Accueil / A LA UNE / Cellou Dalein Diallo : « Alpha Condé doit arrêter de confisquer les suffrages de ses concurrents »

Cellou Dalein Diallo : « Alpha Condé doit arrêter de confisquer les suffrages de ses concurrents »

Même s’il a appelé ses militants à maintenir le cap pour mettre fin à la « fraude » électorale, le président de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), Cellou Dalein Diallo a reconnu que les manifestations de rue coutent très cher à l’opposition. Dans un entretien avec le point.fr, le chef de file de l’opposition a indiqué qu’en sortant manifester, il court un risque de se faire tuer.

« Les forces de défense et de sécurité répriment dans le sang ces manifestations. En allant manifester, on sait donc qu'on court un risque de se faire tuer. Mais on ne peut pas accepter que nos droits soient violés, que les élections ne soient pas organisées aux échéances prévues et que, lorsqu'elles se tiennent, on truque les résultats. Les militants sont déterminés à se battre pour que les résultats publiés soient conformes aux résultats obtenus dans les bureaux de vote. » A-t-il déclaré.

« Manifester est un droit, tuer est un crime puni par la loi. Pourquoi ne punit-on pas ceux qui violent la loi ? » S’est-t-il interrogé.

Pour Cellou Dalein Diallo, les personnes de bonnes volontés qui viennent leur dire d’arrêter les manifestations en leur disant que ce n'est pas bon pour l'économie, pour la société, ou pour leurs manifestants qui risquent de se faire tuer, doivent dire au président Alpha Condé d’arrêter de confisquer les suffrages de ses concurrents et dire aux forces de défense et de sécurité d'arrêter de tuer des manifestants.

« C'est le prix à payer si on veut préserver la paix. On n'obtient pas la paix en exhortant à la paix ou en rappelant ses avantages et ses vertus. On obtient la paix par la justice et par le respect du droit des autres. » Estime-t-il.

Par Alpha Abdoulaye Diallo

About Guinee28.info

Les Nouvelles de Guinée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.