Connect with us

Economie

La Guinée parmi les 5 pays de l’Afrique Subsaharienne qui affiche le plus grand retard dans les TIC.

Published

on

Votre publicité ici

Dans un rapport intitulé « Promouvoir la révolution numérique en Afrique subsaharienne : quel rôle pour les réformes ? », la Banque mondiale révèle que la République centrafricaine, le Tchad, la Guinée, le Mali et le Niger enregistrent le plus grand retard en matière de TIC (technique de l’information et de la communication), en Afrique subsaharienne.

Dans ces cinq pays, 64% de la population possèdent une connexion mobile active, contre 71 % en Afrique subsaharienne et 95 % dans le monde. Contrairement au Mali (60 %) et à la Guinée (46 %), les taux de pénétration du marché sont bien inférieurs aux moyennes sous-régionales en République centrafricaine (22 %), au Tchad (28 %) et au Niger (25 %).

Pour ce qui est de l’accès au service financier par mobile, il est encore très faible, surtout dans les zones rurales. En 2014, GSMA indiquait que seuls 12% de comptes Mobile Money étaient actifs au Tchad, contre 11% au Mali, 8 au Niger, 1% en Guinée et 0% en RCA. Ces chiffres ont légèrement changé en 2017.

Au niveau de l’accès à Internet, la RCA, le Tchad, la Guinée, le Mali et le Niger comptent seulement 5 % d’utilisateurs Internet contre 22 % en Afrique subsaharienne. Cela veut dire que 95 % de la population de ces pays sont toujours déconnectés, par manque de connexion haut débit, contre 78 % de la population d’Afrique subsaharienne et 56 % de la population mondiale.

Conséquence de ces faiblesses, les cinq pays sont exclus de l’économie numérique. Le taux de pénétration pour les cartes SIM 3G est encore largement en dessous de la moyenne régionale (18 % au Niger, 22 % en RCA, 36 % en Guinée et au Mali, 40 % au Tchad. Cet accès aux services haut débit mobile est limité aux zones urbaines, indique l’institution de Bretton Woods.

Pour inverser rapidement cette tendance qui risque de nuire gravement, sur le long terme, aux ambitions de développement de ces nations, la Banque mondiale préconise quelques réformes. Celles-ci concernent la concurrence du marché, la participation du secteur privé, la mise en œuvre effective de l’accès universel et des politiques et programmes relatifs aux services, l’allègement de la fiscalité.

Avec agence Ecofin

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

A LA UNE

La structure en charge de passation et de l’exécution des marchés publics placée sous l’autorité du chef de l’Etat

Published

on

Votre publicité ici

La structure en charge du contrôle des procédures de passation et de l’exécution des marchés publics et délégations de services publics a été placée sous l’autorité directe du président de la République, Alpha Condé.

La décision a été annoncée par un décret lu mardi 27 juillet 21, à la télévision nationale.

Dans ce décret, le chef d’Etat a promulgué l’ordonnance n°003/PRG/SGG portant modification de l’article 3, alinéa 3 de la loi L2018/028 AN du 5 juillet 2018. Loi fixant les règles qui régissent la passation, le contrôle et la régulation des marchés publics et délégations de services publics en Guinée.

Par Guinee28

Continue Reading

A LA UNE

La Guinée abritera la troisième conférence internationale sur le droit au développement

Published

on

Votre publicité ici

La troisième conférence internationale sur le droit au développement va se tenir à Conakry en Guinée, a-t-on appris.

Elle se tiendra en modes présentiel et virtuel, précisément ce 13 Juillet dans la capitale guinéenne.

La Guinée sera le troisième pays dans le monde à organiser cette conférence après l’Ukraine et le Soudan, et le premier pays en Afrique de l’Ouest.

Par Guinee28

Continue Reading

A LA UNE

Alpha Condé autorise l’adhésion de la Guinée à l’Agence pour l’Assurance du Commerce en Afrique

Published

on

Votre publicité ici

Jeudi en conseil des ministres, le président Alpha Condé  a autorisé le ministre en charge des finances à faire adhérer la Guinée à l’Agence pour l’Assurance du Commerce en Afrique (ACA).

Cette adhésion devrait permettre à la Guinée de bénéficier de l’appui de l’Agence à la promotion de l’investissement, du commerce intra régional et international à travers la garantie des risques souverains, des risques politiques et des risques commerciaux.

L’Agence pour l’Assurance du Commerce en Afrique est une institution africaine, fondée en 2001 par des États africains avec le  soutien financier et technique du Groupe de la Banque mondiale.  Elle est une organisation multilatérale couvrant le risque politique et le risque de crédit commercial sur le continent.

Par Guinee28

Continue Reading

Facebook

Advertisement
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Télél : +224 624 24 93 98 – 656 92 41 62 – 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance