Connect with us

Economie

Scandale financier autour de la fibre optique de Guinée

Published

on

Votre publicité ici

L’attention de la Banque mondiale a été attirée sur un scandale financier autour de la fibre optique en Guinée, d’après le site d’informations guinéen Aminata.com. L’échec de la réhabilitation des deux bâtiments de la Guinéenne de large bande (Guilab) par le ministère des postes, télécommunications et des nouvelles technologies de l'information, dirigé par Oyé Guilavogui, dans la perspective de l'extension du câble sous-marin, en serait à l’origine.

Les travaux n’ont pas été achevés comme escomptés malgré les huit milliards de Francs guinéens (1 103 258 dollars) rassemblés à cet effet par les opérateurs télécoms, l’enveloppe financière de 1 200 000 dollars US de la Banque mondiale pour la rénovation et l'équipement des mêmes bâtiments et l’enveloppe de 120 000 euros pour financer les études et la supervision des travaux. Seul l’extérieur des bâtiments devant abriter la station d’atterrissement de la fibre optique ont été rénovés. Rien n’a été fait à l’intérieur.

Selon Aminata.com, l’échec des travaux de réhabilitation des bâtiments de la Guilab découle de l’arrêt des travaux confiés au cabinet ARTECH, recruté pour une offre de 80 000 dollars US, selon le contrat numéro 041/WARCIP/09/ 2014. Les causes de l’arrêt des travaux ont pour origine un désaccord entre le cabinet ARTECH et le ministre. Oyé Guilavogui aurait réclamé au cabinet ARTECH 50% des 80 000 dollars versés pour le chantier. Le refus d’ARTECH aurait conduit à une demande, par le ministre à ARTECH, de réaliser seulement la moitié des travaux et de lui verser le reste de l’argent prévu pour ce chantier. Le nouveau refus d’ARTECH aurait alors débouché sur une résiliation du contrat d’ARTECH, à travers un courrier daté du 23 mars 2015.

Informé de cette situation par ARTECH, le représentant résidant de la Banque mondiale en Guinée a saisi sa hiérarchie basée à Washington. Instructions ont été données au ministère des télécoms de régler tous les droits d’ARTECH et de renvoyer le reste du budget alloué par la Banque mondiale pour le projet, à Washington. Entre-temps, les interrogations demeurent autour du sort réservé aux 8 milliards de Francs guinéens des opérateurs télécoms.

 

 

 

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

Advertisement

A LA UNE

Le gouvernement fixe des nouveaux prix pour la farine et le pain

Published

on

Votre publicité ici

Les prix de la farine et du pain vont s’en doute augmenter en Guinée dans les heures ou jours avenirs.

Selon un communiqué du ministère du Commerce publié sur la page Facebook du département, le prix d’un sac de farine sortie d’usine est désormais fixé à 285 000 Gnf. Ce même sac était vendu dans les magasins à 250.000GNF, soit une augmentation nette de 35.000 GNF.

Pour le pain, le prix de la baguette de 250g est fixé à 2 000 Gnf dans les boutiques, tandis que celle de 500g, communément appelée double passe à 4 000 dans les boutiques.

Lisez le communiqué:      

MINISTERE DU COMMERCE : LE MINISTERE FIXE LE PRIX DE LA FARINE ET DU PAIN EN ACCORD AVEC LES ACTEURS DU SECTEUR.

Dans un arrêté N°043 A/2021//MC/CAB/SGG signé du ministre du Commerce, portant fixation du prix de la farine et du pain, publié sur les antennes de la télévision nationale, les prix de la farine et du Pain sont fixés sur l'ensemble du territoire National ainsi qu'il suit :

  • Prix farine sortie Usine 285 000 Gnf/Sac
  • Pain de 250g en boule et/ou baguette (Boulangerie) 1 750 Gnf
  • Pain de 250g en boule et/ou baguette (Détaillant) 2 000 Gnf
  • Pain de 500g en baguette (Boulangerie) 3 500 Gnf
  • Pain de 500g en baguette (Détaillant) 4 000 Gnf

Cet arrêté fait suite au protocole d'accord MC/PA01/2021 signé le 13 janvier 2021 entre le Ministère du Commerce et les représentants des sociétés Les Grands Moulins d'Afriques (LMA), Grands Moulins de Conakry (GMC) et l'Union Nationale professionnelle des Boulangers et Pâtissiers de Guinée (UNPBPG).

Le service de Communication du Ministère

Continue Reading

A LA UNE

Croissance économique 2021 : la Guinée dans le top 10 en Afrique, selon les prévision de la BM

Published

on

Votre publicité ici

Bien que les projections de croissance en 2021 soient relativement modérées pour l’Afrique , – 2,7% contre 3,1% initialement projeté, une poignée de pays devraient enregistrer un rebond d’activité économique assez soutenu au cours de cette année d’après les données publiées par la Banque mondiale dans son rapport sur les perspectives économiques mondiales.

Parmi ces pays figure la Guinée, qui occupe la 6e place des pays qui devrait amorcer sa reprise économique cette année. Djibouti, le Kenya, la Tunisie, le Rwanda et le Botswana devraient être les champions de croissance économique du continent cette année.

Au total, ce sont 47 pays africains qui devraient connaitre un certain rebond d’activité économique en 2021, avec des niveaux de taux toutefois différents. Trois autres pays du continent devraient par contre être encore en récession cette année (Congo, Guinée Equatoriale et Soudan du Sud).

 

Le Top 10

Rang Pays Proj. 2021 Estim. 2020
1 Djibouti 7,1 -1
2 Kenya 6,9 -1
3 Tunisie 5,8 -9,1
4 Rwanda 5,7 -0,2
5 Botswana 5,7 -9,1
6 Guinée 5,5 5,2
7 Tanzanie 5,5 2,5
8 Côte d’Ivoire 5,5 1,8
9 Cap-Vert 5,5 -11
10 Maurice 5,3 -12,9

La suite du classement

Rang Pays Proj. 2021 Estim. 2020
11 Niger 5,1 1
12 Bénin 5 2
13 Sierra Leone 4,1 -2,3
14 Maroc 4 -6,3
15 Algérie 3,8 -6,5
16 Mauritanie 3,7 -0,6
17 Erythrée 3,5 -0,6
18 Sénégal 3,5 -0,7
19 Malawi 3,3 1,3
20 Afrique du Sud 3,3 -7,8
21 Rép. Centrafricaine 3,2 0
22 Liberia 3,2 -2,9
23 Gambie 3,1 -1,8
24 Lesotho 3,1 -5,3
25 Seychelles 3,1 -15,9
26 Togo 3 0
27 Guinée-Bissau 3 -2,4
28 Cameroun 3 -2,5
29 Sao Tomé-et-P 3 -6,5
30 Zimbabwe 2,9 -10
31 Ouganda 2,8 2,9
32 Mozambique 2,8 -0,8
33 Egypte 2,7 3,6
34 Mali 2,5 -2
35 Soudan 2,5 -8,4
36 Tchad 2,4 -0,8
37 Comores 2,4 -1,4
38 Burkina Faso 2,4 -2
39 Namibie 2,2 -7,9
40 RD Congo 2,1 -1,7
41 Burundi 2 0,3
42 Madagascar 2 -4,2
43 Gabon 1,9 -2,4
44 Zambie 1,9 -4,5
45 Eswatini 1,5 -3,5
46 Ghana 1,4 1,1
47 Nigéria 1,1 -4,1
48 Angola 0,9 -4
49 Ethiopie 0 6,1
50 Congo -2 -8,9
51 Guinée Equ -2,8 -9
52 Soudan Sud -3,4 9,3

 Avec agnce ecofin

Continue Reading

A LA UNE

Fermeture prolongée des frontières : des transporteurs et opérateurs économiques rencontrent le président du GOHA à Dakar

Published

on

Votre publicité ici

Une délégation des transporteurs et commerçants guinéens vivant au Sénégal a rencontré ce lundi 28 décembre 2020 à la rue 25 à Médina(Dakar) Chérif Mohamed Abdallah Haïdara président du groupe organisé des hommes d'affaires (GOHA). Les échanges ont été axés sur la fermeture prolongée des frontières guinéennes avec le Sénégal, la Gambie, la Guinée Bissau et la Sierra Leone.

Dans sa prise de parole, Amadou Mouctar Diallo vice-président du syndicat des transporteurs guinéens au Sénégal a fait savoir que des centaines de camions remplis de marchandises sont bloqués dans le territoire sénégalais et des centaines d'autres de l'autre côté dans le territoire guinéen.

Il dira: "Aujourd'hui, des marchandises continuent de pourrir. Les pertes sont énormes. Nous invitons nos camarades qui sont en Guinée de manifester leur colère dans les rues face à cette méchante mesure du gouvernement guinéen. C'est vraiment incompréhensible que des guinéens qui importent des produits notamment alimentaires soient bloqués par ceux qui devaient leur faciliter les choses".

De son côté, Chérif Mohamed Abdallah Haïdara a demandé aux opérateurs économiques et transporteurs victimes de ce blocus, de faire constater les faits par un huissier de justice. C'est à dire recenser les camions bloqués et leur contenu et faire parvenir les documents au président du GOHA le plus vite possible pour que des procédures soient engagées afin que les victimes soient dédommagées.

Il a invité les autres commerçants et opérateurs économiques de rester solidaires à leurs amis bloqués par l'État guinéen au niveau des frontières de la Guinée avec le Sénégal, Guinée Bissau, Gambie et Sierra Leone.

"L'ensemble des opérateurs économiques ouest africains sont aussi interpellés parce qu'il s'agit d'une violation flagrante des textes de la CEDEAO. Le régime Alpha Condé a une haine noire contre les opérateurs économiques guinéens. Aujourd'hui,  ceux qui avaient des produits agricoles et alimentaires dans les camions ont tout perdu. Les camions aussi sont en train de se gâter parce qu'ils ont un poids qui pèse sur eux depuis la fermeture des frontières", regrette le patron du GOHA.

Le 28 décembre 2020

Le groupe organisé des hommes d'affaires (GOHA

Continue Reading

Facebook

Advertisement

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Télél : +224 624 24 93 98 – 656 92 41 62 – 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance