Connect with us

A LA UNE

Les migrations africaines vers l’Europe en recul depuis 3 ans selon l’OCDE

Published

on

Votre publicité ici

Le nombre de demandes d’asile ne cesse de chuter dans les pays de l’OCDE, selon un dernier rapport de l’organisation publié mercredi 18 septembre démontrant que seulement 300 000 Africains ont gagné un pays membre. « L’idée selon laquelle l’Europe est envahie par des migrants africains est complètement fausse », affirment des spécialistes.

Alors que le gouvernement français est prêt à lancer un débat parlementaire sur l’immigration et avance que la France doit « s’armer » face à l’immigration, l’Organisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE) a publié un rapport mercredi 18 septembre prouvant que les demandes d’asile ont une nouvelle fois reculé.

Selon les Perspectives des migrations internationales 2019, ces demandes ont reculé de 35% en 2018 par rapport au record de 1,65 million en 2015 et 2016. Parmi les pays européens, cette baisse a été de 10%, et de 17% parmi les pays non européens de l’OCDE, dont les États-Unis qui restent la première destination des demandes d’asile. Elles ont atteint seulement 1,07 million en 2018 contre 1,26 million en 2017.

Alors que ce rapport insiste sur un monde ouvert au mouvement, où 5,3 millions de personnes ont migré de manière permanente dans un pays de l’organisation – soit une hausse de 2% par rapport à 2017 - il démontre également que le continent africain ne contribue que légèrement à ce mouvement : seulement 300 000 Africains ont gagné un pays de l’OCDE en 2018.

Aucun pays africain parmi les 17 premiers

« L’idée selon laquelle l’Europe serait envahie par les migrants africains est complètement fausse, affirme fermement à RFI François Héran, professeur au Collège de France sur la chaire Migrations et sociétés. L’OCDE ne fait que rappeler des faits qu’on connaît depuis longtemps et qu’ont également été confirmés par Eurostat. »

Car selon le rapport, la majorité des demandeurs d’asile sont originaires de l’Afghanistan, de l’Irak, de la Syrie et du Venezuela. Même parmi les migrants - raisons humanitaires, économiques et autres confondues -, aucune nation africaine ne figure parmi les premiers pays d’origine : les cinq premières places sont occupées par la Chine, la Roumanie, l’Inde, la Pologne et le Vietnam. Le Maroc est le premier pays africain à figurer dans la liste… à la 18e place, suivi ensuite par le Nigéria (31e), l’Algérie (46e), l’Égypte (48e) et l’Érythrée (49e).

« On a cette image du migrant qui traverse la Méditerranée en bateau, au péril de sa vie, et qui vient demander l’asile en Europe, démystifie Jean-Christophe Dumont, responsable de la division Migrations internationales de l'OCDE en interview à RFI. Il y a aussi un fantasme, comme quoi l’immigration vers la France et l’Europe vient surtout de l’immigration africaine, mais il faut aller loin dans la liste pour trouver des pays africains. »

La preuve dans le dernier rapport de l’Agence des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR), publié en juin : 80% des 25,9 millions de réfugiés dans le monde vivent dans un pays voisin de leur lieu d’origine, notamment en Ouganda et au Soudan, parmi les cinq premiers pays d’accueil avec 1,2 million et 1,1 million de réfugiés, respectivement.

En France, une hausse chez les Afghans, Albanais et Géorgiens

Quoiqu’en net recul dans l’ensemble de l’OCDE, le nombre de personnes demandant l’asile en France « a augmenté de 21,1%, pour s’établir à 111 000 personnes, environ. La majorité des demandeurs viennent de l’Afghanistan (10 300), de l’Albanie (8 300) et de la Géorgie (6 800) », lit-on dans le rapport.

« Viennent ensuite les Guinéens et les Ivoiriens, complète Jean-Christophe Dumont. La France reste le premier pays d’accueil de ressortissants africain avec 3,8 millions de personnes, suivie par les États-Unis avec 2,2 millions ».« Mais quand on regarde le nombre d’arrivants par rapport à la population de chaque pays, la France est très très loin derrière en matière d’accueil, avec moins que la moitié de l’Union européenne », insiste de son côté François Héran, qui est également sociologue, anthropologue, démographe et dirige l’Institut Convergences Migrations.

L’Espagne a également connu une explosion de 73% en 2018, à cause des arrivées massives en provenance de la Méditerranée occidentale, surtout de Vénézuéliens. Pour l'Espagne, la tendance est spectaculaire : en 2016, on y recensait 15 000 demandes. En 2018, il y en a eu 52 000.

Un regroupement familial rapide qui favorise l’intégration

Dans ce rapport, l’OCDE affiche également le taux d’emploi chez les migrants. S’il est de 68,8%, soit 2,4 points de moins que les natifs du pays d’accueil, le taux de chômage est passé de 9,4% à 8,7% entre 2017 et 2018.

Les migrants jeunes et peu qualifiés sont les plus concernés : en UE, plus de 18% des migrants 15-24 ans étaient sans emploi ni à l’école, contre 11% des natifs, un taux inférieur chez les autres pays membres de l’OCDE. En France et en Italie, seulement 40% des immigrés récents avaient trouvé un emploi en 2018, à l’inverse du Royaume-Uni et de l’Irlande où les perspectives se sont améliorées en 2018.

Alors que « certains pays ont restreint les procédures de regroupement familial », note l’Organisation, l’intégration de la famille, et surtout des enfants, se fait plus rapidement lorsque cette dernière bénéficie « d’un regroupement familial rapide ».

RFI

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

A LA UNE

Huile de palme, miel …, plusieurs produits guinéens interdits en Europe

Published

on

Votre publicité ici

Plusieurs produits guinéens destinés à l’exportation ne sont plus admis dans certains pays, dont ceux de l’Union Européenne,  pour défaut de conformité aux normes, a-t-on appris.

Il s’agit notamment de l’huile de palme, du miel, de la pâte d’arachide, de la poudre de piment, du beurre de karité et du café.

‘’Ces suspensions ont entrainé une baisse considérable de revenus des producteurs et intervenants de ces filières, induisant d’énormes pertes pour le pays’’, a déploré jeudi la ministre du Commerce en conseil des ministres.

Pour garantir la sécurité sanitaire de nos aliments et les permettre d’être écoulé dans le marché international, et pallier aux insuffisances de  la Loi L/94/003/CTRN du 14 Février 1994 relative à la protection des consommateurs, au contrôle des denrées, marchandises et services et à la répression des fraudes commerciales, elle a soumis  pour examen en seconde lecture un nouveau projet de Loi. Projet qui traite notamment de la protection des consommateurs contre les produits impropres à la consommation, en renforçant le contrôle sur les marchés sur toute l’étendue du territoire national, aussi bien pour les produits fabriqués localement que pour les produits importés ; de la traçabilité des différents produits mis sur le marché national ; et le repositionnement de l’exportation des produits guinéens vers les marchés extérieurs à l’heure de la mise en œuvre de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf).

Au terme des débats, le conseil, a, sous réserve de la prise en compte des observations formulées, adopté le projet de Loi et ses textes d’application.

Par Abdoulaye Diallo

Continue Reading

A LA UNE

Examens nationaux : 171 943 candidats rejetés

Published

on

Votre publicité ici

Alors que les examens de fin d’année pointent à l’horizon, 171 943 candidats ont été éliminés à cause de plusieurs dysfonctionnements liés notamment à des erreurs de filiation ou l’introduction frauduleuse dans la liste, selon le ministre de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation.

L’effectif est passé désormais de 617 705 candidats remontés par les structures à la base à 445 762 retenus.

Pour le moment aucune date n’a été communiquée pour le déroulement des différents examens nationaux. Mais d’habitude ils se tiennent entre juin et juillet.

Par Mariam Bâ

Continue Reading

A LA UNE

A cause des violations des droits de l’homme, la Guinée recalée au programme de Millenium Challenge Corporation

Published

on

Votre publicité ici

C’est une énorme opportunité d’aide que le gouvernement guinéen vient de perdre du côté des Etats-Unis.  En Raison des violations des droits de l’homme en Guinée, le pays a été recalé au programme de Millenium Challenge Corporation.

« La Guinée, bien qu’ayant validé 9 des 20 indicateurs du MCC n’a cependant pas pu accéder à ce programme en raison de la perte d’indicateurs relatifs aux droits démocratiques », a annoncé jeudi  le ministre des Investissements et des partenariats public-privé, expliquant que  l’agence de notation américaine Freedom House, dans son dernier rapport publié le 22 mars 2021, a abaissé de deux points la note de la Guinée dans ce registre.

Créé en 2004, le Millenium Challenge Corporation (MCC) est un programme d’aide bilatérale du Gouvernement des Etats Unis en faveur des pays à faibles revenus, sélectionnés sur la base d’indicateurs de performance. L’objectif est de mettre en œuvre des partenariats avec les pays qui réalisent des performances satisfaisantes dans les trois domaines clés que sont : La bonne gouvernance dans la gestion des affaires publiques ; La création d’un environnement favorable à l’initiative privée ; L’engagement de l’Etat à faire des investissements conséquents dans le secteur social.

Cette assistance du Gouvernement américain allant jusqu’à 500 millions de dollars U, est apportée aux pays bénéficiaires sous forme de Dons, pour la mise en œuvre d’un programme d’investissement pays appelé « Compact Pays » ou « Compact ».

Par Ibrahim Bangoura

Continue Reading

Facebook

Advertisement

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Télél : +224 624 24 93 98 – 656 92 41 62 – 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance