se développe pas. Notre coordination se considère comme celles de la Forêt, de la Haute Guinée et de la Basse Côte. Nous sommes à sa disposition pour la fraternité en Guinée. Nous devons nous donner les mains pour développer la Guinée", conclut Elhadj Barry

Amadou Kendessa Diallo & Amadou Touré

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

A LA UNE

Alpha Boubacar Bah de l’UFDG prend une pause politique

Published

on

Votre publicité ici

Jusque-là conseiller de  Cellou Dalein Diallo,  président de l’Union des forces démocratiques de Guinée, le principal parti de l’opposition guinéenne, Alpha Boubacar Bah a annoncé qu’il prend une pause politique, pour des raisons personnelle.

« Après une quinzaine d’années d’engagement politique dont les dix dernières entièrement consacrées à l’UFDG et à son Président, j’ai décidé de mettre ma vie politique en pause pour des raisons de convenance personnelle», a-t-il annoncé jeudi sur sa page facebook, sans plus de détails.

Par Guinee28

Continue Reading

A LA UNE

Sékoutoureyah : tête à tête entre Ibn Chambas et Alpha Condé

Published

on

Votre publicité ici

Le président Alpha Condé, réélu pour un troisième mandat contesté, a reçu ce lundi 1er mars 2021, Mohamed Ibn Chambas, représentant spécial des Nations-Unies en Afrique de l'Ouest.

Les deux hommes ont discuté ‘’de divers sujets d'intérêts communs’’, selon la présidence guinéenne, sans plus de détails.

Toutefois, cette rencontre intervient quelques jours après une sortie de la cheffe des droits de l’homme de l’ONU. Sortie dans laquelle, Michelle Bachelet a exhorté les autorités guinéennes à libérer les opposants détenus, estimant que leur détention « sous de fausses accusations d’atteinte à la sécurité intérieure de l’État, dans le contexte des élections présidentielles de l’année dernière, sapent gravement les fondements de la gouvernance démocratique », dit-elle.

Par Mariam Bâ

Continue Reading

A LA UNE

Menace d’arrestation contre l’opposant Aliou Bah

Published

on

Votre publicité ici

Le président du Model, Aliou BAH, serait recherché par la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ).

Selon le front national pour la défense de la Constitution (de 2010, ndlr) qui donne l’alerte, des agents de la DCPJ aurait reçu l’ordre d’arrêter  le jeune  farouche opposant au troisième mandat  d’Alpha Condé et de son régime.

Pour le moment, cette information n’est pas confirmée par les autorités judiciaires. Cependant, Aliou Bah, interrogé par nos confrères d’Africaguinee, dit être serein.

« Tout ce que je dis, je l'assume parce que ce sont des choses qui sont réelles », déclare-t-il, soulignant que son rôle en tant qu'opposant, c'est de critiquer la gouvernance et de proposer des alternatives.

Ces derniers mois, le harcèlement et l’emprisonnement des opposants sont devenus récurrents en Guinée.

Par Ibrahim Bangoura

Continue Reading

Facebook

Advertisement

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Télél : +224 624 24 93 98 – 656 92 41 62 – 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance