Connect with us

Economie

Les exportations africaines vers la Chine ont chuté de 38% en 2015, à 67 milliards $

Published

on

Votre publicité ici

Les effets néfastes du ralentissement de l’économie chinoise sur l’Afrique ne cessent de se faire ressentir. Outre la baisse des investissements chinois sur le continent, le commerce bilatéral a été lourdement impacté.

En 2015, les importations de l’empire du milieu en provenance d'Afrique ont plongé de 38 % par rapport à 2014, en raison de la baisse de la demande du géant asiatique et de la chute des cours des matières premières, selon les chiffres officiels de la douane chinoise.

Les exportations africaines vers la Chine sont tombées en 2015 à 440 milliards de yuans (environ 67 milliards de dollars au cours actuel).

Devenue le premier partenaire commercial du continent en 2009, la Chine est le principal débouché pour les matières premières africaines. Mais Pékin a enregistré l’an passé sa croissance la plus basse en 25 ans, à 6,9% contre 7,3% en 2014, selon l'AFP (le taux de croissance officiel du PIB chinois devrait être annoncé le mardi 19 janvier, NDLR).

Ce ralentissement, qui fait l’unanimité auprès des analystes, a réduit l’appétit de la deuxième plus importante économie du monde pour les matières premières, dont les prix se sont effondrés.

Naturellement,  les pays africains producteurs de brut ont été les plus touchés par la contraction de leurs exportations vers la Chine. Pékin a ainsi précisé que la valeur de ses importations du Nigeria s'est effondrée de plus de 50% l'an dernier.

Les exportations chinoises vers l'Afrique ont cependant grimpé d'environ 4% l'an dernier, à 670 milliards de yuans, selon les chiffres dévoilés par la douane.

En novembre, Pékin avait annoncé que ses investissements directs en Afrique avaient reculé «de plus de 40%» sur un an au premier semestre 2015, à environ 1,2 milliard de dollars.

En dépit de la baisse de régime de son économie, la Chine n’entend pas cependant resserrer le robinet des financements qu’elle sert à l’Afrique depuis plus d’une dizaine d’années. Le président chinois, Xi Jinping, avait en effet annoncé début décembre dernier, lors de la séance d’ouverture du 6ème forum sur la coopération sino-africaine (FOCAC), que son pays allait investir 60 milliards de dollars dans le développement du continent africain.

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

Advertisement

A LA UNE

Hausse du prix du pain en Guinée

Published

on

Votre publicité ici

Contre toute attente, le gouvernement guinéen a décidé d’augmenter le prix du pain.

Désormais, le prix d’un sac farine passe de 290 000 GNG à 340 000 GNF soit une hausse de 17%, tandis que la baguette double passe de 4000 GNF à 4500 GNF, et la baguette de 2000 à 2 250, selon un communiqué du ministère du commerce, de l’industrie et des PM E lu vendredi soir, à la télévision nationale.

Le gouvernement justifie cette décision par l’augmentation du prix du blé dans le marché mondial.

Guinee28

Continue Reading

A LA UNE

Création d’une Cour de répression des infractions économiques et financières en Guinée

Published

on

Votre publicité ici

Le président de la transition, le colonel Mamady Doumbouya, a créé une Cour de répression des infractions économiques et financières (CRIEF)  en Guinée.

Objectif, lutter contre les détournements de fonds et la corruption, a annoncé jeudi, Ousmane Gaoual Diallo, lors du conseil des ministres.

Cette cour, à travers sa chambre de poursuite et de jugement, s'intéressera notamment aux dossiers de détournement et de de corruption, aussi bien dans l'administration publique que dans le secteur privé, souligne le porte-parole du gouvernement.

Par Guinee28

Continue Reading

A LA UNE

Pêche illicite : l’Afrique de l’ouest enregistre plus de 1,9 milliard d’euros des pertes par an

Published

on

Votre publicité ici

Plus de 1,9 milliards d’euros perdus chaque année à cause de la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INN). C’est le rapport de la Commission sous régionale des pêches (CRSP) en Afrique de l’Ouest présenté la semaine dernière  par la direction sénégalaise protection et de surveillance des pêches, lors d’une rencontre de deux jours entre ministres et représentants des 7 pays membres à savoir la Guinée, la Sierra Leone, la Guinée Bissau, le Cap-Vert, la Mauritanie, la Gambie et le Sénégal, rapporte Agence ecofin.

Les statistiques montrent également que 1000 bâtiments de pêche industrielle et entre 40 000 et 50 000 pirogues opèrent dans les eaux sous régionales, causant une surexploitation de 30% des réserves halieutiques et exploitation complète de 57% d’entre elles. Une situation favorisée par la discordance des politiques d’octroi de droit de pêche et de surveillance entre les pays ouest-africains.

Face à cette situation, les officiels présents à cette rencontre ont exprimé la nécessité de consentir un « effort commun de gestion, de surveillance, et une synergie des moyens », pour l’intérêt commun des pays impliqués.

Guinee28

Continue Reading

Facebook

Advertisement
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Télél : +224 624 24 93 98 – 656 92 41 62 – 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance