Accueil / A LA UNE / « L’Afrique du Sud en voulait à Kagame », révèle Alpha Condé

« L’Afrique du Sud en voulait à Kagame », révèle Alpha Condé

L’ensemble des pays africains n’ont pas  encore accepté la taxe de 0,2 % sur les produits importés, comme le préconise l’Union africaine qui veut mettre en place des réformes pour essayer de rendre son fonctionnement autonome. Face à ce scepticisme, le président Guinéen, a expliqué pourquoi certains pays en majorité de l’Afrique Australe, n’ont pas encore adopté cette taxe. Dans une interview avec rfi, Alpha Condé qui accuse l’Afrique du Sud d’avoir mal interprété la mesure, a révélé que les Sud africains en voulaient au président Rwandais, Paul Kagame.

« Ils sont d’accord pour les 0,2 %. Mais là où il y a problème, c’est une mauvaise interprétation de l’Afrique du Sud de dire qu’on a touché à l’axe fondamental. C’est une mauvaise lecture. Et ils ont cru que, par exemple, la désignation des commissaires va être faite par le président. Non, ce n’est pas adopté. Il y a beaucoup de propositions qu’on a faites. Il y a celles qui ont été adoptées et celles qui sont en discussion. Eux, ils confondent les deux. » Dit-il

Et d’ajouter « C’est pourquoi Paul Kagame a dit au dernier sommet : « Il ne faut pas confondre le message avec le messager ». Donc, il y a quand même interférence sur d'autres problèmes. Parce que l’Afrique du Sud en voulait à Kagame. Donc, je pense que cette partie est en train de diminuer progressivement, parce qu’il faut qu’ils comprennent qu’on pas touché à la fondamentale. »

Actuellement, 23 Etats ont adopté la taxe. Ce qui est extraordinaire, dit Alpha Condé. « En un an, il y a déjà presque la moitié des Etats qui ont déjà accepté. Et beaucoup, dont la Guinée, que nous avons déjà mis dans notre budget. ».

Par Guinee28

About Guinee28.info

Les Nouvelles de Guinée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.