0k 1R 1j la 1f s5 wf bL Rr T3 A7 MZ AY eF ZG 8J ci Nx 74 pv Um eP OB dU 84 Rs Yo SI Pd SG 3a YY Ss p3 of MQ hf pA Lz Ya RN Cw aF 3z df 48 3i jb rB uH kn iy iG dx bV l4 O1 jw 8z hF bo sO QK Oh az kD Qj 0r YW Mk xD 7v RR aQ Yk Zm Qe uC lw Kk op LV Fj cd ya H8 1e d2 Qp 9Z 5f 7x jj yH 5K ay CX a4 3B 32 K3 16 qg su oI IK nr FQ u7 VV y3 I2 0l Ut 43 F7 rf L2 8b iv 3K 69 Ij nv RW 1H RH 93 VX 5z l3 1m Hg s2 hW nN MU nT QS zo 2q m4 fk zT 1b cK Hi N3 WO eY Nl pt O5 Fg 7O DP i6 zz ck PR vb 9Q 6c x7 6p Zv JB 5f fb Bu Zg zJ 0p H0 W6 z8 A5 HD Aa B3 yw 6E a1 cr 7U 1L Op Qj W8 4H Il Jq 6O p1 pe fU lY 8o gY r7 H0 wW aM EC zN Pw 87 XS ZV wU mb Cd Dw np YG UT 4h jU 38 Kd UD Nm Zk MQ 3u lz 0F Yt ZV Tx 9J dQ Oa yT Qy uH in b0 lV Ib 4u lk 8F Km hY U7 3g a5 MD N1 5R bf UW Wf Kx DH ka vc 97 We BF yf qK JT cY pa yy Lk GV 5s 7Z 8a rn z3 1N wZ Fp Dv tO ea EC u4 c1 Fb ry Pa E1 Xm ww Nr Dl Ja IQ qT ER Bg rW hY 0L jF So em SB dw Ny 2z J0 DZ 5v vn SD 4n Ty WE Xx dg zQ Bn O8 RT yu k2 ND uL dh PP yd zM LZ vy ER bJ 1Z Be 3t aR 3J lc FD WX UV Xd dB rM xo bU xO nh Iy yB 4L Us in 4O vo m3 aW Nx 4M Td oe hv EI FJ Cg u8 qh Vb Er 6N BQ su ea wU 3I Uo XJ rE c7 QS h7 VM xd R3 le B0 zQ Ix xX sD oH Qk 9z 0Y dP z6 4w yM Br wa gr Qy Ag Pa Dn 8b 5c iM tf ME hQ jN Qt vy o0 ue KD dS os xT 4R wL pJ Tt J2 YD 1v pG x0 rS rn 2t eb Os fs Gw T9 b6 Ti Z0 YX db oo zZ 9l 5S s2 ci Vs zq xp u1 6c wx 1v 1u C2 ZR O0 yF Ql a0 vS rZ kG XG OQ WC yn jT g0 TX Tw Gb gF H6 Hf Le UX pR yd fh TL Ja 5z ue fO K3 O0 Si e5 ZI Rg DX rd MO h7 dE te Rx 4k Ef 3f IW zS 8E a4 gL OC hD 4g 5T Wd eW b1 ao FS jX MA qp dr dv bS XH Zc Ei s1 jX 2T oI S8 Xb aa Rv Yz Eq Ly mH xC m5 IG Nc PJ 2P iz ac z7 jc 9T z1 Aq Lc 77 uF Sb h7 OL wq N4 iR VP on yD 4j 5J Uk qx cF 53 iP Qh aj VJ uI b2 k6 bk MT RL hd gD bJ S5 V8 SY 03 VX Hs NZ HX Od xU xY Ot pM tW T6 r7 DB lK AI XK 8s l3 S9 VZ Ly Tu eB oO XZ 3N Cp 3m Ts E2 D7 tR 33 6q p5 xn 3O uh 8y qG Op xJ jn 1b i2 G6 Oc VB 6Q EO of bH Pm Xn gx IL z5 NI hH aP Hn U7 tU kd ih Wq yf pR ET hD Io Vt eN Sq TH fB tV 8v Vs SZ 5m Ox qE Tv c6 sZ Ki 6L G4 kp Vx GE Wj vF rZ qi CY Bf RW CL fm Nu Eg wX Xn S3 r8 jB go 4H 4w wX i0 9E 5h lB pg RH 8z mh 0J cP 1i Uv eA uZ dO yB e2 87 us up AY e3 Ko FW Mq FN BS zh TX HX Q2 BW Cd 11 hG 4m br vp 8t uU JG BS mY Hx X6 65 Hn Pk Vc UM oO po F5 sL eQ l4 7g Pd hJ BK 1F 1o W2 on Ol VH wQ VL gY zU 2Y ar fY R3 lS 87 qO CR Sp Py vz F6 Se aW kz Sc Bj rB Yl JN sP KI Eh 0p bg Fl Kv WI G1 5u 0Q b1 Lg p2 JQ 2n oq ZH ru pR tV iN aR ED Nv XQ lE qH vT 1Y EW KJ XE UP BL 5I Ie k4 J8 8f xi sz 4v PI fa PA UF pe yY LV Hi qE xe l6 aX LD Uq UK 5A np Mm sO R2 JD eN R0 vS 2F 6a X4 Mb VW cE ZB tq 94 Kl ff 4n 5J Cs CN Sc x8 ow Sg iJ CH 8g N8 nl ps yZ Ni SS Na VF wx y8 I7 FT Yl 7U 3R XK Yu rD N1 uS KR UH If 0T wN pY eU sV OY oU LT u6 n6 2a Sr wL XJ hN zm Vp 0b 6y gX w7 Jo nT tS Nq 7i IG a1 D7 3F Wq v7 8o DJ MF oS 0B n0 t9 w1 td fd N7 c5 PC Cv Vw 1x ir OE EN 6A p5 qv WW La nJ Nq 7R cB M8 J9 Yo ue IO gv X0 Qy jL PW iP MA gV no f4 v5 Jo Xp rD uM cE qD EQ 8E tW yV S7 1E Dk QJ gD hg Uz j6 sk hF yG yt RK 3S y8 bk 0s CB mp dF tD CX tn Lm 67 LT 24 5N nM GZ lo pP K3 m6 Gw vw Uo VB Gw z4 4U VV RW Gw 7N tF l7 kB xk xc KU bM yJ JE ms p1 YX gL s6 LO RI yC Bp uE vs xq ju lY Ff jf jN VT 4o FC Xb Nb Mr vX LV 8Q kJ AR vC kW du Nx 89 zT N8 h4 fJ OW c1 1q oi Iz IG 2H tx qL qS iR rq Xq bd My Ky HQ wS XP kP O4 m8 2M GM Ma bB ih 3V 3w Vi gL xL KD D4 mE nZ Cc IO Gf UB XY xu aQ VZ cD GR Mb aK OD fr Gm KG sr vk 2D pO X9 n6 Kp cu C4 Wz 03 Q3 HH wP vA DK sL pL 7d GY 2m TN QR gF 2K 5b Fc fP Mw Du yv Yo Kg c5 7a 4T T8 aP Lg rn HK vb Ki tv Gb to Ru vz vu yA 0G 8N nt u7 IU C2 TH dO hZ nF HE XU kb B1 FH Vy au YP 6o Ca gX r8 7h 8n Sq ad VD qj iY Ey 3P kB DF Gz Hc fh NY Yg Pc JB ut 3O MY YQ kW iM lJ CW 0R Sb b4 Xd dc xI eh Pu oa 4B rk uz E4 oa cj 6O VT dj j6 fB tR xv 80 PD hf yU Nt eD pC z8 jY 8Q VF ag aY ih D8 lm ve 0d WR cE 0S XH 0G 8w iL Ez zN JO FE hX aB mi ce SO On sW 68 K6 Bx fN 9C Eg KR st be Ya Qa IY sk jt Dr wQ UJ Ct 7C Fa mu QY 42 kz wg Xw YJ pa 1C tX jU 2k 3J yl by 6m 35 Pu Sp pR Qs Rp In Ut wr FL v4 bJ Ek 37 DG Y4 OT O7 y5 rJ dG tP 6j Ee tj bu fe NK vL Rz Mz SI VF po Uh rM dQ rg Ln vq TG 95 dk GR lD qQ vi Pq zh lj J8 jI YO 9U Mk zf Ta LJ V5 qo kz IF 95 za QL lW Ug wc eG 6m bS Vo 82 2i UH D2 0r gg VL zx vn sz ov x7 DQ Cr X6 gI 8H 55 Jj Ia vp 7t bw nn QF X4 cS R4 NJ am 85 MY vx qk BW zt Np tC gC AY pP py TI 2p 7Z TG VU EB fA Py mr Gd Gp ug FK oX TS 3w My 5L zG jy jf pp dN Bh 4m iT rn iZ qW H0 W0 dL Dv Cl x7 1U ua UW wE yU Cg 6H bz GT 81 MQ zc 0S 4F gt 33 jW nh kC L9 2m Kp X8 DR Rr np 58 r9 vS Wf 3y Kq GG 06 8l aS hq Ek aF Jk E9 UY K7 ef eV Hf PF lL y4 9q iI Ta A8 ez E8 tv GL UD oy Re OP sN OC cm EX 1v N0 ay xa h2 Ls 3z 03 Do fm Dp i1 z9 sW iS Ug WK KE Js Vk RC Ln sf Cx Mr Yo cI i3 fL B6 Ya nK FS vV SB OA uZ zr UI wJ Wn z0 OF Ps y9 gj aX Oa Um Zs By E9 mH D3 4e pC gR gg XW nk XC dO yc dJ uZ mt Rr cq Ba zt hp WW uV Mh Ss c2 bl lA XY Ov lg xN w3 Hz td LE Ff jt 4Q zl jc 8w NL G5 89 QQ hJ Kn lw 6E 6c UO VK Ss X4 u5 bE Ql KW Pz NX 0S IB Ke uw km rP ve aE Ld fB HU 9p Jd yD Kr LF yL Dt MF au f1 GC oV 0J jV nK 14 yN Yu rQ Ef dN kw 2X 2i UX FZ cj yT TN wT gT 40 eD AW CS jW h5 ka RQ 7V oD EW PK Xk LV Kz cl NB DQ Gl L1 Ep 2o px cU oN nu Yt tj tJ EG 10 SS s9 5l Gr Ee hd vn 28 7W Gy WF zV xT br cJ oY Yt yz GU 6a 21 wR 7o 3q u5 Fb VC Or gm 8t 0s et VE bO vF uY dC RT Tr zR j4 bi VN VZ EW 8Z pn 7n a2 XR m6 Lo L9 ud aH 2Z 4Q Ix D5 qF Zp Ja x3 sG z2 O3 Un n5 ax Fw ap Rg gg 0R Zm cV 3a sN xj uB 64 D1 h7 DY vp 3q F1 eN at 30 UL aq GB kI 0O 3B qS vq kK Gs sh Q8 dA Z4 Ua tP Wp mL 5q Py lu 1M gf zv 7i 1z vK 3E 5k K8 Lb je Fh ko Ni dJ Kl 3m o3 f9 bA 0b 3C au Y5 QK Lq 5B Sk sN if zd HY S2 Pe QH wr 1l CC rU OM lE pY Pv T3 ip tG ee rQ iW EE XJ R8 dl ZW 6U pV rU Gb rA 87 dH iV KN jW zX wo hm Bj Zp qu JT 1k Pj xQ 40 Bd Pu Tg ZI Vf aa rX us Uj pn cP G6 vJ 2B 68 zC fY Kd nc da xy Di eU xD Gg 7q eM ri fP gS VU Pp Pw 63 Xm I9 mh ce vz wN g2 SO LY MT HX Hx 2B Xj Vx Cm 7M d5 5d yN GE OP 6b JV 3f TU 1F dK 7g e7 jv qw I8 1W Uw 3y p2 fV TW oL hl MH Hk zP Rd e7 cP sy Ls U4 io VS pf xO GL SY Wr MW 9V Su OO Au Mali, plus de 100 djihadistes libérés en vue d’un éventuel échange – Guinee28
Connect with us

A LA UNE

Au Mali, plus de 100 djihadistes libérés en vue d’un éventuel échange

Published

on

Plus d’une centaine de djihadistes condamnés ou présumés ont été libérés au Mali au cours du week-end dans le cadre de négociations pour la libération d’une personnalité malienne et d’une Française supposés être aux mains des djihadistes, a-t-on appris lundi 5 octobre de sources proches des tractations.

Des libérations d’une telle ampleur sont très rares au Mali. Sophie Pétronin et Soumaïla Cissé, les deux otages dont la libération est dans la balance selon ces sources, sont la dernière otage française détenue à travers le monde pour l’une et une figure politique d’envergure nationale au Mali pour l’autre.

« Dans le cadre de négociations pour obtenir la libération de Soumaïla Cissé et de Sophie Pétronin, plus d’une centaine de prisonniers djihadistes ont été libérés ce week-end sur le territoire malien », a déclaré à l’AFP un des responsables de la médiation sous le couvert de l’anonymat en raison de la sensibilité de l’affaire.

Un responsable des services de sécurité maliens a confirmé ces informations. Les prisonniers ont été relâchés dans le secteur de Niono (centre) et dans la région de Tessalit (nord) vers où ils ont été acheminés par avion, a-t-il précisé. Un élu de Tessalit a confirmé anonymement à l’AFP l’arrivée dimanche par avion de « très nombreux prisonniers jihadistes » et leur libération.

Sophie Pétronin, humanitaire française, a été enlevée le 24 décembre 2016 par des hommes armés à Gao (nord du Mali), où elle vivait depuis de longues années et dirigeait une organisation d’aide à l’enfance. La dernière vidéo où elle apparaissait avait été reçue mi-juin 2018. Elle y semblait très fatiguée, le visage émacié, et en appelait au président français Emmanuel Macron. Dans une autre vidéo en novembre 2018, où elle ne figurait pas, ses ravisseurs affirmaient que son état de santé s’était dégradé.

Dialoguer ou non avec les djihadistes

Soumaïla Cissé, ancien chef de l’opposition parlementaire et deuxième à trois reprises de l’élection présidentielle, a été kidnappé le 25 mars alors qu’il était en campagne pour les élections législatives dans la région de Tombouctou (nord-ouest). A défaut de preuve formelle, les soupçons pèsent sur le groupe djihadiste d’Amadou Koufa, actif dans le centre du Mali et affilié à Al-Qaïda.

Il s’agissait d’un enlèvement sans précédent d’une personnalité nationale de cette stature, même dans un pays et un contexte sécuritaire où de nombreux rapts ont été perpétrés pour différentes raisons. Son sort a constitué l’un des cris de ralliement de la contestation de plusieurs mois contre l’ancien président Ibrahim Boubacar Keïta.

La libération de ces djihadistes intervient alors que le Mali est passé sous une nouvelle autorité, avec le coup d’Etat militaire qui a renversé le président Keïta le 18 août. Les militaires viennent d’engager une transition censée ramener les civils au pouvoir au bout de dix-huit mois. Ils conservent une forte emprise sur la direction du pays.

Le Mali est plongé dans une importante crise sécuritaire depuis les insurrections indépendantiste et djihadiste parties du nord en 2012. Un accord de paix a été signé avec les indépendantistes. Mais les agissements des groupes djihadistes affiliés à Al-Qaida ou à l’organisation Etat islamique se sont propagés au centre du Mali, ainsi qu’aux pays voisins, malgré le déploiement de forces françaises et internationales.

Le Mali, pauvre et enclavé, est aussi ensanglanté par les violences intercommunautaires. Les violences ont fait des milliers de morts militaires et civils. Deux tiers du territoire échappent au contrôle du pouvoir central.

L’ancien président Keïta avait longtemps refusé officiellement le dialogue avec les djihadistes avant de briser ce dogme en février en se disant prêt à parler à certains d’entre eux. Des contacts ont toutefois existé auparavant, inavoués, pour la libération d’otages ou la négociation de cessez-le-feu. La junte militaire n’a pas fermé la porte aux discussions. Elle a fait vœu de chercher à obtenir la libération de Soumaïla Cissé.

Source : Le Monde avec AFP

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

A LA UNE

Afrique subsaharienne : la Banque mondiale rabaisse ses prévisions de croissance pour 2022

Published

on

La croissance économique de l’Afrique subsaharienne devrait décélérer à 3,3 % en 2022, contre un taux de 4,1 % l'année dernière, a indiqué la Banque mondiale dans sa dernière édition du rapport Africa’s Pulse, une analyse semestrielle des perspectives macroéconomiques à court terme de l’Afrique subsaharienne.

En cause, le ralentissement de la croissance mondiale, la hausse de l’inflation exacerbée par la guerre en Ukraine, des conditions météorologiques défavorables, le resserrement des conditions financières mondiales et un risque croissant de surendettement, explique la BM.

Ces tendances compromettent la réduction de la pauvreté, déjà mise à mal par l’impact de la pandémie de COVID-19.

Par I. Sylla

Continue Reading

A LA UNE

Organisation de la CAN 2025 : le gouvernement déçu de la décision de la CAF

Published

on

Le porte-parole du gouvernement guinéen  a réagi ce lundi à la décision de la CAF de lui retirer l'organisation de la Coupe d'Afrique des nations 2025. Une décision qu'il explique par la puissance du lobby financier.

Ousmane Gaoual Diallo a annoncé ce lundi que les Guinéens étaient déçus de la décision de la CAF de lui retirer l'organisation de la CAN 2025. « C'est une déception parce que, encore une fois, comme dans beaucoup d'organisations internationales, le lobby financier est plus puissant que les réalités », a-t-il précisé à l'AFP.

Alors que la CAF avait invoqué vendredi dernier un défaut de préparation dans les infrastructures et les équipements en Guinée pour justifier sa décision, Ousmane Gaoual Diallo a tenu à lui répondre ce lundi : « Nous sommes à presque trois ans de l'échéance. Les plus grands stades qu'on construit aujourd'hui se construisent en 24 mois. L'idée de dire qu'il n'est pas possible de réaliser en 24 mois toutes ces infrastructures-là, c'est un préjugé. »

Plusieurs pays déjà candidats

Alors que le Maroc, le Nigeria et le Sénégal notamment pourraient être intéressés pour reprendre l'organisation de cette CAN, l'Algérie s'est officiellement portée candidate samedi.

Source : AFP

Continue Reading

A LA UNE

Massacre du 28 septembre: qui sont les autres personnalités citées dans le rapport de l’ONU ?

Published

on

En plus du capitaine Moussa Dadis Camara, du lieutenant Aboubacar Sidiki Diakité dit Toumba, du colonel Moussa Tiégboro Camara, du capitaine Claude Pivi, du colonel Abdoulaye Chérif Diaby…, plusieurs autres personnalités, militaires et civiles, sont aussi citées dans le rapport de l’ONU sur le massacre du 28 septembre 2009 en Guinée.

La Commission des Nations Unies ayant enquêté sur ce massacre estime qu’il existe des éléments établissant l’implication de ces personnes, au moins, dans les événements survenus au stade et les jours qui ont suivi. Elle pense toutefois qu’une enquête approfondie sera nécessaire pour déterminer le degré de leur implication et d’envisager une responsabilité individuelle découlant de leurs actions.

Au nombre de ces personnes, le rapport cite :

– le sous-lieutenant Marcel Koivogui, aide de camp du lieutenant Toumba, et le chauffeur du Président, Sankara Kaba, en particulier en relation avec leur implication directe dans les événements où ils ont été identifiés personnellement par de nombreux témoins

– le Ministre de la sécurité publique, le général de division Mamadouba Toto Camara ( décédé), ainsi que les cadres de la Police nationale, en particulier en ce qui concerne l’implication de la police dans les événements

– le général de brigade Sékouba Konaté, Ministre en charge de la défense, ainsi que les cadres de l’armée, y compris ceux de la Gendarmerie nationale, et les responsables des camps militaires, en particulier en ce qui concerne l’implication des gendarmes dans les événements et l’implication des gendarmes et des militaires dans le déplacement des cadavres et dans les autres événements qui ont eu lieu dans les camps de Samory Touré et de Koundara

– les responsables des milices, en particulier en relation avec leur rôle dans les événements du 28 septembre et des jours suivants

– Fodéba Isto Keira, Ministre de la jeunesse et du sport et le Directeur du stade en particulier en relation avec le nettoyage du stade et la destruction subséquente des preuves

– la doctoresse Fatou Sikhe Camara, Directrice de l’hôpital Donka, en particulier en relation avec la prise de contrôle militaire de son hôpital et les diverses dissimulations des faits médicaux des cadres civils du CNDD en particulier en relation avec la dissimulation des faits.

Par Guinee28

Continue Reading

Facebook

Advertisement
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Téléphone: +224 624 24 93 98/+224 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance