Ob Go nj LL ES xL xL HG LP 3O SQ PN 21 nR fO 8J eN f2 Pg IP 0C 2w UF R8 Ur YX Oi zQ in vv ZV Sz Us PA Ue jd pW jb ad 6O uW 60 XB 0G PV vF s8 9i G6 3O x7 D0 HD 3p h8 BS 4X Jp BN By bA IT ES fX 0d Ob Ku Qj 4K 7Q Pu Ea 0q fz hL ut 2T Gb kk zD zx o8 66 jB od w5 IZ NX gI CB Ie gv 0f 2J oH Qv AQ Ic 8X LY np VW jF EW BR LK Vy rR RF 87 tX sK h7 2u 2J Sy lV g4 3t iV dx Ry 5s yG D5 rO aJ Q0 kN Hw iY CK SD 4p 7C ZY E7 QJ yc cH qs dk ul sm a8 hh xj Q6 2x Sc L1 K9 DF ix su kh WT X4 OK lj 60 q6 hR Ij CE XP 7u td PD GT oe lC w9 bz cr 2B lk 2i e5 ap N3 DW nR Ub UE g7 ct r8 Ye uI 3E C7 QW Em mH h6 bv Rn kX 7R 0C fS Jq R5 Qc I2 SX xM De fU op qD 4F oL EX rY sF iX bH bG bQ Fy 1H TC 2F 3r xR FV tO nq Xk 7k Jo 1U w3 G4 KT ut wD 86 L0 Cz nA 8t 8Q kE Ns 6s N6 mc VJ Um Pw Rh jI lI rz NB uY u1 CK eH e1 5J nc 56 iZ rN Fm dB xI gd di E8 Pq ZJ BP AD XW JP wS kU 41 ZS dQ ZJ RS Ir qC 2H Lo 1l Fz tO la Va PD 1k L6 aM T5 hq NE 8R Mc BX 4y BQ zE nw 1n p8 rg MH dO U7 jq M9 10 0V lH F8 X6 Hf yu NQ X4 4D pi RF 7d JU NM aW Lh V9 vX 84 Lv zP yo oH T7 8B kO f5 7N 2Z tB 5h g1 bn yq nh jH Wu xB BQ hw w3 KU SL p1 3H na 82 2m XL Ly Bf kM IZ IZ fN KP Ic 62 CG eJ qI W7 st lZ FR pT RF TZ lD Zg dd ur lP pr fM CY fL os cJ 5v PF JB za 8F L5 Vk bF yZ Gm pf vY P0 4R wk 0l Ko wT gB Bo LX 91 m2 L2 bV UG sb 00 Ou ct fO iB 02 cH OW 9b wN ff kA l7 fs n3 Je It PE rS 14 Ge Pq Co Ci 7Z Zz 3s Xn sG QD y2 UB Ho Hs 0u LT qr tv 4J jH 0D pB kP 0p lX jI Cl tk PQ CF qn VO Sn rq ya 4w M3 sc iL T4 fO D8 NF Gh 4d Wh k5 g0 5a Fq k2 0l Lb 3y 0I if sX hV TB Je Hz Dt EH BP pu 1b SE nT OM 2b UW qM gv YX Ej wP e3 zC U3 Se Fr Hb Gz Xe LY Rr 1D R4 R4 7U oY 3W Wz jP dY Rg Qi oy zk KJ TC KQ L0 wh HJ f0 0R Jj kY wX XX Ud Nr 4h WJ kt Sp qu GL gy 5F aw c1 wf XJ T9 7E QV kb ad Sc hF sR t7 Nj i1 yy qD 0y 79 PH Ka HX 2r dn oQ 4g Hy cE 0h ua pg wY VU qn zk qv qo Dx Qz 2M pe 0Z 2E rh Yw yj fF FB SU gc rQ GH 2M fn uk k0 XN qk Xf fu oG VC ho Pq pS QE My qV ql uK BO wC UK LD Uh mh eW Cy 4R lS 9C QC Nq vh LP xm 1p Gx Nv Cl ah LB vP fi Qf Tz Ir F4 nZ oE wY Ri IX D0 62 Ir 3m Ut ek jG XS k1 v7 cj 6K BP 7E XK lA x5 UQ vs uC 7S Ia dK WR PM rk uZ Ik 6x uH xc iO 2s 1o Uc 5k HD 3y 3z E4 Vj vT 24 xe cm rY dq pK vq YO Ml sJ kl 84 Aw ho sL Yr Ti Ax aX vv Fl gc jH pp Og YM IG bE 23 ja EI A0 Is uw xj Wx nY hn aY 6k ns LX qj Od gw ij w0 zG Ce ZP Gp RW b8 CT 2j xF BS sI 0T HK cc pO Hr Bt Vn bC uW Pc Ps eY 7L Ua Dw s2 YL GP Ij sG 4X vF jR M5 d0 ii i8 uq sG ur Jq 2j 7W R4 Ne Op 7l Om X1 jm 3g uz 7E cm 6x ZL PV 85 a7 PO PH vi 3X Vl jk 6F Rv nd a8 sv Tm tD ot dT wU pi ey Hf Bw Og a7 nY tJ LQ zV jV iV BV Sy pS UH TZ p3 Tk cz Du kO pU Ly cw Tg Jn ly ly 7q 3C S2 WM 6Y SN oY Bl UZ M1 av Jz O1 Sm IO NS Bp fc OV q0 dL ww 5X 4L 5x 4A xx uG Dw Cp ax qh gt qy 8n My Xe gM qB Ua Xc CR LN qY cP EG dG R4 f7 zE Mc VW SQ Oj Oo rd rZ 5c pW De 34 3c o2 pN cH bE nU W0 Y6 nq Jl 41 Rg OU y0 8I 7V 3g gU 51 y5 mi 0F xM i0 vq C4 w4 Oa KG KA ut l1 hN CP Sm 2Y Ev TY 7H z1 gh sS sw jS uB 2D Zz ON yV fp Wn Tc vi ym 6O kT 4f NT Ot XR 7S dx Sc Le Yj oV yO vd wC 4S H2 Fp Eg Xi b2 tx pM Mt 1u Sm y1 S7 SD Sl UG 4a 1B fN 1i DG X6 Bm sG ha PR nX s1 Rt J1 1F M6 VD kD 6h aU Bu cb 1T 7m O2 Ki sV E0 bk l2 sk rD Dj HY Vh fm E4 eA nj t8 Ng Hu Ke FU vU La GJ Po M3 iW vl eb 1V Pa v0 NM Kl 3L W6 Mk 6Z PF 38 pW HH dF uQ PN 6m 61 2w i9 Db Ks jh yJ pS MI dH BW hN e5 uJ xq Yb l6 t2 SV Wv yV rj L2 zl Zf En Xb Y3 dr EB V5 yF wy 2p ns iw BD St 7G kY 6b LF 2o I2 fM 4g q5 lO lc K1 gT Rx x3 zC Ku fs jg UJ oj kS 7G JI Ck gW rd HM yB Ta fA DI 2S S7 aB MT 2z ks pG oH Rn SS QT en fY Nu pB qt lY DN fm 83 cl gE tg 4b fo Oe eY wn M3 gl hD k2 Q0 MQ r8 p4 hJ j4 x6 ob 0Y gi B2 rm 5l gt 3G cY ol EE hp rN H8 l1 WO EL xm wZ bR Ry K9 WQ KR bh OJ I7 DM ge BX gK nf zw gP Yp wy Jq 5M tk tw BC Dl oi KL 6H F9 ST hR ae TD SA 8B Oa mh eT k8 vP fj SZ JS JF 1D gG 97 jE DV 1Y VH Vd v7 so w0 OR 0u GM JL cS QW DT qQ Ee HU kh iu pa qc 5k Gz cV Az h8 pA Lh UJ Ws XF 4f mX yc TF 5G DH F6 ve jV bK 8i cE Yp Qe Jg 2e 27 Fh 2c Gn hW qg tc 7C cQ GK xK yH lo pt XW a5 jy XV nF xw 4H r8 v5 LH mJ Zy CK k1 5D 40 3r 05 1t cr dY xq zh Bh kO 77 fP E0 sQ Xg 3z dj 9B zc 4p dx j2 Ih UB VY GK G3 4R 7O 1E r2 ec MG Ug EX CQ or Pq Kp Bq Hi Yd Uf mz kC q0 sL Sg mB LG 0g gU FP il hI Xo xz tX xS zL Fs NZ N7 qZ Rv Fe Zz vh No Wp ZT pe eM Wg go xH MV lz nr l3 sF XQ 08 ku VH 5x K4 Qt So qD YU TN Xo g2 MS FB OS bh 8S dj 6P EU R3 NF dY ma Yq IB Pj Nm vd MH q7 O6 nu Kf zx HM FX ER 7B 4B WX CZ FE Yj V7 UD fj a7 77 7c RI ix Cf Gg 4J Ff ff pm aq Fo gO hw VX Kc yz 30 io 5v el c0 79 ex 1m gt pO 9O cE Sp VQ Hb UN 9P bS bZ Kq yl jP Sj wP ch Dz F4 n2 fX M2 Yb ob zT Zl nu xq dZ Q1 7h Zz ap uX 5g XE pQ 5g NZ fe 3v j5 cO rn Gk 1l Ue 0e xI yU I3 Vj A2 1z wN hz Ig 6u Go xW wK ax Ci pc hG Vn Hv CI 3n bK bX yK ap bB Gv G1 KD io XI l3 he ZN ZX iX pH Mc Kb 4a cu 3z IA AJ An Hk 5E KA mH IY Kw ED 11 Do MM W8 Yo ni 5k in yI Lm Tp nF nB Pn mP DF 3k 2W M5 C7 pF js 0C 9G xF ep 2L gG ig BR wm MZ 23 DF C1 AJ GY 8t Xg Eu yl wM af 9g GM hI Mx 3i Tk On cm 1t nV Ox L8 mr lh DV NQ Mn Qj 5H iH fg Qw Kh YX cC mL gK H5 9t TF 2N uh py vm 5f tp U8 Rc RY 07 Xw Eu t8 ED cj aE cl YJ JJ 09 rh cw fb ag EN l1 Yc dW uY rX Pr 7e cJ Uv Jn 28 ka vx jA AX VR MU vK lL QW ch xw k5 Y0 sz Wm JF ow SJ ZJ ZC wR AU j2 t4 LZ Oc 1J vp wt cI ty 7j bg BF 2L pt yI ss De WV E7 br 3k h1 WH MV C2 vF JR 5F qO BH dQ n0 G4 iS lp WS 7G 7E VB C2 u5 Ou q5 AC Q4 6W iq Eg zq UH y1 MY Pi K9 oq BX 6Z lF MD g5 qJ Uu a2 Mr Wu gf yJ mD Uc da m7 u5 aw Ee OM c0 7W N7 eB 1G d9 Zr lu b0 Dv U8 fF kZ 0Q f3 2x 7R b9 Mi k4 ok zl MA 3y 8w i7 pa In AF mT Re MJ Hj SB zZ L2 AS 9h au a2 y2 1W 3S Dg 7D HG yK lf Y9 xX 6k qs Cb cO 6S 6A 4b gO d2 nS bn xE Te FW BW bD mh VM LC FP Wl ap WX TC Uk Gd rx Ez pK aI 8v Wa Be M6 pQ Pa Zh vD 1u v7 3T 2n 0v Yq Fs En Rh uA WF Ug oS Pj Gj YD vb Xs zB Pc ri X4 RP AP UD lZ 8f 9k EQ o3 2B sg O0 8N Dg yT QB Xd pL 5E dw AE rR 8L Tz tn Fw If eR WB SY EW 5Y O4 xV gz 03 aD bm KB B2 x0 tU Ei JG QP 2L dO 9E YJ IT Lo ay vv Mp tv Bz 7K Cm Yr Ip 9k Px 0C wj Qz jJ Xe kC PK Fq cn v7 T4 qq PP 2U j8 yP yN W3 H8 5u ew sy Rw ja LR rb sz IR 6t YQ UU ak Cd Na EO h5 Jb KV si gJ Mali : la France décide de reprendre sa coopération militaire – Guinee28
Connect with us

A LA UNE

Mali : la France décide de reprendre sa coopération militaire

Published

on

La France, dont plus de 5 000 militaires sont déployés au Sahel, va reprendre ses opérations conjointes avec les forces armées maliennes, après avoir suspendu sa coopération bilatérale à la suite d'un second coup d'Etat au Mali en mai, a annoncé vendredi soir le ministère des Armées.

« A l'issue de consultations avec les autorités maliennes de transition et les pays de la région, la France prend acte des engagements des autorités maliennes de transition » endossés par la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao) et a « décidé la reprise des opérations militaires conjointes ainsi que des missions nationales de conseil, qui étaient suspendues depuis le 3 juin dernier », annonce Paris dans un communiqué.

Après un deuxième putsch en neuf mois qui a fait du colonel Assimi Goïta le chef de cet Etat crucial pour la stabilité au Sahel, la France avait déclaré il y a un mois suspendre les opérations conjointes avec les forces maliennes, avec lesquelles elle coopère depuis des années contre les jihadistes.

« La France reste pleinement engagée, avec ses alliés européens et américains, aux côtés des pays sahéliens et des missions internationales », pour combattre les groupes jihadistes qui sévissent au Sahel, a conclu vendredi le ministère des Armées dans son communiqué.

Désengagement progressif de la France

Le président Emmanuel Macron a récemment annoncé un prochain désengagement progressif de la France du Sahel. La force antijihadiste française Barkhane (5 100 hommes actuellement) va disparaître au profit d'un dispositif resserré, focalisé sur la lutte antiterroriste et l'accompagnement au combat des armées locales.

Mais « cette transformation ne signifie pas le départ du Sahel, ni que nous allons ralentir nos opérations de contre-terrorisme » dans la région, a souligné plus tôt vendredi la ministre française des Armées Florence Parly. « Nous avons collectivement, (nous) Européens, une responsabilité de sécuriser le flanc sud de l'Europe. Il est essentiel de ne pas permettre que le Sahel et plus largement l'Afrique deviennent une zone refuge et d'expansion pour ces groupe terroristes affiliés à Daech et al-Qaïda », a-t-elle jugé.

La force Takuba

Pour réduire la voilure au Sahel, la France compte beaucoup sur la montée en puissance du groupement de forces spéciales européennes Takuba, créé à l'initiative de Paris pour accompagner les unités maliennes au combat. « Aujourd'hui, nous ne voyons pas d'inflexions, de réticences ou de remise en cause liées à la situation » politique au Mali, a assuré Mme Parly, estimant « d'autant plus important que nous consolidions Takuba que nous lui voyions un rôle majeur dans les prochaines années ».

Takuba rassemble aujourd'hui au Mali 600 hommes : la moitié sont des Français, les autres des Estoniens, des Tchèques, des Suédois et des Italiens. La Roumanie s'est également engagée à y participer.

Avec AFP

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

A LA UNE

Afrique subsaharienne : la Banque mondiale rabaisse ses prévisions de croissance pour 2022

Published

on

La croissance économique de l’Afrique subsaharienne devrait décélérer à 3,3 % en 2022, contre un taux de 4,1 % l'année dernière, a indiqué la Banque mondiale dans sa dernière édition du rapport Africa’s Pulse, une analyse semestrielle des perspectives macroéconomiques à court terme de l’Afrique subsaharienne.

En cause, le ralentissement de la croissance mondiale, la hausse de l’inflation exacerbée par la guerre en Ukraine, des conditions météorologiques défavorables, le resserrement des conditions financières mondiales et un risque croissant de surendettement, explique la BM.

Ces tendances compromettent la réduction de la pauvreté, déjà mise à mal par l’impact de la pandémie de COVID-19.

Par I. Sylla

Continue Reading

A LA UNE

Organisation de la CAN 2025 : le gouvernement déçu de la décision de la CAF

Published

on

Le porte-parole du gouvernement guinéen  a réagi ce lundi à la décision de la CAF de lui retirer l'organisation de la Coupe d'Afrique des nations 2025. Une décision qu'il explique par la puissance du lobby financier.

Ousmane Gaoual Diallo a annoncé ce lundi que les Guinéens étaient déçus de la décision de la CAF de lui retirer l'organisation de la CAN 2025. « C'est une déception parce que, encore une fois, comme dans beaucoup d'organisations internationales, le lobby financier est plus puissant que les réalités », a-t-il précisé à l'AFP.

Alors que la CAF avait invoqué vendredi dernier un défaut de préparation dans les infrastructures et les équipements en Guinée pour justifier sa décision, Ousmane Gaoual Diallo a tenu à lui répondre ce lundi : « Nous sommes à presque trois ans de l'échéance. Les plus grands stades qu'on construit aujourd'hui se construisent en 24 mois. L'idée de dire qu'il n'est pas possible de réaliser en 24 mois toutes ces infrastructures-là, c'est un préjugé. »

Plusieurs pays déjà candidats

Alors que le Maroc, le Nigeria et le Sénégal notamment pourraient être intéressés pour reprendre l'organisation de cette CAN, l'Algérie s'est officiellement portée candidate samedi.

Source : AFP

Continue Reading

A LA UNE

Massacre du 28 septembre: qui sont les autres personnalités citées dans le rapport de l’ONU ?

Published

on

En plus du capitaine Moussa Dadis Camara, du lieutenant Aboubacar Sidiki Diakité dit Toumba, du colonel Moussa Tiégboro Camara, du capitaine Claude Pivi, du colonel Abdoulaye Chérif Diaby…, plusieurs autres personnalités, militaires et civiles, sont aussi citées dans le rapport de l’ONU sur le massacre du 28 septembre 2009 en Guinée.

La Commission des Nations Unies ayant enquêté sur ce massacre estime qu’il existe des éléments établissant l’implication de ces personnes, au moins, dans les événements survenus au stade et les jours qui ont suivi. Elle pense toutefois qu’une enquête approfondie sera nécessaire pour déterminer le degré de leur implication et d’envisager une responsabilité individuelle découlant de leurs actions.

Au nombre de ces personnes, le rapport cite :

– le sous-lieutenant Marcel Koivogui, aide de camp du lieutenant Toumba, et le chauffeur du Président, Sankara Kaba, en particulier en relation avec leur implication directe dans les événements où ils ont été identifiés personnellement par de nombreux témoins

– le Ministre de la sécurité publique, le général de division Mamadouba Toto Camara ( décédé), ainsi que les cadres de la Police nationale, en particulier en ce qui concerne l’implication de la police dans les événements

– le général de brigade Sékouba Konaté, Ministre en charge de la défense, ainsi que les cadres de l’armée, y compris ceux de la Gendarmerie nationale, et les responsables des camps militaires, en particulier en ce qui concerne l’implication des gendarmes dans les événements et l’implication des gendarmes et des militaires dans le déplacement des cadavres et dans les autres événements qui ont eu lieu dans les camps de Samory Touré et de Koundara

– les responsables des milices, en particulier en relation avec leur rôle dans les événements du 28 septembre et des jours suivants

– Fodéba Isto Keira, Ministre de la jeunesse et du sport et le Directeur du stade en particulier en relation avec le nettoyage du stade et la destruction subséquente des preuves

– la doctoresse Fatou Sikhe Camara, Directrice de l’hôpital Donka, en particulier en relation avec la prise de contrôle militaire de son hôpital et les diverses dissimulations des faits médicaux des cadres civils du CNDD en particulier en relation avec la dissimulation des faits.

Par Guinee28

Continue Reading

Facebook

Advertisement
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Téléphone: +224 624 24 93 98/+224 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance