Connect with us

Société & Faits Divers

Guinée : les traumatisés d’Ebola et les rêveurs d’or

Published

on

Parti de Dakar, après avoir emprunté les routes de Casamance, la série « Un combat pour la vie » du Monde Afrique a sillonné la Guinée. Plus de 1 000 km déjà parcourus soit un quart du voyage, onze étapes sur les vingt-sept, à la rencontre de femmes et d’hommes, célèbres mais le plus souvent anonymes, qui s’illustrent par leur courage.

La seconde semaine a commencé sur les pentes d’une montagne au nom de Chien fumant, à Dubreka, à une trentaine de kilomètres de Conakry. Après le Sénégal, nous voici en Guinée, pays durement touché par l’épidémie d’Ebola. Aminata, 60 ans, a perdu huit membres de sa

famille, mais elle reste debout, fière et déterminée. Une leçon de courage.
A Dubreka toujours, nous avons écouté Cheikh Ahmed. Il a guéri d’Ebola mais l’épidémie a emporté son épouse. Il s’interroge, souffre parfois du regard des autres qui le traitent comme un paria, se demande pourquoi il est vivant et pas celle qu’il aimait. Mais les regards de ses neuf enfants le poussent à aller de l’avant.
En s’éloignant de la côte, dans les terres qui bordent la frontière avec le Mali, une autre maladie a frappé les populations : la fièvre de l’or. Et cela peut rendre fou. Ambiance de ruée vers l’or dans une de ces nombreuses mines artisanales d’Afrique.

Le monde de la mine est lunaire, la poussière ocre est partout, et on ne cesse de la

soulever. Dans les trous de Safuna Kole, mine aurifère, les hommes creusent, et les femmes transportent. Kadia, 24 ans, a choisi de plonger, elle aussi, la tête dans cette terre, comme les hommes. Elle n’a jamais été sur les bancs de l’école, mais rêve de pouvoir y envoyer ses enfants. Comme elle, des femmes défient les traditions, pour gagner leur vie. Finiront-elles par débusquer la pépite ? « Si on a de la chance ».
Retour à la surface. Centre-ville de Sirigui. On y croise le docteur Diakite Diba. On s’arrête et on écoute ce médecin généraliste traumatisé par Ebola. Il raconte son calvaire, la peur de la mort, et son lent retour à la vie.
Lundi, de la clinique privée où travaille Diakite Diba, nous irons à l’hôpital préfectoral de Sirigui. Doumbouya y est administrée, avec ses triplés qui maigrissent à vue d’œil. Une infection pulmonaire, sans doute due au travail de la mère, orpailleuse.

Puis de Sirigui, cap vers le Mali. A Bamako, une histoire triste, un mari blanc parti en laissant un enfant derrière lui. Dans le sud du Mali, un sourire et une voix, dans une émission de radio pour les femmes. Et à Sissako, d’autres femmes, ivoiriennes, qui veulent rentrer chez elles, mais qui sont bloquées, contraintes à se prostituer.

Par le monde Afrique

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

A LA UNE

Dixinn : les gardes communaux libérés, mais la grève continue !

Published

on

Interpellés puis écroués  samedi dernier, au commissariat central de Dixinn, les trois gardes communaux ont été finalement libérés ce lundi 15 août.

Accusés d'avoir appelé à une grève,  leur libération n'a cependant  pas impacter le mouvement des gardes communaux qui, en plus de leur mise en liberté, réclament aussi le paiement de leurs arriérés de neuf mois de salaire et leur intégration dans les rangs de la police et de la gendarmerie.

" Le mouvement de grève va continuer jusqu’à la satisfaction de nos revendications", a indiqué un garde communal, alors que l'accès à la mairie de Dixinn est bloqué depuis le matin par les grognards.

A noter qu'un garde communal est payé à 600 mille GNF par mois.

Par Mariam Bâ 

 

 

Continue Reading

A LA UNE

Arrestation des trois gardes communaux à Dixinn

Published

on

Trois gardes communaux ont été arrêtés ce weekend et placés en garde-à-vue au commissariat central de Dixinn.

Il s’agit d’Alpha Oumar Cissé, Moussa Soumah et Tamba Kourouma.  Leur arrestation intervient suite à un appel à la grève qu’ils auraient lancé pour réclamer le paiement de neuf (9) mois d’arriérés de salaire et leur intégration dans la police ou la gendarmerie.

Leurs collègues menacent de manifester ce lundi 15 août 2022, devant la mairie de Dixinn pour exiger leur libération.

Selon nos informations, ces gardes communaux sont payés à 600 mille GNF par mois.

Par Mariam Bâ

Continue Reading

A LA UNE

Education: suppression des plusieurs postes dans le pré-universitaire

Published

on

Le ministre de l’Enseignement pré-universitaire et de l’Alphabétisation, Guillaume Hawing, a annoncé la suppression provisoire de plusieurs postes dans les établissements scolaires publics.

Il s’agit de Secrétaire, de Conseiller d’Orientation et d’information, de Chargé des Ressources Matérielles et Financières, d’Agent de Santé et de l’hygiène Scolaire,  de Bibliothécaire documentaliste charge des TIC, de Chargé de laboratoire, Secrétaire Archiviste et suppléant.

Dans sa décision, Guillaume Hawing invite les cadres qui occupaient jusque là ces postes à rejoindre les salles de classes dès la rentrée scolaire prochaine.

Par Mariam Bâ 

Continue Reading

Facebook

Advertisement
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Téléphone: +224 624 24 93 98/+224 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance