Accueil / A LA UNE / Manifestation du 14 : le gouvernement met en garde le FNDC

Manifestation du 14 : le gouvernement met en garde le FNDC

Alors que le Front National de Défense de la Constitution appelle les guinéens à une « grande » manifestation le 14 octobre dans l’ensemble du pays et à l’étranger, pour s’opposer à une éventuelle modification de la Constitution, qui permettrait à l’actuel président Alpha Condé de se maintenir au pouvoir à la fin de son second et dernier mandat en 2020, le ministre de l’Administration du territoire et de la décentralisation a mis en garde les manifestants.

« Le Gouvernement Guinéen, soucieux de la quiétude sociale et de la sécurité des citoyens et de leurs biens, met en garde tous les fauteurs de troubles, sous quelque forme d’actions ou d’interventions, qui tenteront d’entreprendre pour nuire », a déclaré dans un ton menaçant le général Bouréma Condé, mardi soir à la télévision nationale.

« Les services de sécurité, fidèles à leur mission républicaine, veillent dans la plus grande sérénité, sans céder cependant la moindre fraction de seconde ou le moindre centimètre carré au règne de l’anarchie », a menacé le ministre, ajoutant que « nul ne peut dénier au peuple de Guinée son droit inaliénable de se prononcer sur la réorganisation des pouvoirs publics et des libertés fondamentales s’il en exprimait le besoin ».

Et de poursuivre : « le Gouvernement prend à témoin l’opinion nationale et la Communauté Internationale des intentions manifestement préméditées d’un groupe de citoyens qui prétend prôner l’Etat de droit, la démocratie et la paix par des déclarations incendiaires et des velléités de paralysie du pays. »

Cette réaction du gouvernement fait redouter des violences en Guinée dans les prochains jours.

Par Mariam Bâ

About Guinee28.info

Les Nouvelles de Guinée