Connect with us

A LA UNE

Des milliers de Libériens dans les rues pour protester contre le président George Weah

Published

on

Votre publicité ici

Des milliers de manifestants ont battu le pavé vendredi à Monrovia, au Liberia, pour protester contre le président George Weah. Ils réclamaient de meilleurs conditions de vie et le renforcement de la lutte contre la corruption.

Il s’agit du premier test d’envergure pour le président libérien George Weah. Des milliers de personnes sont descendus vendredi 7 juin dans les rues de Monrovia pour obtenir de meilleures conditions de vie.

Des dizaines d'associations de la société civile avaient appelé depuis deux mois à manifester ce jour-là, y compris des pans de la jeunesse ayant porté l'ex-footballeur star au pouvoir en janvier 2018.

Alors que les rues de la capitale de ce pays pauvre d'Afrique de l'Ouest étaient inhabituellement désertes, les manifestants ont convergé vers Capitol Hill, siège des principales institutions du pays, où ils étaient plusieurs milliers à la mi-journée. Les organisateurs n'ont pas souhaité avancer d'estimations, mais une source policière a évoqué quelque 4 000 participants.

Twitter et Facebook, très utilisés pour battre le rappel, étaient inaccessibles vendredi à Monrovia, selon des correspondants de l'AFP.

Inflation galopante

Les manifestants réclament des mesures pour résorber la crise économique, un tribunal spécial pour juger les responsables de la guerre civile et le renforcement de la lutte contre la corruption.

"Le problème fondamental, c'est le cours du dollar américain", qui a doublé par rapport au dollar libérien en deux ans, selon le professeur d'économie Samuel Vaye. "Avant, je pouvais nourrir ma famille pendant un jour avec 500 dollars libériens. Maintenant, avec 1000 dollars, je n'y arrive pas", se désole Angeline, une mère de famille de 35 ans.

Des opérations monétaires hasardeuses conduites par la Banque centrale du Liberia (CBL) sous les administrations Sirleaf puis Weah n'ont fait qu'aggraver la situation. Cinq anciens responsables de cette institution, dont un fils de Mme Sirleaf, ont été inculpés en mars de "sabotage économique".

Pour le populaire animateur radio Henry Costa, fer de lance du mouvement, cette manifestation n'est qu'un début. "Nous ne quitterons les rues que lorsque nous aurons obtenu des résultats", a-t-il prévenu.

"Je reste à la maison pour m'assurer que mes enfants ne descendent pas dans la rue. J'ai de bonnes raisons d'avoir peur, parce que dans l'histoire de ce pays, les grandes crises commencent toujours par des manifestations et se terminent en graves violences", a confié un père de famille, Mustafa Kanneh.

Le retour de la violence ?

La communauté internationale s'inquiète d'une possible résurgence des violences, alors que le pays reste hanté par une guerre civile qui a fait quelque 250 000 morts de 1989 à 2003.

Élu successeur de la présidente Ellen Johnson Sirleaf (2006-2018) sur un programme de résorption de la pauvreté et de lutte contre la corruption, le président George Weah, ex-star du PSG et du Milan AC, a promis de garantir la sécurité et le droit de manifester.

Mais il a haussé le ton jeudi en affirmant  : "Les insultes et l'incitation à la violence ne seront plus jamais tolérées sous mon administration". Il a également défendu son bilan après un an et demi au pouvoir, invoquant le poids de l'héritage de l'administration précédente.

Source : france24/AFP

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

A LA UNE

CAN : la Guinée éliminée par la Gambie

Published

on

Votre publicité ici

Le Syli national de Guinée s’est incliné face à la Gambie 0-1,  ce lundi 24 janvier 2022, à Bafoussam, en huitièmes de finale de la coupe d’Afrique des nations. But de Moussa Barrow à la 71e minutes.

Cette cuisante défaite est synonyme d’élimination pour La Guinée qui quitte la compétition avec sans doute beaucoup de regrets.

Continue Reading

A LA UNE

CNT : l’ANAD dénonce le choix des membres

Published

on

Votre publicité ici

L’Alliance nationale pour l'alternance démocratique (ANAD) a dénoncé lundi 24 janvier 2022, le choix des membres du conseil national de la transition. 

Dans une déclaration, elle s’indigne de la ‘’flagrante injustice’’ dont elle a été victime ‘’de la part des autorités’’ et se demande si ‘’des mains noires n’étaient pas derrière ce traitement discriminatoire’’.

Sur  15 sièges attribués aux partis politiques, celle alliance dirigée par  le principal opposant Cellou Dalein Diallo n’a obtenu qu’un seul siège, contre quatre pour le RPG-ARC-CIEL, l’ex parti au pouvoir.

Face à cette situation, l’ANAD  invite le CNRD à veiller ‘’à l’équité des actes que posent le gouvernement et les autres institutions de la transition et l’importance pour tous de tenir la balance égale entre les acteurs politiques dans l’exercice de leur responsabilités respectives’’ et demande à ses militants de ‘’rester vigilants et mobilisés pour attirer l’attention, le cas échéant, dénoncer tout acte susceptible de porter préjudice au caractère paisible inclusif et juste de la transition’’.

Par Mariam Bâ

Continue Reading

A LA UNE

Burkina : la CEDEAO tient les militaires responsables de l’intégrité physique du président Kaboré

Published

on

Votre publicité ici

La situation est toujours confuse au Burkina Faso, où des soldats se sont mutinés dimanche dans plusieurs casernes du pays, dont celles de Sangoulé Lamizana et de Baba Sy.

Alors que plusieurs médias affirment Roch Christian Kaboré a été arrêté par les mutins, le président Burkinabé semble être en sécurité. Dans un post sur tweeter, il a invité les militaires à déposer les armes.

"Notre Nation vit des moments difficiles. Nous devons en ce moment précis sauvegarder nos acquis démocratiques. J'invite ceux qui ont pris les armes à les déposer dans l'intérêt Supérieur de la Nation. C'est par le dialogue et l'écoute que nous devons régler nos contradictions.RK", a-t-il posté.

Face donc à cette situation d’incertitude, la Cedeao et l’Union africaine ont condamné  cette ‘’tentative de coup d’Etat’’ et tiennent  les militaires responsables de l’intégrité physique du Président Rock Kaboré.

Guinee28

Continue Reading

Facebook

Advertisement
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Télél : +224 624 24 93 98 – 656 92 41 62 – 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance