Connect with us

A LA UNE

Mali: au moins 38 morts dans une nouvelle attaque de deux villages

Published

on

Votre publicité ici

Au moins 38 personnes ont péri lundi dans l'attaque de deux villages dogons du centre du Mali, a-t-on appris mardi selon un bilan officiel provisoire, faisant également état de nombreux blessés.

Les villages de Gangafani et de Yoro, près de la frontière avec le Burkina Faso, ont été touchés lundi par des attaques, a annoncé le procureur du pôle judiciaire spécialisé de lutte contre le terrorisme, Boubacar Sidiki Samaké, évoquant dans un premier temps un « bilan provisoire de 14 morts », mais appelant à la prudence. Une source militaire malienne citait pour sa part un bilan de « 40 civils tués », des estimations confirmées par des élus locaux sous le couvert de l'anonymat.

« Traquer les auteurs de ces attaques »

Mais en début de soirée, un bilan officiel du gouvernement malien annonçait que « des attaques terroristes ont visé hier lundi 17 juin 2019, dans la soirée, les localités de Gangafani et Yoro dans le cercle de Koro, non loin de la frontière avec le Burkina Faso. Le bilan provisoire officiel est de 38 morts et de nombreux blessés ». « Des forces de défense et de sécurité ont été dépêchées sur les lieux pour sécuriser les populations et leurs biens et traquer les auteurs de ces attaques », selon le texte.

« Une patrouille des FAMa (Forces armées maliennes) est tombée dans une embuscade des terroristes à Banguimalam, au sud-ouest de Gossi (nord). Des renforts ont été dépêchés pour secourir les éléments victimes d'attaque terroriste et sécuriser la zone », ajoute le communiqué du gouvernement. « Les #FAMa sont tombées dans une embuscade dans la journée du mardi 18 juin 2019. C'était dans la localité de #Gossi. Au cours de cet accrochage, les FAMa ont enregistré des pertes humaines et matérielles », ont confirmé sur Twitter les Forces armées maliennes.

Les violences, qui déchirent cette région depuis quatre ans, ont culminé avec le massacre le 23 mars, attribué à des chasseurs dogons, de quelque 160 Peuls, dans le village d'Ogossagou, près de la frontière avec le Burkina Faso. Lors d'un déplacement à Sobane Da le 13 juin, le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a récusé toute notion de « conflit interethnique » et promis la confiscation des armes illicites dans la région.

Violences mêlées à des conflits intercommunautaires

Le nord du Mali était tombé en 2012 sous la coupe de groupes jihadistes, en grande partie dispersés par une intervention militaire lancée en janvier 2013 à l'initiative de la France, qui se poursuit. Mais des zones entières échappent au contrôle des forces maliennes, françaises et de l'ONU, malgré la signature en 2015 d'un accord de paix censé isoler définitivement les jihadistes.

Depuis 2015, ces violences se sont propagées du Nord vers le Centre, voire parfois le Sud, se mêlant très souvent à des conflits intercommunautaires, un phénomène que connaissent également le Burkina Faso et le Niger voisins.

Source : RFI

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

A LA UNE

CAN : la Guinée éliminée par la Gambie

Published

on

Votre publicité ici

Le Syli national de Guinée s’est incliné face à la Gambie 0-1,  ce lundi 24 janvier 2022, à Bafoussam, en huitièmes de finale de la coupe d’Afrique des nations. But de Moussa Barrow à la 71e minutes.

Cette cuisante défaite est synonyme d’élimination pour La Guinée qui quitte la compétition avec sans doute beaucoup de regrets.

Continue Reading

A LA UNE

CNT : l’ANAD dénonce le choix des membres

Published

on

Votre publicité ici

L’Alliance nationale pour l'alternance démocratique (ANAD) a dénoncé lundi 24 janvier 2022, le choix des membres du conseil national de la transition. 

Dans une déclaration, elle s’indigne de la ‘’flagrante injustice’’ dont elle a été victime ‘’de la part des autorités’’ et se demande si ‘’des mains noires n’étaient pas derrière ce traitement discriminatoire’’.

Sur  15 sièges attribués aux partis politiques, celle alliance dirigée par  le principal opposant Cellou Dalein Diallo n’a obtenu qu’un seul siège, contre quatre pour le RPG-ARC-CIEL, l’ex parti au pouvoir.

Face à cette situation, l’ANAD  invite le CNRD à veiller ‘’à l’équité des actes que posent le gouvernement et les autres institutions de la transition et l’importance pour tous de tenir la balance égale entre les acteurs politiques dans l’exercice de leur responsabilités respectives’’ et demande à ses militants de ‘’rester vigilants et mobilisés pour attirer l’attention, le cas échéant, dénoncer tout acte susceptible de porter préjudice au caractère paisible inclusif et juste de la transition’’.

Par Mariam Bâ

Continue Reading

A LA UNE

Burkina : la CEDEAO tient les militaires responsables de l’intégrité physique du président Kaboré

Published

on

Votre publicité ici

La situation est toujours confuse au Burkina Faso, où des soldats se sont mutinés dimanche dans plusieurs casernes du pays, dont celles de Sangoulé Lamizana et de Baba Sy.

Alors que plusieurs médias affirment Roch Christian Kaboré a été arrêté par les mutins, le président Burkinabé semble être en sécurité. Dans un post sur tweeter, il a invité les militaires à déposer les armes.

"Notre Nation vit des moments difficiles. Nous devons en ce moment précis sauvegarder nos acquis démocratiques. J'invite ceux qui ont pris les armes à les déposer dans l'intérêt Supérieur de la Nation. C'est par le dialogue et l'écoute que nous devons régler nos contradictions.RK", a-t-il posté.

Face donc à cette situation d’incertitude, la Cedeao et l’Union africaine ont condamné  cette ‘’tentative de coup d’Etat’’ et tiennent  les militaires responsables de l’intégrité physique du Président Rock Kaboré.

Guinee28

Continue Reading

Facebook

Advertisement
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Télél : +224 624 24 93 98 – 656 92 41 62 – 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance