Connect with us

A LA UNE

Laisser consommer le masque … (billet)

Published

on

Des contreforts nordiques du Fouta aux côtes maritimes occidentales en passant par la savane orientale et la forêt dense septentrionale, la transition a apporté partout un ouf de soulagement.

Un remède efficace contre le virus du 3e mandat injecté au pays par les assoiffés du pouvoir ad vitae aeternam. Sauf que depuis trois mois, les ténors de la transition se font prier à écrire la date de fin de leur présence au sommet de l’Etat. Nul besoin de leur écrire que ce régime d’exception qui n’a que trop duré met à mal toute la communauté des voisins d’ici et d’ailleurs au chevet de leur Guinée, convalescente et, placée sous surveillance depuis le coup d’Etat du 5 septembre asséné à sa démocratie.

C’est peu dire, mais écrivons-le vite ! Le temps que passent la Noël et le Réveillon est trop loin. Ici à la table des chefs d’Etat et là dans les discours des pays amis, l’on est loin de faire avec cette arrogante lenteur. Tout le beau monde de voisins ne peut être tenu d’attendre que le temps consomme complètement le masque que portent les putschistes au pouvoir à Conakry pour voir le vrai visage de la terre promise. J’ai dit.

 Par Diallo Alpha Abdoulaye ( Le populaire)