Connect with us

Société & Faits Divers

Guinée : les traumatisés d’Ebola et les rêveurs d’or

Publié

le

Votre publicité ici

Parti de Dakar, après avoir emprunté les routes de Casamance, la série « Un combat pour la vie » du Monde Afrique a sillonné la Guinée. Plus de 1 000 km déjà parcourus soit un quart du voyage, onze étapes sur les vingt-sept, à la rencontre de femmes et d’hommes, célèbres mais le plus souvent anonymes, qui s’illustrent par leur courage.

La seconde semaine a commencé sur les pentes d’une montagne au nom de Chien fumant, à Dubreka, à une trentaine de kilomètres de Conakry. Après le Sénégal, nous voici en Guinée, pays durement touché par l’épidémie d’Ebola. Aminata, 60 ans, a perdu huit membres de sa

famille, mais elle reste debout, fière et déterminée. Une leçon de courage.
A Dubreka toujours, nous avons écouté Cheikh Ahmed. Il a guéri d’Ebola mais l’épidémie a emporté son épouse. Il s’interroge, souffre parfois du regard des autres qui le traitent comme un paria, se demande pourquoi il est vivant et pas celle qu’il aimait. Mais les regards de ses neuf enfants le poussent à aller de l’avant.
En s’éloignant de la côte, dans les terres qui bordent la frontière avec le Mali, une autre maladie a frappé les populations : la fièvre de l’or. Et cela peut rendre fou. Ambiance de ruée vers l’or dans une de ces nombreuses mines artisanales d’Afrique.

Le monde de la mine est lunaire, la poussière ocre est partout, et on ne cesse de la

soulever. Dans les trous de Safuna Kole, mine aurifère, les hommes creusent, et les femmes transportent. Kadia, 24 ans, a choisi de plonger, elle aussi, la tête dans cette terre, comme les hommes. Elle n’a jamais été sur les bancs de l’école, mais rêve de pouvoir y envoyer ses enfants. Comme elle, des femmes défient les traditions, pour gagner leur vie. Finiront-elles par débusquer la pépite ? « Si on a de la chance ».
Retour à la surface. Centre-ville de Sirigui. On y croise le docteur Diakite Diba. On s’arrête et on écoute ce médecin généraliste traumatisé par Ebola. Il raconte son calvaire, la peur de la mort, et son lent retour à la vie.
Lundi, de la clinique privée où travaille Diakite Diba, nous irons à l’hôpital préfectoral de Sirigui. Doumbouya y est administrée, avec ses triplés qui maigrissent à vue d’œil. Une infection pulmonaire, sans doute due au travail de la mère, orpailleuse.

Puis de Sirigui, cap vers le Mali. A Bamako, une histoire triste, un mari blanc parti en laissant un enfant derrière lui. Dans le sud du Mali, un sourire et une voix, dans une émission de radio pour les femmes. Et à Sissako, d’autres femmes, ivoiriennes, qui veulent rentrer chez elles, mais qui sont bloquées, contraintes à se prostituer.

Par le monde Afrique

Votre publicité ici

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

A LA UNE

Soulay Thiâ’nguel remporte le prix RFI Théâtre 2020

Publié

le

Par

Votre publicité ici

L'auteur guinéen Souleymane Bah dit  Soulay Thiâ'nguel  vient de remporter  le prix RFI Théâtre 2020.

Il a gagné ce trophée pour sa dernière pièce « La Cargaison » écrite durant le confinement en France en mars dernier.

Une véritable danse macabre dont les personnages sont des morts en mal de sépulture, des corbillards fatigués de faire leur boulot, des balles se plaignant de loger dans des corps, des cimetières las de recevoir des dépouilles.

Source : RFI

Votre publicité ici
Cliquez et continuer à lire

A LA UNE

Des toilettes publiques pour Ninguelandé, un projet d’une association locale

Publié

le

Par

Votre publicité ici

L’Union des Jeunes  de Ninguelandé pour le Développement (UJND) envisage de doter des latrines publiques à cette sous-préfecture située dans la préfecture de Pita, en moyenne Guinée.

Pour venir en aide à la communauté, l’association vient de lancer un projet de construction des latrines publiques dans cette commune rurale d’environ 35.000 habitants.

« La mise en place de ce projet n'est pas des moindres, car il résout un certain problème d'hygiène publique et lutte contre les périls fécaux facteurs de plusieurs parasitologies », a expliqué à notre rédaction, Dr Alpha Oumar Diallo, président de l’UJND.

Le coût de ce projet communautaire est estimé à 50.956.210 GNF, a-t-il précisé.

Pour y parvenir, l’association sensibilise les ressortissants de la sous-préfecture pour collecter l’argent nécessaire.

Par Guinee28

Votre publicité ici
Cliquez et continuer à lire

A LA UNE

Affaire Mamasita : les déboires continuent pour Sidiki Diabaté

Publié

le

Par

Votre publicité ici

Accusé de violences conjugales et séquestration par son ex-compagne, la Guinéo-malienne, Mariam Sow, dit Mamasita,  l’artiste malien Sidiki Diabaté continue de subir les sanctions dans le milieu musical.

Dans la journée du lundi dernier, juste après le dépôt de plainte contre lui, l’organisation des African Muzik Magazine Awards (Afrimma), une cérémonie qui récompense les meilleurs artistes africains depuis Dallas, a annoncé le « retrait de la nomination de l’artiste malien Sidiki Diabaté ». « Une mesure nécessaire au regard des accusations à son encontre, précise le communiqué, ajoutant que « bien que les talents de Sidiki Diabate soient reconnus, nous sommes contre les coups et blessures de tout être humain et ne tolérons pas ce genre de comportement ».

Le lendemain il a été aussi suspendu du Prix international des musiques urbaines et découpées (Primud) à Abidjan.

« Le comité d’organisation décide de la suspension de l’artiste Sidiki Diabaté pour les Primud 2020 », a informé un communiqué, alors que le Malien de 28 ans était nommé dans la sélection des meilleurs artistes de l’Afrique de l’Ouest francophone.

Ce mercredi également, la maison de disque Universal a suspendu sa collaboration avec lui.

Interrogé par le quotidien français Le Monde avant sa convocation, Sidiki Diabaté s’est dit "serein", qualifiant l’affaire de "plus compliquée qu’il n’y paraît".

L’artiste est toujours en garde à vue à Bamako.

Par Alpha Diallo

Votre publicité ici
Cliquez et continuer à lire

Facebook

Devenez annonceur sur guinee28.info

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS
Devenez annonceur sur guinee28.info

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Télél : +224 624 24 93 98 – 656 92 41 62 – 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance

Vous aimez lire guinee28.info merci par avance de votre soutien «Veuillez désactiver votre bloqueur de publicité». Nous n'affichons que des publicités natives qui rendent le site agréable.

Avis aux utilisateurs d'AdBlock

Vous aimez lire guinee28.info merci par avance de votre soutien «Veuillez désactiver votre bloqueur de publicité». Nous n'affichons que des publicités natives qui rendent le site agréable.