Connect with us

Politique

Mamadou Aliou Bah, fervent militant de Cellou détenu à la gendarmerie de Hamdallaye

Published

on

Plusieurs partisans de Cellou Dalein Diallo, dont Mamadou Aliou Bah, un jeune connu pour son soutien « indéfectible » au chef de file de l’opposition guinéenne, ont été arrêtés ce 22 mars 2018, en marge de la manifestation contre les résultats des élections locales du 4 février.

Ils ont été placés en détention à la gendarmerie de Hamdallaye, où ils ont passé leur première nuit, selon un responsable de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), contacté par notre rédaction.

Sous couvert d’anonymat, ce cadre du principal parti de l’opposition dit craindre pour la vie de leurs militants, notamment pour celle de Mamadou Aliou Bah, en raison de son soutien « très affiché à l’UFDG et à Cellou Dalein Diallo, dit-il, rappelant que leurs partisans subissent « à chaque fois de torture », une fois qu’ils sont arrêtés et conduits dans cette gendarmerie.

« Mamadou Aliou a déjà été tabassé et torturé à plusieurs reprises par les forces de sécurité ou des partisans d’Alpha Condé pour tenter de le réduire en silence », explique, notre interlocuteur.

Hier jeudi, des affrontements ont éclaté entre les forces de l’ordre et les manifestants de l’opposition entre Tannerie et Cosa. Ces derniers tentaient en vain de rallier la route le Prince, malgré l’interdiction la veille, de manifester sur cet axe décidée par le gouverneur de la ville de Conakry, Marthurin Bangoura.

Depuis l'annonce des résultats des élections locales, 12 personnes sont mortes dans des manifestations de l'opposition.

Depuis l’arrivé au pouvoir du président Alpha Condé en 2010, l’UFDG déplore 94 morts lors de manifestations politiques. D'où cette autre revendication de l'opposition : «Nous réclamons justice pour ceux qui sont morts et l'arrêt des assassinats ciblés», clame Cellou Dalein Diallo.

Par Ibrahim Bangoura