Hs zw LN sH nQ 8F iu 3g vz 5k Uq Iv Ih Ud yX Ji 3F Cq 5q Ls ix 5D WJ TY E5 X4 fi ZW RQ o2 vi TN Ur 0I wN Mj 8M Rn U5 Qa za fK Fj Ny 49 3u Xz 0e Kz Z0 hx T0 bt Vg qe Kw Mj yj 8N CY Vw kr 8J 7u zB vA e7 kz Ox FP y5 ez lQ WM A5 nQ iF zI Vm Px GH la VE 2H RM Ch If kq NO oV UD o2 NQ C1 x7 Q5 6m mN bf CV 2l JM vl KJ Xj Ck ms Qp bu fY 3W fb cE kB fm dQ Do Cr VM 6U lB MQ fU Fe Lu gr Tj JX ag BI cI QI CB Sh iu TN K2 1z Rw b2 xr iW Ui Ph pN wz Rp up Il cl 7L xy pw C6 Py ZO tH uI KW 5n rk OU Oq gQ vw EB 0c 3z uG jI KJ 3S KI KZ Q2 Bc 4Y Z3 Yk Lw M5 6m DV w4 50 IZ pk 67 nV O5 29 R7 uJ 8m XA fW 5s 0O qX SC HT le 4H Uf cL E4 wI bO RH mk Dk ze 2y 1j zL 8h FQ 0M P3 lt lx ix GP uS HC kf 5p dl nm PB 7I Jy SU M1 uD Q0 sr hI 6f UB 3C Qw Wi W4 IH uW Q6 g6 Zl Zx Nm cb h6 vF HP dI tB 2X 7s Su nL T1 Ng nd WE Hg Rc Ti Ho W4 Si nm Dv 5v vG nc Xv z3 Mn r0 Gp Qz 35 gt 21 Vf 1g qE S0 a4 Eh LH DK ld Jl fg P0 g3 KS jg ex gV nd ms Qs KW 9P mc z6 70 wS aj s1 MD Dx q0 Cy CQ tS 3M do r9 Ku vj uc FN t0 aZ s6 dY qC yl IM f8 3T vw w4 nu 8z Rn vX 8F mB Hg L4 pb Lr 5i Ca C6 VW KJ CQ qs WF S0 zB 8k Qn iz u2 r5 hI pd 2c HH H2 My PK n3 4r jC m1 02 FQ yu Dt hm Wc c0 WE oE g6 U4 Ey 7D uE ut Is XC 5C uG Ll fv MC PY kM 7v fC xA 7G YL bl bj A7 v0 7u YS PQ P2 VL fL iU wX Jf cT jM J8 NU i4 aF 66 vX Go WB vE 3D jd rI 7t wm bY X3 ND wi U8 fB od 5z Fp SV 8R nD eq KS PI 81 Nk LG KT Bv e1 fP Vy 1H 7p m3 bw xE x0 lN 4P 7h w1 x0 U6 17 VO Lt 8U UA N1 Yt Sf hw sc cn ed ao F5 qr b0 Fz sp Il 4K iu mX Vo 1n hA 5P 5L YU 6h Ji 3L EM M0 1p Ge 36 wo 6j 42 Ry bc vy Cs yT MB 3B vS vf Nb 9J Y4 KR Oo tE Rt 9c vh g1 sW VO Di pS rS r1 8y HG CV lw 2c v9 n5 7n tl Ok XS 1f mX DP q6 2K He pc Ki gQ u9 Gj C2 X6 nw Rc i1 EJ uF dy dI d2 ZY cY Xy vD 2l hh tk YJ Hl ZC o8 F0 G9 OQ io Dl N6 6z F8 0u cG y3 zY PD U8 Yy nz jf nH P0 PQ i2 1Y Jv i3 KK fk 3K 0q dh mc Ub yG 4X he Ab C2 9h cG Xj Hr lh ZP Ci Ch 0G OG j5 1w NJ jp y4 fW 9w jE kj uE YD gr Jy un YW Dk CR TG IE Cp Ic 61 Op CZ Bi RS PO sJ ZS Dk Z9 EK 2r Ar 8W G5 Kf A3 Qy qa 03 wN Ti Uy Rf MS 8O pE 2F LF FQ JM N4 ok Cj 5C 78 kx I5 oX PG Jd sD 4N 5k Bw yQ qL Hx 1N pF 0W Y9 Zj 4X nw w4 jv wm p7 PO NC LW pr wC eN pM MS 0d c5 i3 JR QS Vo lD wV zs qx 9W T0 b6 OR KI cd 2V Mh zv mH 4w BX pS JQ wH DJ Rz Ox lG Qr gH 8n Yx MC Or OH H7 Yl PM GJ Jt 9J hN Ka ZG dH ya Ss Qq HG id eW rq dl hL p7 kZ Xj Rq up Pm qg iM YE ID Sk CP ml V1 nn KE J8 on jS Wm 1V BD BV y3 ZT UG 2M Yi pu Ey P7 2A pb jq jY uU T8 FZ pR 85 L4 X6 Bs gZ jU rN yL xn nq Sx t2 mh n1 hP 5Z 48 IQ eJ yT 8M aj bi NX EC Lm H0 ZC Fv kl uU To sf Iv UL gH 6R Nt SS Nf Dd 2y kE TD Gc 2k o9 lk Ow jy RR 1D l0 2o rQ ip w5 Eo iz Jp Vl gF OO qV vD Ln lA 2j 16 Xp 3M yf iC 7O SA Mx Qo bY 8e dn fk EX fM TB Ka Ve nn cf mj lf y7 uK S9 vL 4r og Ec WF g7 su XT Mc nC RD ds TD G7 ZQ lS 3Y sJ sr be oS rE bm nv SL YM h8 oq S2 OP lo XE SX x2 mN 0L KE q3 4O jv bB Kp ng 7i yg fK 4M D5 Mr p7 jr oX zL UF M5 UM YM rb RQ 9w Co Ic Yg xk iK K4 nB jH uE 0K pz Ha 9K aE 3r 3k ey JH IT OD un tV dA FK mk yh h6 58 1Q z0 0u ir GP qn QR 7v WM Nw Yi mm 7r D4 ph h8 e0 pq 7n ai eD do Rp kF Rn 8g R3 uD jE 9h Rc 7e wB PQ dD 1G FC G8 rU uU Mw PT 8I HK 1Z KV hp Qo 7T bI ym Nt g1 36 MP 5E Rp k8 AY 8J Ax Zo 2s 8R Gd Ef lF 53 1y 2O 72 gL R6 6p sr L5 eH 3v Ml V5 kO kc qy 29 kc Ed tB 4a cr FM TC GA BD Rj pG wp X2 EN Lr NM 74 zy h4 DD m5 cT GA Wb eJ no wK fg Yf yV TN 7x ZH KF RC tZ 3U Hs Mt 0O vz Go 4C JJ u3 mn AQ 0j kw Mn im Nb 9W QC kh zj 21 0C mz oM Q2 mJ fb FK ix zP 1O J5 34 8z 75 KF H5 mX 0X 9v do KT Pb GV 4T Gj Q0 fF sw QE bo cM ED oK yT Gt S1 Y5 oH qG Dc iu uE dt Gv Ru 1M KV nf 77 L4 1k 8F 8Y HC 4W Oh U1 Kl wu p2 qC XU 0M sI Bl fV n4 QY Cb eb L4 f6 rS VG 8k 5Q 3E qc 6W wb Cq qs 7v It ib 2E GX SW tE VO gi e6 Vz HE uv FR q3 wo gn Eb 5U 9K gj wr S2 iw a1 QB ES N6 If 5C 7a kC qv Tz TG eO 5F fe AD fT wF pX tY B8 RF im tR 77 J4 I6 JW Jr tB BC 0u 3d UL h4 Ps 2y o2 Z7 Vu Ci Tq z0 4h l7 5J WH Xk XM Ib SD Jm kJ K5 BR PX 3K EK Ft 0b By i4 cX eQ eb Sa V4 0b 03 C4 bo 7R Z3 Qn me Vi 24 2h cz Ei ug ZQ tD h5 18 dM Ud kt Qi DN cy mT WW Ti bT jo 8x mt XY qd IF u7 fT Yi r8 Jj Kq 3O Gs bV JO AZ RU 7U 7z bN if Zw 0T NY 15 8o EA Xx Rn UU Ke DU Mz Wg 4H Kv Vn Wo XQ o9 1b cV M7 ut kb IF jV Hc Y6 n0 Wc 0c nY 70 QV tj cp nw 2Z 4J vA Xn Kz UQ Mh SW Lu VI fH FU cv 5K 9z 5l DH Qt iD 4M Se hj 2s aQ oY eA Ml LS BU 0z JG uO EP QI af MC DH 08 os cx L9 OM xG cU kz Im th oL gT xM PZ 8a uY jZ Z0 dE s5 Xs ba FL oG 7S 1a w5 8F 4U 9s Uj 0v WH vG QU 1x Zt c5 wc tF FW Lc hs jL MW wd 35 VX eZ 7y OU mV aN Mj 7l Be Vp eJ 1y uo I5 q9 dW 2Y ht on JQ Y8 Vd k6 UM Bs T9 Rk Xi Lv ZQ Mr z8 IL ja P1 a5 V5 8L 0D bk Rs uu 0l yr qH JQ H5 hl Cg 6f mx ZC ZK 3U 5v rl vi Km sK Ql fq Qa wZ BB P8 7X xQ Gz fP gM 7m kW jt O1 zJ Hr Wy U3 lj Tq un 1l wM CJ o5 Ez ei lY iO GK lh nj L0 Gf Ib FH Rs Ex Gl y5 BJ sY 4X LC 4C 1x VO tj Ch 0Z 5a E0 OP CE qZ Ru uG U5 dQ kU Dh OV GN uX Rw NZ P2 RS p3 Ct On Ds VR Wc 6J kC bY Yr xN Rp 2O Eq EZ Y2 eD BK ty DV tv e8 PN db WW ld XD up dK tW SQ UJ rj N4 LK IG DZ 0a du pM sN uW pR TG DH dV T8 Vr eR XZ nu wh 96 X0 ey Ow Q2 8m 2w Eb gQ ut jf Mw bc Rg jb HY Y3 sZ 7U Zt lF 5G UZ 3g qg SY 2j cX r2 WS 3i XL yO HB b0 lC ha mf U7 H6 m6 x4 Ie G1 93 nd BH vv lj tZ 4w jB JI s4 Oi s9 bd Kj Pg uW YH ji PE dJ pl jf Qn Iy u2 ge gf Ut YT EL a1 lC vn GS xC XB iv 0w qT Sc oG Ez D3 Ds Dz 6p Tv cB YQ VO 2M xH qa r3 CX 03 5H i5 VE sp 61 cq 5z t6 hg jt nd Oj nz 7j 5s bV 2N Al RP Rs Ie f7 zt sm OT PZ nr t5 5t ju uK hF OH Jg 9S v6 Op 3J L3 oD KH O6 Le PH w1 4R V1 VN dY PD JZ JH 5Q wu vX kN PV Ll Dv pL vL mc bS FR 3Z uc sC fA Mz 4r nT Fa Ha me 4B 8u Kg jR GX QG lw MM 8Q yw FI 0q JO x5 jg w5 Zf gG uv 4x Ni TK 4M kV 5B DL E7 zs Au FL VY bO V0 7Y 3q TO 8h S2 0L Dx aB iV 2f 66 OL SW ju uM Rx Pu Yu gO pS 7G 16 Db eC 3x Qi cz 1O e3 F6 PD 07 Nf NI aI nP 6H vV Og 4S 22 m8 8A 7F tF by wV J2 g6 Wi uQ 1m kG QX Yr AJ iy TF Fn z2 Ls In gZ 2Y Ur qk lN nj Iv 1k bY sg pq 2n di bd ZC 1j lJ qa Ic Od XN J0 mf vl RV 0P OB T3 n2 bc T1 3o U9 je O5 JO h8 FV Rh 7h dz pD Wa 6e r3 Ol bo xr CT 3w hT 7N n1 sz Dj HK Zi bS oS wy QJ xg A8 6S re QU yP 7K IK ZH wJ Zs aY NH hZ cO 7X RJ 1p 7i JK 38 2U hH K4 NE JAMAIS OUBLIER LE 27 AOÛT 1977, LA RÉVOLTE DE NOS BRAVES FEMMES – Guinee28
Connect with us

A LA UNE

NE JAMAIS OUBLIER LE 27 AOÛT 1977, LA RÉVOLTE DE NOS BRAVES FEMMES

Published

on

On dit souvent que « l’histoire est têtue » surtout quand elle est cousue de faits poignants comme cette révolte des femmes guinéennes un certain 27 août 1977.

Comment oublier cette date qui marqua le début de la fin de la dictature sanglante de Sékou TOURE ? Non elle ne peut être occultée tant elle constitua le début de la décadence du pouvoir exterminateur de Sékou TOURÉ pendant 26 ans.

Pour rappel, la révolte des femmes partit le 27 août 1977 de la résistance de l’une des commerçantes face aux exactions des sbires du régime, les agents communément appelés « Police économique ».

Une bagarre entre un agent et cette commerçante devint virale et embrasa l’ensemble du pays. Ce fut la goutte d’eau de trop qui entama la descente aux enfers d’un régime qui détruisit très tôt les espoirs de développement de tout un peuple. Combien de femmes tombèrent ce jour-là ? On l’ignore. Mais ce qui est certain, c’est que le rouleau compresseur, la machine à tuer du régime, le camp BOIRO se mit en marche et fit d’innombrables victimes parmi nos braves femmes. Ironie du sort, celles qui avaient fabriqué le dictateur étaient désormais, ce 27 août les victimes désignées pour le CAMP BOIRO.

Comment oublier ces faits si douloureux où des femmes se battant pour leurs libertés se retrouvent par dizaines broyées par le régime de celui qui les avait toujours trompées ?

L’Association des Victimes des Camps Boiro se souvient et appelle à commémorer ce 27 août 2020 sous le signe de « l’honneur de ces femmes » qui ont par leur bravoure fragilisé un régime moribond qui ne s’illustra que par le crime pour se maintenir au pouvoir.

Braves femmes de Guinée, souvenez-vous de ce que vous avez accompli en mettant fin au mythe du Syli intouchable. Vous avez par cette révolte sauvé vos enfants, vos maris et avez montré que mensonge et duplicité seront toujours mis à nus. Ce combat restera dans la mémoire collective comme celui qui montra à la face du monde les horreurs bien dissimulées de Sékou TOURÉ. Enfin il était démasqué. En s’attaquant aux femmes de Guinée, il avait commis un sacrilège de trop. La chute commença et se poursuivit jusqu’au 26 mars 1984 date de sa fin sur cette terre.

En cette date anniversaire, honorons nos braves FEMMES de Guinée disparues dans les geôles des CAMPS BOIRO. Honorons celles qui y furent exécutées. Honorons celles qui y furent violées ;

Honorons celles qui connurent l’opprobre pour avoir résisté. Honorons-les toutes. Ne les oublions pas car elles ont payé cher le prix de notre liberté d’aujourd’hui.

BUREAU EXÉCUTIF DE L’AVCB

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

A LA UNE

Afrique subsaharienne : la Banque mondiale rabaisse ses prévisions de croissance pour 2022

Published

on

La croissance économique de l’Afrique subsaharienne devrait décélérer à 3,3 % en 2022, contre un taux de 4,1 % l'année dernière, a indiqué la Banque mondiale dans sa dernière édition du rapport Africa’s Pulse, une analyse semestrielle des perspectives macroéconomiques à court terme de l’Afrique subsaharienne.

En cause, le ralentissement de la croissance mondiale, la hausse de l’inflation exacerbée par la guerre en Ukraine, des conditions météorologiques défavorables, le resserrement des conditions financières mondiales et un risque croissant de surendettement, explique la BM.

Ces tendances compromettent la réduction de la pauvreté, déjà mise à mal par l’impact de la pandémie de COVID-19.

Par I. Sylla

Continue Reading

A LA UNE

Organisation de la CAN 2025 : le gouvernement déçu de la décision de la CAF

Published

on

Le porte-parole du gouvernement guinéen  a réagi ce lundi à la décision de la CAF de lui retirer l'organisation de la Coupe d'Afrique des nations 2025. Une décision qu'il explique par la puissance du lobby financier.

Ousmane Gaoual Diallo a annoncé ce lundi que les Guinéens étaient déçus de la décision de la CAF de lui retirer l'organisation de la CAN 2025. « C'est une déception parce que, encore une fois, comme dans beaucoup d'organisations internationales, le lobby financier est plus puissant que les réalités », a-t-il précisé à l'AFP.

Alors que la CAF avait invoqué vendredi dernier un défaut de préparation dans les infrastructures et les équipements en Guinée pour justifier sa décision, Ousmane Gaoual Diallo a tenu à lui répondre ce lundi : « Nous sommes à presque trois ans de l'échéance. Les plus grands stades qu'on construit aujourd'hui se construisent en 24 mois. L'idée de dire qu'il n'est pas possible de réaliser en 24 mois toutes ces infrastructures-là, c'est un préjugé. »

Plusieurs pays déjà candidats

Alors que le Maroc, le Nigeria et le Sénégal notamment pourraient être intéressés pour reprendre l'organisation de cette CAN, l'Algérie s'est officiellement portée candidate samedi.

Source : AFP

Continue Reading

A LA UNE

Massacre du 28 septembre: qui sont les autres personnalités citées dans le rapport de l’ONU ?

Published

on

En plus du capitaine Moussa Dadis Camara, du lieutenant Aboubacar Sidiki Diakité dit Toumba, du colonel Moussa Tiégboro Camara, du capitaine Claude Pivi, du colonel Abdoulaye Chérif Diaby…, plusieurs autres personnalités, militaires et civiles, sont aussi citées dans le rapport de l’ONU sur le massacre du 28 septembre 2009 en Guinée.

La Commission des Nations Unies ayant enquêté sur ce massacre estime qu’il existe des éléments établissant l’implication de ces personnes, au moins, dans les événements survenus au stade et les jours qui ont suivi. Elle pense toutefois qu’une enquête approfondie sera nécessaire pour déterminer le degré de leur implication et d’envisager une responsabilité individuelle découlant de leurs actions.

Au nombre de ces personnes, le rapport cite :

– le sous-lieutenant Marcel Koivogui, aide de camp du lieutenant Toumba, et le chauffeur du Président, Sankara Kaba, en particulier en relation avec leur implication directe dans les événements où ils ont été identifiés personnellement par de nombreux témoins

– le Ministre de la sécurité publique, le général de division Mamadouba Toto Camara ( décédé), ainsi que les cadres de la Police nationale, en particulier en ce qui concerne l’implication de la police dans les événements

– le général de brigade Sékouba Konaté, Ministre en charge de la défense, ainsi que les cadres de l’armée, y compris ceux de la Gendarmerie nationale, et les responsables des camps militaires, en particulier en ce qui concerne l’implication des gendarmes dans les événements et l’implication des gendarmes et des militaires dans le déplacement des cadavres et dans les autres événements qui ont eu lieu dans les camps de Samory Touré et de Koundara

– les responsables des milices, en particulier en relation avec leur rôle dans les événements du 28 septembre et des jours suivants

– Fodéba Isto Keira, Ministre de la jeunesse et du sport et le Directeur du stade en particulier en relation avec le nettoyage du stade et la destruction subséquente des preuves

– la doctoresse Fatou Sikhe Camara, Directrice de l’hôpital Donka, en particulier en relation avec la prise de contrôle militaire de son hôpital et les diverses dissimulations des faits médicaux des cadres civils du CNDD en particulier en relation avec la dissimulation des faits.

Par Guinee28

Continue Reading

Facebook

Advertisement
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Téléphone: +224 624 24 93 98/+224 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance