Connect with us

A LA UNE

Mali : la Côte d’Ivoire aussi retire ses troupes

Published

on

Après la France, la Suède et dernièrement le Royaume-Uni, la Côte d’Ivoire a aussi décidé de retirer ses troupes déployées au Mali dans le cadre de la Minusma, la mission onusienne pour la stabilisation de la région.

L’annonce a été faite dans un courrier rédigé par la mission permanente de la Côte d’Ivoire auprès de l’ONU et adressé à Jean-Pierre Lacroix, secrétaire général adjoint aux opérations de paix des Nations unies.

La Côte d’Ivoire « confirme le retrait progressif des personnels militaires et de polices ivoiriens déployés au sein de la Minusma », peut-on lire dans le document.

Cette lettre ne donne pas les raisons de ce « retrait progressif ». Mais il intervient alors que les relations diplomatiques entre le Mali et la Côte d’Ivoire se sont considérablement détériorées depuis l’affaire dite des « 49 militaires », des soldats arrêtés et placés aux arrêts à Bamako le 10 juillet dernier.

Si trois d’entre eux ont été libérés, 46 sont toujours détenus au Mali, accusés par Bamako de « tentative d’atteinte à la sûreté de l’État ». Le pouvoir malien les soupçonne par ailleurs d’être des « mercenaires » qui avaient pour mission de déstabiliser le pays.

Au total, 900 casques bleus ivoiriens sont au Mali. Ils vont donc quitter progressivement le territoire malien d’ici août 2023.

Par Guinee28