Connect with us

A LA UNE

« Le chaos est encore évitable en Guinée en avortant le coup d’État constitutionnel », assure le FNDC

Publié

le

Votre publicité ici

Front National pour la Défense de la Constitution

Communiqué N°055

L’obstination du Président Alpha Condé à soumettre au référendum un projet de nouvelle Constitution à l’effet de s’octroyer un troisième mandat illégal est en passe d’entraîner la Guinée dans un chaos aux conséquences irréversibles.

Farouchement engagé à défendre les principes démocratiques dont la limitation du nombre de mandat consacré par la constitution en vigueur, le peuple de Guinée s’est opposé aux velléités de présidence à vie du Président Alpha CONDE avec une détermination sans faille.

En effet, ni la répression sanglante des forces de défense et de sécurité, ni la stratégie d’ethnicisation de la lutte contre le troisième mandat employée par le Pouvoir n’ont réussi à détourner les guinéens de leur quête : l’alternance démocratique dans le respect des Lois.

L’entreprise de confiscation du pouvoir en cours remettrait ainsi en cause tous les immenses sacrifices consentis par le Peuple en 2009 et l’armée en 2010, ainsi que les efforts fournis par la communauté internationale pour sortir le pays de la crise consécutive au coup d’État militaire

Il ne faut plus prendre des gants avec un Président dont le cynisme et le mépris vis-à-vis du respect du droit à la vie de ses concitoyens transparaissent clairement de ses propos : « Dans les autres pays où il y a eu de nouvelles Constitutions, il y a eu beaucoup de manifestations, il y a eu des morts, mais ils l’ont fait ».

Il ne faut plus prendre des gants avec un Président-Chef des armées dont les forces de défense et de sécurité tirent à bout portant sur des citoyens désarmés, y compris des enfants, tirent sur les corbillards et les ambulances, gazent des cimetières, sortent sans justification des corps de la morgue pour les abandonner à leur état de putréfaction…

Il ne faut plus de prendre des gants avec un Président qui après avoir juré de respecter et de faire respecter la Constitution à deux reprises, viole son serment en se rendant coupable de parjure et de haute trahison vis-à-vis de son peuple pire, en appelle à l’affrontement au siège de son Parti.

Le temps n’est plus aux discours mais à la prise d’actions concrètes pour éviter à 12 millions de guinéens d’être pris en otage par un clan mafieux mû par des intérêts foncièrement égoïstes.

Le FNDC reste déterminé à défendre la démocratie et l’État de droit par toutes les voies autorisées par la Constitution et les autres lois de la République aussi longtemps que le pouvoir s’arc-boutera à son projet funeste de troisième mandat, quelques soit les sacrifices à consentir.

Face aux risques d’embrasement qui guettent la Guinée et la sous-région, le FNDC invite particulièrement la Communauté internationale, la CEDEAO, l’Union africaine, l’Union européenne, les Nations Unies, ainsi que tous les partenaires techniques et financiers de la Guinée à prendre les mesures urgentes qui s’imposent avant qu’il ne soit trop tard.

Cependant, il revient avant tout au peuple de Guinée de continuer à assumer sa responsabilité en répondant massivement à l’appel de résistance du FNDC les mardi 28 et mercredi 29 janvier 2020. Que tous les citoyens majeurs opposés au 3ème mandat manifestent dans leur quartier, district, sous-préfecture et dans l’ensemble des villes du pays.

Le chaos en République de Guinée est encore évitable en avortant le coup d’État constitutionnel. Mobilisons-nous !

Ensemble unis et solidaires, nous vaincrons.

Conakry, le 24 janvier 2020

Votre publicité ici

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

A LA UNE

Guinée : les Etats-Unis préoccupés par les incohérences entre les résultats annoncés et ceux des PV

Publié

le

Par

Votre publicité ici

Comme l’Union européenne et la France, les Etats-Unis remettent en cause la crédibilité des résultats de l’élection présidentielle. Dans une déclaration, Washington se dit préoccupé par le ‘’manque de transparence dans la compilation des votes et les incohérences entre les résultats annoncés et les résultats des procès-verbaux ( PV)’’.       

« Nous sommes préoccupés par les questions soulevées par les observateurs électoraux et la société civile sur le manque de transparence dans la compilation des votes les incohérences entre les résultats annoncés et les résultats des procès-verbaux (PV) des bureaux de vote », a lancé l’administration Trump.

« Nous exhortons toutes les parties à résoudre pacifiquement les différends électoraux à travers des institutions établies et non partisanes et d’un dialogue ouvert à tous », plaide-t-elle, avant de réitérer son « soutien aux efforts diplomatiques » de la CEDEAO, de l’Union Africaines et de l’ONU.

Dans le document, les Etats-Unis condamnent également les violences post-électorales, qui ont fait 21 morts selon le gouvernement, une trentaine selon l’opposition et plusieurs dégâts matériels.

Selon la commission électorale nationale indépendante ( ceni) le président Alpha Condé, candidat pour un troisième mandat très contesté, sort vainqueur du scrutin avec 59,49% des suffrages contre un peu plus de 33% des voix pour son principal opposant Cellou Dalein Diallo.

Mais ce dernier qui rejette les résultats s’est auto-proclamé victorieux de la présidentielle dès le lendemain du vote. Tout de même, il compte déposer un recours à la Cour constitutionnelle, sans « se faire une illusion » dit-il. Une manière de dire qu’il ne fait pas confiance aux juges de la Cour.

Ces résultats sont aussi contestés au sein même de la commission électorale, où certains commissaires proposent « la reprise » partielle ou totale du scrutin en raison d’un certain nombre d’anomalies notamment dans la région de la Haute Guinée, réputée être un fief du pouvoir en place où certains taux de participation oscillent entre 98 et plus de 100%.

Il revient désormais à la Cour constitutionnelle de valider ou d’invalider ces résultats du scrutin dans un délai de deux semaines maximum.

Par Guinee28     

Votre publicité ici
Cliquez et continuer à lire

A LA UNE

Guinée : après l’UE, la France remet en cause la crédibilité des résultats de la présidentielle

Publié

le

Par

Votre publicité ici

Comme l’Union européenne, la France remet en cause la crédibilité des résultats de la présidentielle du 18 octobre en Guinée.

Dans une déclaration de son ministre de l’Europe et des Affaires Etrangères, Paris dit partager « les interrogations exprimées par l’Union européenne sur la crédibilité des résultats » du scrutin.

« La France a pris note de l’annonce des résultats provisoires du premier tour de l’élection présidentielle en Guinée par la Commission électorale nationale indépendante le 24 octobre. La France, qui avait déjà exprimé sa préoccupation sur le caractère non consensuel du fichier électoral, partage les interrogations exprimées par l’Union européenne sur la crédibilité des résultats qui devront être levées de façon transparente, dans le cadre d’un dialogue inclusif et du processus prévu par la loi », a déclaré Jean-Yves Le Drian ce mercredi.

« La France condamne fermement les violences intervenues dans le pays depuis le scrutin. Elle appelle à ce que des enquêtes indépendantes soient menées afin de rendre justice aux victimes. Elle exhorte l’ensemble des acteurs guinéens à la responsabilité et à la plus grande retenue », poursuit-il, avant de souligner « l’urgence de garantir la liberté de mouvement et d’expression de l’ensemble des acteurs politiques et l’importance de permettre l’accès sans entrave aux moyens de communication. »

Mardi, dans un communiqué, l’Union européenne a remis en cause les résultats du scrutin.

« Bien que le scrutin se soit déroulé dans le calme, des interrogations demeurent quant à la crédibilité du résultat, notamment en ce qui concerne la remontée des procès-verbaux et le décompte final des votes », a souligné l’UE dans une déclaration.

En réaction, Souleymane Keita du RPG a accusé l’UE de semer la confusion.

Selon la commission électorale nationale indépendante ( ceni) le président Alpha Condé, candidat pour un troisième mandat très contesté, est vainqueur du scrutin avec 59,49% des suffrages contre un peu plus de 33% des voix pour son principal opposant Cellou Dalein Diallo.

Mais ce dernier qui rejette les résultats s’est auto-proclamé victorieux de la présidentielle dès le lendemain du vote.

Tout de même, il compte déposer un recours à la Cour constitutionnelle, sans « se faire une illusion » dit-il.

Dans un rapport, le vice-président de commission électorale Bano Sow, a appelé à « la reprise » partielle ou totale du scrutin en raison d’un certain nombre d’anomalies notamment dans la région de la Haute Guinée, réputée être un fief du pouvoir en place où certains taux de participation oscillent entre 98 et plus de 100%.

Au moins 21 morts selon le gouvernement, une trentaine selon l’opposition, ont été enregistrés en une semaine dans les violences post-électorales.

Par Mariam Bâ

Votre publicité ici
Cliquez et continuer à lire

A LA UNE

Le dispositif sécuritaire autour du domicile de Dalein enfin levé

Publié

le

Par

Votre publicité ici

Le dispositif sécuritaire , déployé depuis une semaine, autour du domicile de l’opposant Cellou Dalein Diallo a été finalement levé ce mercredi 28 octobre 2020.

« Le siège devant mon domicile vient d’être levé. Tous les pickups, agents et autres engins qui fermaient l’accès ont été enlevés ce mercredi à 12 heures», a annoncé le président de l’UFDG sur sa page Facebook.

Par Guinee28

Votre publicité ici
Cliquez et continuer à lire

Facebook

Devenez annonceur sur guinee28.info

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS
Devenez annonceur sur guinee28.info

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Télél : +224 624 24 93 98 – 656 92 41 62 – 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance

Vous aimez lire guinee28.info merci par avance de votre soutien «Veuillez désactiver votre bloqueur de publicité». Nous n'affichons que des publicités natives qui rendent le site agréable.

Avis aux utilisateurs d'AdBlock

Vous aimez lire guinee28.info merci par avance de votre soutien «Veuillez désactiver votre bloqueur de publicité». Nous n'affichons que des publicités natives qui rendent le site agréable.