Connect with us

A LA UNE

Rapport Human Right Watch: le Consortium SMB-WAP fait des efforts à la Communauté de Boké

Published

on

Votre publicité ici

L’ONG Human Rights Watch a présenté son rapport d’enquête sur l’exploitation minière dans la région de Boké, ce jeudi 4 octobre 2018, à Conakry. Au cours de cette conférence,  la Société Minière de Boké, l’une des deux sociétés minières qui ont intéressées les enquêteurs, fait ses preuves dans la préfecture de Boké.

Raison pour laquelle dans ce rapport, de 165 pages, qui comporte quelques incohérences sur la méthodologie employée par cette ONG, soulève beaucoup de suspicions notamment, l’ONG HRW dit que, pour une question de place certaines réponses de certains cadres du Ministère des Mines et de la Géologie et de certaines entreprises minières, non pas pu être reporté textuellement, c’est seulement un résumé qui a été mentionné dans ledit rapport. Alors, faut-il croire à l’expertise de cette ONG dans le domaine du secteur extractif ?

L’exemple le plus illustratif est que certains hauts cadres et certaines entreprises ont reçu des questionnaires de  10 pages. Ceux-ci auraient donnés des réponses de plus de 20 pages comme  réponses, pourtant ces réponses n’apparaissent pas dans ce rapport que nous avons consulté sur le site de ladite ONG.

Posons-nous la question de savoir quel est le moyen utilisé pour calculer l’air,  dans les sites miniers ? En plus, pourquoi les victimes se sont mises dans l’anonymat pour dénoncer les maux dont-elles souffrent ?

Dans la vidéo diffusée par M. Jim, nous voyons  le Directeur Général de la SMB, Frederic Bouzigues, s’exprimer en disant qu’il a fallu un ou deux ans à la SMB pour intégrer ce qu’il appelait  » un programme anti-poussière efficace ». Alors, posons nous la question de savoir est ce la seule réponse qui a été donnée par le DG de la Société Minière de Boké ? Pourtant, nul n’est censé ignorer que l’extraction bauxitique requiert des préalables, notamment la dégradation de l’environnement, l’expropriation et la compensation et aussi l’indemnisation des populations riveraines

Il faut signaler que dans ce rapport, on se rend compte que le consortium a augmenté la fréquence de l’arrosage sur les routes, à travers l’acquisition  en 2017 d’une flotte de citernes d’eau chargées de l’arrosage des pistes. On se rend compte dans ce rapport quand 2017, le consortium a fait plus d’efforts dans le respect des normes environnementales,  et surtout dans la limitation de vitesse chez les  chauffeurs de camion. On voit également que la SMB a revêtue quelques tronçons de la route minière, notamment à l’approche des ports à Katougouma et à Dapilon. Elle a également asphaltée un tronçon de quinze kilomètres de route nationale entre la ville de Boké et le port de Katougouma.

Dans ce même rapport d’enquête, le Directeur Général de la SMB, a déclaré que le consortium développe actuellement un système de suivi de la qualité de l’air intégré à travers un programme renforcé de gestion environnementale et sociale (le PGES).

L’enquête qui a duré huit mois a concerné le consortium SMB-WAP et la CBG toutes deux  installées dans la préfecture de Boké, elles sont considérées comme les plus  grandes exploratrices de bauxite en Guinée.

L’arrivée de la SMB a permis de changer l’image de la région de   Boké. Elle a permis à la Guinée de se hisser parmi les pays qui ont connus une croissance économique en 2017.

Il faut noter que la SMB a recruté le mois de février dernier, le cabinet Louis Berger pour minimiser les impacts environnementaux du projet.

Par Guinee28

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

A LA UNE

« On n’a jamais mis des opposants en prison », jure Alpha Condé

Published

on

Votre publicité ici

Alors que plusieurs militants et responsables de l’opposition croupissent sans jugement depuis plusieurs mois à la maison centrale, dont au moins quatre ont déjà perdu la vie, le président Alpha Condé a nié avoir emprisonné des opposants. Pour lui, ceux qui sont « en prison ne sont pas des hommes politiques », a-t-il déclaré ce mercredi 24 février 2021, en marge du lancement du forum pour l’investissement en Guinée  (Guinea Investment Forum).

« La Guinée a fait d’énormes progrès sur le plan des droits humains, mais on continue toujours de nous considérer comme avant. Les pays qu’on dit démocratiques en Afrique, mettent leurs opposants en prison. Nous, on n’a jamais mis des opposants en prison », a dit Alpha Condé, ajoutant que « les gens qui sont en prison ne sont pas des hommes politiques ».

Dans son discours, le chef de l’Etat a aussi traité les guinéens des tortues « sans honte ».

« Les Guinéens n’ont pas honte, ils ont peur. Alors, c’est comme la tortue, il faut mettre le feu derrière », et « c’est ce qui va se passer », dit-il, avant de promettre que d'ici la fin de l'année il va ''récupérer"  tous les "biens de l'Etat détournés".

Par Mariam Bâ

Continue Reading

A LA UNE

Ebola : Rémy Lamah se donne six semaines pour éradiquer la maladie

Published

on

Votre publicité ici

Alors que la campagne de vaccination contre la fièvre hémorragique Ebola, lancée hier mardi, se poursuit en Guinée, le ministre de la Santé espère éradiquer le virus «en six semaines».

«Je pense qu’en six semaines, on peut en avoir terminé avec cette maladie», a confié à l’AFP le ministre Rémy Lamah.

Plus de 11 000 doses de vaccin fournies par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), sont arrivées lundi en Guinée. L’OMS prévoit d’acheminer prochainement des États-Unis 8500 doses supplémentaires, pour éliminer la maladie qui a déjà fait cinq morts depuis sa réapparition à Gouéké en Guinée forestière, il y a un peu plus d’une semaine.

Un total de 385 cas contacts a été recensé par les autorités sanitaires. Ils font dans leur grande majorité l’objet d’un suivi et seront prioritairement vaccinés, selon Bouna Yattassaye, directeur adjoint de l’Agence nationale de la sécurité sanitaire (ANSS), cité par l’AFP.

Par Ibrahim Sylla

Continue Reading

A LA UNE

Manifestation contre les délestages électriques à Faranah

Published

on

Votre publicité ici

A peine réélu pour un troisième mandat contesté, le président Alpha Condé fait face à une grogne dans ses propres fiefs.

Après Kissidougou en début de semaine, une manifestation a été signalée ce mercredi 24 février 2021, à Faranah, où on avait pourtant voté à plus de 100% en faveur du chef d’Etat, lors de la présidentielle du 18 octobre dernier.

Les manifestants qui érigent des barricadent  dans plusieurs ruelles de la commune urbaine, protestent contre les délestages électriques.

Lundi passé, une manifestation similaire avait éclaté dans la ville de Kissidougou, un autre fief électoral du parti au pouvoir. Mais les protestataires avaient été rapidement dispersés par les agents de forces de sécurité à l’aide des gaz lacrymogènes.

Par Guinee28

Continue Reading

Facebook

Advertisement

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Télél : +224 624 24 93 98 – 656 92 41 62 – 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance