Connect with us

Politique

LES INCOHÉRENCES D’AMADOU DAMARO CAMARA DÉPUTÉ AFFAIRISTE

Published

on

Votre publicité ici

Paniqué, l’honorable Amadou Damaro Camara, frère et associé de Mohamed Camara, ex Maire de la Commune de Matoto, cherche infructueusement à se justifier, pour lui, tout le monde est dupe. Il ne sait pas qu’il est vu, connu et reconnu comme un cafard sur un carrelage blanc.

1ère incohérence et contre-vérités de l’affairiste Damaro.

Il déclare qu’ « il a été approché par un citoyen qui est venu lui voir pour lui dire que l’Etat lui doit de l’argent, c’est ainsi qu’il s’est intéressé et il est parti voir le Président de la République pour lui dire ‘’on vous accuse d’une injustice qui ne vous ressemble pas’’ ».

Dans cette phrase de l’affairiste et président du groupe parlementaire de la majorité présidentielle, il s’abstient à dessein de révéler trois choses à s’avoir : l’identité de son frère, ami et associé Mohamed Camara ; que c’est Mohamed qui a aidé le Président à gagner les élections dans la préfecture de Beyla ; qu’il a trompé le Président de la République avec des mots aimables avant de contacter le Ministre des Finances Mohamed Diaré à l’époque.

Mais en touchant le Président de la République comme lui-même a décrit, on se pose un certain nombre de questions. En quelle qualité Damaro a agi ? Ce soit disant Député connait-il les missions d’un Député de la République? Connaît-il la différence entre un Député uninominal et un Député élu sur la liste proportionnelle ? Connaît-il le principe de la séparation des Pouvoirs ? Connait-il que le Président de la République est une Institution ?

Certes, avec ses intérêts financiers et l’amour qu’il a pour l’argent, rien ne pouvait l’arrêter,même la Loi.

2ème incohérence de l’honorable affairiste :

Le parlementairea déclaré dans la Presse sans gêne, avoir appelé le Ministre de la Justice Me Cheick Sacko pour lui dire : « Attention Monsieur le Ministre, c’est moi qui suis parti voir le patron, le Président de la République. Voilà comment ça s’est passé. Je suis surpris que les Huissiers disent que c’est à cause de leur travail que la dette a été payée. Le Ministre m’a donné des explications qui ne m’ont pas du tout convaincu. ».

C’est très grave comme démarche pour un Député de la République. En quelle qualité un Député peut s’adresser à un Ministre avec un tel ton comme s’il était à l’Hémicycle ‘’Attention Monsieur le Ministre’’comme si le Ministre est leur adversaire ou comme si c’est le Ministre qui aurait demandé aux Huissiers de saisir son argent. Ridicule ne tue pas. Lui Damaro a quelle compétence professionnelle pour douter les explications d’un ministre en l’occurrence celui de la Justice, Maitre Cheick Sacko qui est un homme honnête, intègre et  connait les limites de sa responsabilité. Ce dernierest venu en Guinée pour servir sa nation et non pour se faire de l’argent, car il avait du travail en Europe. Contrairement au chômeurDamaro Camara venant des USA pour se faire de l’argent sur le dos des contribuables guinéens. C’est le cas du contrat de fournitures des véhicules des Députés dont il est impliqué. Ce scandale sera révélé au grand public comme celui de la SOGUICOM SA qu’il vient de gérer avec beaucoup de finesse pour son frère Mohamed Camara pour un montant de 29 milliards de francs guinéens.

Honorable Député -Agent de recouvrement de créances, si c’est vous qui avez débloqué le paiement, pourquoi on n’a pas mentionné votre nom dans la convention d’échéancier de paiement, mais plutôt la lettre de l’Agent Judiciaire de l’Etat qui a transmis l’exploit des Huissiers de Justice au Ministère de l’Economie et des Finances ?

Honorable Député,pour que vous soyez un agent de recouvrement il va falloir faire une proposition de loi dont vos collègues députés qui sont à vos ordres, comme vous le dites sans respect, peuvent voter. Mais pour le moment, seuls les Huissiers de Justice ont qualité de cette mission en République de Guinée, pas un Député. Et si vous le confirmez, vous êtes poursuivable pour le délit d’usurpation de fonction et de titres.

3ème incohérence du député huissier de justice Damaro Camara :

Dans la Presse, il déclare : « je suis retourné voir le Président pour lui dire que les Huissiers bloquent son compte et que le Président a appelé le Ministre de la Justice pour lui demander c’est quoi cette histoire ? ».

Mais avec cette attitude d’un Député, l’on se demande nous sommes dans quel pays ?

Amadou Damaro est-il le Président du groupe parlementaire RPG arc en ciel à l’Assemblée Nationale, ou le Président Directeur Général de la société SOGUICOM S.A ? En tout cas, il s’est battu trop pour ce simple citoyen qui était venu le voir.

De là, ce que Damaro n’a pas déclaré, c’est que le magistrat qui avait en charge du dossier à la Cour d’Appel a été aussi appelé à la Présidence de la République et a fini par céder à cause de la pression, pour ordonner injustement à la Banque de libérer l’argent de Damaro.

Aussi, il n’a pas déclaré qu’il était parti à la Cour Suprême pour obtenir un Arrêt de sursis à l’exécution d’une décision qui a été rendue par la Cour d’Appel en faveur des Huissiers.

Si vous ne le savez pas honorable Député, c’est ça l’ingérence ou immixtion dans les affaires judiciaires, l’usage irrégulier de titres de Député, trafic d’influence et abus d’autorité.

4ème incohérence de député affairiste

Damaro se dit surpris de le traiter comme propriétaire de la société, que leur société était créée pendant que lui,il était aux USA,« mais que les Huissiers ne savent pas qu’il n’était pas en Guinée de 1999 à 2011 ». C’est vrai cher député, on ne le savait pas du tout. Mais pour quelle raison ? Parce qu’on vient d’apprendre que depuis le coup d’Etat du 05 juillet 1985 vous avez eu des ennuis par la suite, nous le regrettons. Toutefois, cette longue absence involontaire ne peut pas vous empêcher d’être actionnaire dans une société surtout anonyme comme la SOGUICOM S.A. Sinon, comment on peut comprendre votre engagement comme un lion pour la cause de l’argent d’un simple citoyen qui était venu vous voir pendant que le Parlement dont vous siéger souffre de nombreux maux pour lesquels vous ne faites rien, pourtant vous êtes très efficace.

Pourquoi dès que votre argent a été libéré et que vous avez encaissé, vous avez rapidement voyagé le lendemain en abandonnant le dialogue politique inter guinéens pendant que vous étiez le chef des délégués de la mouvance présidentielle à ce dialogue ?

5ème incohérence et méconnaissance du député Damaro :

Damaro a dit des choses très graves de la part d’un Député de la République.

Car, en cherchant vainement à ridiculiser les Huissiers poursuivant, il se fait ridiculiser lui-même. Notre député pourtant président d’un groupe parlementaire, appelé à voter des lois à l’Assemblée, malheureusement méconnait les lois de son pays. Ce parlementaire ne connait que les démarches pour l’obtention des contrats juteux. C’est une honte.

Honorable Député, comme vous ne connaissez pas, retenez que ce n’est pas une plainte qui est portée contre vous, mais plutôt vous avez été cité directement et ce, conformément aux dispositions des articles 544 et 545 du Code de ProcédurePénale pourtant votées par l’Assemblée. Et c’est devant le Tribunal de Dixinn, celui de votre résidence et non à Kaloum comme vous confondez. Encore, il faut retenir que vous n’êtes pas poursuivi pour un crime, mais pour un délit.

Le cabinet des Huissiers s’est constitué partie civile et a payé la caution de 500 000 GNF, qu’il avait proposé de payer préalablement, mais que le Président audiencier avait fixé lors de la 1ère audience à 1 000 000 GNF à lademande de Procureur. La prochaine audience a été renvoyée pour le 3 Novembre à 9 heures pour votre information, ce qui veut dire que le procès continu.

La procédure est lancée vous pouvez rester abriter derrière votre immunité éternellemême après votre mandature. Si vous ne venez pas comme d’habitude faire usage de votre autorité sur les magistrats en charge de ce dossier, le Tribunal vous condamnera sur la base des seuls éléments fournis par vos adversaires et cela à vos risques et périls. Néanmoins, vous pouvez vous en douter.

Cette décision de justice correctionnelle sera publiée partout ou besoin sera et sera classée dans votre casier judiciaire. Et elle sera également signifiée‘’au patron’’ ainsi qu’à la mission Diplomatique de votre pays de résidence, les « Etats Unis d’Amérique », à l’effet de transmettre à qui de droit.

Peut-être, vous n’allez pas échapper ou mépriser les institutions américaines,votre pays de résidence, comme vous le faites pour celles de votre pays d’origine la Guinée.

Ainsi, on s’aura qui du cabinet des Huissiers ou du Député Damaro,qui est affairiste ? Qui va descendre dans la boue ? Qui a sorti des ordures? Et qui a fait des bêtises ?

A suivre…

Par Maitre Saidouba Kissing Camara, Huissier de Justice, Guinée Conakry

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

A LA UNE

Alpha Condé reconduit Kassory Fofana au poste de Premier ministre

Published

on

Votre publicité ici

Sans surprise, le président Alpha Condé, réélu pour un troisième mandat contesté, a reconduit Ibrahima Kassory Fofana au poste de premier ministre. Ce dernier avait auparavant présenté la démission de son gouvernement.

Le décret présidentiel en a été lu vendredi soir à la télévision nationale, quelques heures seulement après l'officialisation de la démission du gouvernement, attendue depuis quelques semaines.

Ibrahima Kassory Fofana avait "doublement" soutenu le changement de la Constitution en mars dernier, ayant permis à Alpha Condé de se maintenir au pouvoir.

Par Guinee28

Continue Reading

A LA UNE

Guinée : deux opposants au troisième mandat condamnés à 1 an de prison

Published

on

Votre publicité ici

Deux opposants au troisième mandat du président Alpha Condé ont été condamnés ce mercredi 13 janvier 2021, à un an de prison ferme et 20 millions GNF d’amende chacun par le  tribunal de première instance de Dixinn.  

Il s’agit de Souleymane Condé, leader du mouvement Diversité Républicaine de Guinée et Youssouf Dioubaté.

Les deux, arrêtés il y a environ quatre mois, ont été reconnus coupables de «  production, diffusion et mise à disposition d’autrui des données de nature à troubler l’ordre et la sécurité publics ».

Leurs avocats annoncent qu'ils feront appel.

Par Mariam Bâ

Continue Reading

A LA UNE

Validation de la victoire de Biden: “cela confirme la nécessité d’avoir des institutions fortes “

Published

on

Votre publicité ici

L’envahissement du Capitole par des partisans de Trump, malgré sa gravité sans précédent, n’a pas empêché le processus constitutionnel de validation de la victoire de Biden. C’est une preuve de la vitalité de la démocratie américaine qui confirme la nécessité d’avoir des institutions fortes et non des hommes forts.

Le Vice-président Pence et les élus républicains ont désavoué le président Trump en choisissant de respecter la Constitution que de faire allégeance à un dirigeant qui tente de la violer.

Chez nous en Guinée, dès sa prise de fonction, Alpha CONDÉ n’a pas cessé de violer notre Constitution. Pour se maintenir au pouvoir au-delà de la limite constitutionnelle, il n’a pas hésité à tuer des Guinéens, comme il l’a d’ailleurs annoncé dans le journal français Le Monde.

Il faut rappeler que les deux verrous constitutionnels qui limitent le nombre et la durée des mandats présidentiels que sont les articles 27 et 154 sont une réaffirmation de notre ferme volonté politique à mettre fin à la présidence à vie dans notre pays.

Il est inacceptable de se plier aux violations flagrantes de notre Constitution exercées par celles et ceux qui sont sensés représenter des contre-pouvoirs contre toute tentative de confiscation illégale du pouvoir par un dirigeant anti-démocrate.

Nous n’avons pas le droit sous aucun prétexte à faire allégeance à un dirigeant qui a ordonné l’assassinat de centaines de citoyennes et citoyens pour se maintenir illégalement au pouvoir. La CENI, la Cour Constitutionnelle et les FDS ont violées notre Constitution en étant complices du putsch d’Alpha CONDÉ. Nous ne sommes nullement obligés de nous soumettre à leur dictat, bien au contraire, nous devons les combattre jusqu’au triomphe de la démocratie et de l’Etat de droit.

C’est une lutte de longue haleine qui est engagée. Elle n’est pas liée aux destins personnels des différents acteurs. Il s’agit de bâtir un futur meilleur pour nous-mêmes et les prochaines générations.

Les faits sont là : en 62 ans d’indépendance, nous n’avions pas connu de bonheur collectif, nous survivons misérablement. Est-ce que notre soumission à nos potentats, de Sékou Touré à Alpha Condé, nous a permis de vivre en paix dans notre pays? Évidemment non. Ce qui veut dire que rien ne sert de continuer à courber l’échine devant l’arbitraire. Nous sortons toujours perdants de notre abdication face à des dirigeants imposteurs, violents et incompétents.

Ayons la force et le courage de poursuivre le combat jusqu’à la fin de la dictature.

Par Alpha Saliou Wann

Continue Reading

Facebook

Advertisement

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Télél : +224 624 24 93 98 – 656 92 41 62 – 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance