Connect with us

Politique

Guinée : le pouvoir interdira-t-il la manifestation de l’opposition ?

Published

on

Alors que l’opposition entretient le flou sur la tenue de sa manifestation initialement prévue le 04 août 2016, mais renvoyée pour le 10 du mois, les regards sont tournés vers les autorités censées de l’autoriser ou de l’interdire. En effet, si selon le programme des opposants, la manifestation se déroulera de Gbessia rond-point au palais du peuple, à ce jour (dimanche, 07 aout), l’opposition n’a pas reçu la réponse à leur lettre d’autorisation. Du moins ce c’est qu’a révélé son chef de file, Cellou Dalein Diallo, ce dimanche, en marge d’un meeting tenu à Dare-es-Salam, dans la commune de Ratoma.

« Nous n’avons pas reçu des réponses », a déclaré monsieur Diallo, devant ses collègues de l’opposition républicaine et leurs militants.

Le pouvoir, sachant pertinemment que la route le prince, qui longe les quartiers favorables à l’opposition est quasiment impraticable les jours de manifestations des opposants, autoriser cette manifestation sur l’autoroute Fidel Castro, reviendrait à aider les opposants dans leur volonté de paralyser toute la capitale. Le risquera-t-il ? Pas sûr.

Par le passé, l’administration d’Alpha Condé a toujours refusé les manifestations politiques de l’opposition sur cet axe.

Mais pour Cellou Dalein Diallo, comme leur lettre n’a pas reçu de réponse, « on considère que c’est autorisé »,-a-t-il poursuivi, laissant entendre la détermination des opposants à défier le pouvoir sur cette route.

Toute fois, la tenue de cette manifestation le 10 déprendra d’Alpha Condé. Car, les opposants qui veulent manifester à sa présence en Guinée, ont indiqué que la date pourrait bien être reportée si le chef de l’Etat est absent du pays ce jour. Et selon des rumeurs, le président Condé qui est à Ndjamena pour l’investiture d’Idriss Deby sera bien à Paris, le 10 août prochain.