Connect with us

A LA UNE

Massacre du 28 septembre en Guinée: une nouvelle lueur d’espoir pour les victimes

Published

on

En Guinée, longtemps espérer, le procès du massacre du 28 septembre 2009 pourrait démarrer bientôt à en croire au ministre de la justice.

Recevant en audience l’Association des Victimes, Parents et Amis du 28 septembre 2009 (AVIPA), Alphonse Charles Wright a indiqué vendredi  qu’à partir du 6 septembre, une date du procès sera probablement communiquée, alors que le chef de la junte a déjà instruit au Garde de Sceaux en juillet dernier, de prendre toutes les dispositions en vue d’organiser ce procès au plus tard le 28 septembre à venir.

Cette annonce a été saluée par la présidente de l’AVIPA. « Nous sommes vraiment satisfaits de savoir que les choses avancent très bien. Nous attendons que la date soit donnée le 6 septembre et lorsque cela sera fait, je suis sûre que les choses vont aller vite », s’est félicitée Asmaou Diallo. Toutefois, elle réclame des mesures sécuritaire pour la protection des victimes et de toutes les parties à ce procès, mais aussi la présence de tous les inculpés, alors que certains sont déjà morts.

Il faut rappeler que plus de 150 personnes avaient été tuées et une dizaine de femmes violées, le 28 septembre 2009, au stade du même nom, lors d’un meeting des forces vives contre une éventuelle candidature de l’ancien putschiste, Moussa Dadis Camara, à la présidentielle de 2010.  Ce dernier, de retour en ce moment en Guinée,  et 12 suspects ont été inculpés par des juges d’instruction.

Par Alpha Abdoulaye Diallo