Connect with us

Economie

Indice de la faim dans le monde : le classement des pays africains

Published

on

Votre publicité ici

Comme chaque année l’IFPRI (International Food Policy Research Institute) réalise son Global Hunger Index, ou Indice de la faim dans le monde, avec, en ligne de mire, les Objectifs de Développement Durable qui visent à éradiquer totalement la malnutrition d’ici 2030.

Globalement, depuis 2000, l’humanité a réalisé des progrès importants dans l’accès à l’alimentation. La proportion de population souffrant de dénutrition à diminué de près d’un tiers dans les pays en voie de développement. Il reste tout de même, à ce jour, dans le monde, 795 millions de personnes sous-alimentées.

Depuis 2000, tous les pays dans le monde ont progressé, sauf un seul, le Koweit.

L’Afrique du Nord est parvenue à réduire significativement ce fléau. Quant à l’Afrique subsaharienne, elle progresse vite, mais pas encore suffisamment pour atteindre l’objectif Zéro Faim en 2030.

Le Sénégal, le Ghana et le Rwanda sont à la pointe de ce combat. Ces trois pays sont parvenus en 15 ans à réduire de plus de 50% la proportion de leur population sous-alimentée.

L’Afrique du Sud, le Gabon et l’Ile Maurice se sont hissés au niveau du Maghreb avec un indice ramené aux alentours de 10%.

La palme de la honte revient sans doute à l’Angola qui, en dépit d’un PIB multiplié par plus de 10 en 15 ans, enregistre encore à ce jour un taux de 32,8% de sa population en état de sous-alimentation.

Sur les 118 pays étudiés dans le monde, c’est la République Centrafricaine qui compte le taux le plus élevé, avec 46,1% d’habitants sous-alimentés.

A noter que plusieurs pays africains n’ont pas été référencés dans cet index, faute d’informations suffisantes. Il s’agit de : Burundi, Cap Vert, Comores, RD Congo, Érythrée, Guinée Equatoriale, Libye, Sao Tome, Somalie, Soudan du Sud, Soudan.

Classement des pays africains selon la part de population sous-alimentée

(Rang africain, Pays, Rang mondial, Indice 2000, Indice 2016).

 

1 Tunisie 18 9.0 5.5
2 Algérie 38 14.8 8.7
3 Maroc (sans Sahara) 42 15.6 9.3
4 Afrique du Sud 51 18.7 11.8
5 Gabon 54 18.5 12.0
6 Maurice 57 16.2 13.2
7 Egypte 60 15.3 13.7
8 Ghana 62 29.9 13.9
9 Sénégal 67 37.7 16.5
10 Gambie 70 27.9 20.9
11 Kenya 72 37.6 21.9
12 Mauritanie 77 33.6 22.1
13 Togo 78 38.6 22.4
14 Lesotho 79 32.9 22.7
15 Cameroun 80 40.3 22.9
16 Botswana 81 33.0 23.0
17 Bénin 82 38.1 23.2
18 Swaziland 83 30.9 24.2
19 Nigeria 84 40.9 25.5
20 Côte d'Ivoire 86 31.4 25.7
21 Ouganda 87 39.4 26.4
22 Congo (Rep) 88 37.2 26.6
23 Malawi 89 45.3 26.9
24 Rwanda 91 58.7 27.4
25 Guinée Bissau 91 43.9 27.4
26 Mali 93 43.9 28.1
27 Guinée 93 44.4 28.1
28 Tanzanie 96 42.4 28.4
29 Zimbabwe 99 40.1 28.8
30 Liberia 101 47.4 30.7
31 Burkina Faso 102 48.4 31.0
32 Namibie 103 32.5 31.4
33 Mozambique 104 49.4 31.7
34 Djibouti 105 48.5 32.7
35 Angola 106 57.8 32.8
36 Ethiopie 107 58.5 33.4
37 Niger 109 53.0 33.7
38 Sierra Leone 112 53.9 35.0
39 Madagascar 114 44.2 35.4
40 Zambie 116 50.4 39.0
41 Tchad 117 51.9 44.3
42 Rep Centrafricaine 118 51.5 46.1

Source : Agence Ecofin

 

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

A LA UNE

Huile de palme, miel …, plusieurs produits guinéens interdits en Europe

Published

on

Votre publicité ici

Plusieurs produits guinéens destinés à l’exportation ne sont plus admis dans certains pays, dont ceux de l’Union Européenne,  pour défaut de conformité aux normes, a-t-on appris.

Il s’agit notamment de l’huile de palme, du miel, de la pâte d’arachide, de la poudre de piment, du beurre de karité et du café.

‘’Ces suspensions ont entrainé une baisse considérable de revenus des producteurs et intervenants de ces filières, induisant d’énormes pertes pour le pays’’, a déploré jeudi la ministre du Commerce en conseil des ministres.

Pour garantir la sécurité sanitaire de nos aliments et les permettre d’être écoulé dans le marché international, et pallier aux insuffisances de  la Loi L/94/003/CTRN du 14 Février 1994 relative à la protection des consommateurs, au contrôle des denrées, marchandises et services et à la répression des fraudes commerciales, elle a soumis  pour examen en seconde lecture un nouveau projet de Loi. Projet qui traite notamment de la protection des consommateurs contre les produits impropres à la consommation, en renforçant le contrôle sur les marchés sur toute l’étendue du territoire national, aussi bien pour les produits fabriqués localement que pour les produits importés ; de la traçabilité des différents produits mis sur le marché national ; et le repositionnement de l’exportation des produits guinéens vers les marchés extérieurs à l’heure de la mise en œuvre de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf).

Au terme des débats, le conseil, a, sous réserve de la prise en compte des observations formulées, adopté le projet de Loi et ses textes d’application.

Par Abdoulaye Diallo

Continue Reading

A LA UNE

Transport aérien : Kassory avoue l’échec du projet Guinea Airlines

Published

on

Votre publicité ici

Finalement le projet Guinea Airlines s’est révélé mort-né. Ainsi en a reconnu ce 07 avril, le premier ministre, quatre ans après l’annonce officielle de la création de la compagnie nationale. Depuis, cet avion n'a jamais décollé.

« Mon ami Antonio était avec des partenaires, mais je pense que ça n’a pas fonctionné », a avoué en substance Ibrahima Kassory Fofana, mercredi, à l’occasion de sa présentation de la politique générale du gouvernement, à l’Assemblée nationale.

En 2019 pourtant, le ministre de transports de l’époque,  Aboubacar Sylla  avait indiqué à la presse que le gouvernement avait décidé d’augmenter sa participation dans le capital du Guinée Airlines. « Notre participation est passée de 5% du capital à 20% du capital aujourd’hui. Nous avons comme partenaire stratégique Ethiopiqan Airlines,  nous avons un autre partenaire guinéen, GBM, la société qui est présidée par Monsieur Antonio Souaré. La part guinéenne qui est de 5 millions de dollars a été entièrement libérée, versée dans le compte de la société. Nous attendons la part de contribution des autres actionnaires, pour que cette société soit opérationnelle », expliquait M. Sylla, aujourd’hui ministre de l’Enseignement supérieur.

Après l’échec du projet donc, quel sera désormais le sort de 5 millions de dollars versés par le gouvernement pour l’envol de Guinée Airlines ?

Par Alpha Diallo  

Continue Reading

A LA UNE

La Guinée bénéfice d’un allègement de la dette d’un montant de 22 millions d’euros

Published

on

Votre publicité ici

La Guinée a bénéficié d’une annulation de sa dette d’un montant de près de 22 millions d’euros, suite à un versement de l’Union Européenne au Fonds fiduciaire d’assistance et de riposte aux catastrophes (Fonds fiduciaire ARC) du FMI.

Ce nouvel allègement du service de la dette permettra la libération d’espaces budgétaires supplémentaires pour intensifier la lutte contre la crise sanitaire qui sévit actuellement en Guinée et à intensifier la riposte et la relance. En plus d’accroitre les dépenses sur les plans social, économique et sanitaire, cette initiative vise à favoriser la reprise d’investissements publics tout en préservant la viabilité de la dette extérieure.

« Depuis des années, la stabilité économique et la bonne gestion des finances publiques sont au cœur de nos priorités et font l’objet d’un dialogue nourri avec les autorités. Cette aide de trésorerie à court terme, qui s’ajoute aux contributions européennes d’environ 50 millions d’euros dans le cadre des crises sanitaires qui ont affecté le pays, contribuera ainsi à la stabilité macroéconomique de la République de Guinée et à garder le cap vers la réalisation des objectifs de développement durable (ODD) en faisant le lien entre l’accélération des investissements durables et les allègements de dette », a déclaré Josep COLL, Ambassadeur de l’Union européenne en Guinée.

En plus de la Guinée, 27 autres pays les plus pauvres et les plus vulnérables de la planète ont bénéficié de cet allègement de la dette qui arrive à échéance entre le 14 avril et le 15 octobre 2021.

Par Ibrahim Bangoura

Continue Reading

Facebook

Advertisement

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Télél : +224 624 24 93 98 – 656 92 41 62 – 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance