Connect with us

Politique

Voici les grands perdants du scrutin

Publié

le

Votre publicité ici

L’élection présidentielle 2015 est terminée en Guinée, place désormais aux recours devant la Cour constitutionnelle. Les principaux candidats Cellou Dalein Diallo et Sidya Touré ont d'ores et déjà annoncé qu'ils ne déposeraient pas de recours, alors que Lansana Kouyaté et Faya Millimono ont eux annoncé leur pourvoi. Sidya Touré et Lansana Kouyaté sont néanmoins les grands perdants de ce scrutin présidentiel.

En qualifiant dés le lendemain du vote, le scrutin présidentiel de « comédie électorale », Sidya Touré ignorait ce qui l’attendait, lui et son parti, l’Union des forces républicaines.

Des 13% en 2010, qu’il avait déjà énergiquement contestés en son temps et n’avait pas digérés, le leader de l’UFR s’est retrouvé juste avec la moitié de son score d’antan.

L’autre grand perdant de cette élection contesté s’appelle Lansana Kouyaté. Le leader du Parti de l’espoir pour le développement national (PEDN) ne sait même pas où il a eu le plus de voix, dans quelle région et quelle préfecture il a été battu. Il ne fait pas de cette défaite, avec à peine 1% des suffrages, une préoccupation majeure. Cette « gigantesque fraude était dirigée contre moi et mon parti » explique-t-il lors d’une conférence de presse qu’il a animé à son domicile.

Lansana Kouyaté et Sidya Touré sont donc les plus grands perdants de cette élection présidentielle 2015, selon un proche de Sidya Touré, qui reconnaît néanmoins qu’avec ce score de 6% des suffrages, mérité sou pas, son parti a pris un grand coup.

Recoursà la Cour constitutionnelle

Si Sidya Touré, tout comme Cellou Dalein Diallo, a d'ores et déjà annoncé qu’il ne déposerait pas de recours à la Cour constitutionnelle, Lansana Kouyaté a, quant à lui, déclaré qu’il passerait par cette voie légale pour contester les résultats. « Quand vous vous estimez victime d’une fraude lors des élections, le recours ce n’est pas la rue mais les institutions judiciaires qui s’en occupe », estime-t-il.

Il a décidé de saisir la Cour constitutionnelle, parce que les fraudes sont « évidentes », selon lui. « Des cartes d’électeurs qui manquaient cruellement, des enveloppes qui manquaient et on a fini par mettre les bulletins de vote libres vides sans enveloppes dans les bureaux de vote. Par endroits, le nombre d’inscrits qui est resté inférieur au nombre de votants, alors que c’est le nombre de votants qui a été pris en compte. Par endroits ce sont les membres de nos délégations envoyés pour observer ces élections qui ont été interdits même d’entrer dans les cités à coups de bâtons et sous la menace de fusil qui ont dû rebrousser chemin », détaille Lansana Kouyaté.

Une fois que la Cour constitutionnelle aura ouvert la période d’examen des contentieux, les candidats auront ensuite 8 jours pour faire valoir leurs éventuelles contestations.

La mission d'observation électorale de l'UE suit le processus jusqu'a son terme, c'est-à-dire au-delà de l'annonce des résultats définitifs officiels. Et sa mission sur place encourage à ce titre la Céni à publier dans les plus brefs délais les résultats détaillés par bureau de vote.

Votre publicité ici

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

Devenez annonceur sur guinee28.info

A LA UNE

Guinée : après l’UE, la France remet en cause la crédibilité des résultats de la présidentielle

Publié

le

Par

Votre publicité ici

Comme l’Union européenne, la France remet en cause la crédibilité des résultats de la présidentielle du 18 octobre en Guinée.

Dans une déclaration de son ministre de l’Europe et des Affaires Etrangères, Paris dit partager « les interrogations exprimées par l’Union européenne sur la crédibilité des résultats » du scrutin.

« La France a pris note de l’annonce des résultats provisoires du premier tour de l’élection présidentielle en Guinée par la Commission électorale nationale indépendante le 24 octobre. La France, qui avait déjà exprimé sa préoccupation sur le caractère non consensuel du fichier électoral, partage les interrogations exprimées par l’Union européenne sur la crédibilité des résultats qui devront être levées de façon transparente, dans le cadre d’un dialogue inclusif et du processus prévu par la loi », a déclaré Jean-Yves Le Drian ce mercredi.

« La France condamne fermement les violences intervenues dans le pays depuis le scrutin. Elle appelle à ce que des enquêtes indépendantes soient menées afin de rendre justice aux victimes. Elle exhorte l’ensemble des acteurs guinéens à la responsabilité et à la plus grande retenue », poursuit-il, avant de souligner « l’urgence de garantir la liberté de mouvement et d’expression de l’ensemble des acteurs politiques et l’importance de permettre l’accès sans entrave aux moyens de communication. »

Mardi, dans un communiqué, l’Union européenne a remis en cause les résultats du scrutin.

« Bien que le scrutin se soit déroulé dans le calme, des interrogations demeurent quant à la crédibilité du résultat, notamment en ce qui concerne la remontée des procès-verbaux et le décompte final des votes », a souligné l’UE dans une déclaration.

En réaction, Souleymane Keita du RPG a accusé l’UE de semer la confusion.

Selon la commission électorale nationale indépendante ( ceni) le président Alpha Condé, candidat pour un troisième mandat très contesté, est vainqueur du scrutin avec 59,49% des suffrages contre un peu plus de 33% des voix pour son principal opposant Cellou Dalein Diallo.

Mais ce dernier qui rejette les résultats s’est auto-proclamé victorieux de la présidentielle dès le lendemain du vote.

Tout de même, il compte déposer un recours à la Cour constitutionnelle, sans « se faire une illusion » dit-il.

Dans un rapport, le vice-président de commission électorale Bano Sow, a appelé à « la reprise » partielle ou totale du scrutin en raison d’un certain nombre d’anomalies notamment dans la région de la Haute Guinée, réputée être un fief du pouvoir en place où certains taux de participation oscillent entre 98 et plus de 100%.

Au moins 21 morts selon le gouvernement, une trentaine selon l’opposition, ont été enregistrés en une semaine dans les violences post-électorales.

Par Mariam Bâ

Votre publicité ici
Cliquez et continuer à lire

A LA UNE

Le dispositif sécuritaire autour du domicile de Dalein enfin levé

Publié

le

Par

Votre publicité ici

Le dispositif sécuritaire , déployé depuis une semaine, autour du domicile de l’opposant Cellou Dalein Diallo a été finalement levé ce mercredi 28 octobre 2020.

« Le siège devant mon domicile vient d’être levé. Tous les pickups, agents et autres engins qui fermaient l’accès ont été enlevés ce mercredi à 12 heures», a annoncé le président de l’UFDG sur sa page Facebook.

Par Guinee28

Votre publicité ici
Cliquez et continuer à lire

A LA UNE

Guinée : appel à la levée du dispositif sécuritaire autour de la résidence de Cellou Dalein Diallo

Publié

le

Par

Votre publicité ici

Après un séjour de deux jours à Conakry qui vise à « baisser » les tensions post-électorales en Guinée, la mission conjointe de la CEDEAO, de l’Union africaine et des Nations-Unies a demandé aux autorités guinéennes de lever le dispositif sécuritaire déployé autour du domicile de l’opposant Cellou Dalein Diallo.

« La mission a observé les dispositifs sécuritaires particuliers mis autour de la résidence du candidat de l’UFDG, M. Cellou Dalein Diallo ainsi que des locaux de son parti suite à sa déclaration sur les résultats de l’élection présidentielle. Elle exhorte les autorités guinéennes à lever ce dispositif dans la perspective d’un dialogue inclusif », a déclaré mardi Francis Béhanzin, Commissaire aux Affaires Politiques, Paix et Sécurité de la CEDEAO.

Regrettant les violences post-électorales qui ont fait au moins 21 morts en une semaine selon le gouvernement, une trentaine selon l’opposition, ces émissaires de la communauté internationale ont invité le gouvernement guinéen à ouvrir des enquêtes sur ces tueries.

Ils ont également demandé aux forces de défense et de sécurité de faire preuve de retenue et de professionnalisme dans la gestion des manifestations.

La commission électorale nationale indépendante ( ceni) a déclaré le président Alpha Condé, candidat pour un troisième mandat très contesté, vainqueur du scrutin présidentiel du 18 octobre, avec 59,49% des suffrages contre un peu plus de 33% des voix pour Cellou Dalein Diallo.

Mais ce dernier qui rejette les résultats s’est auto-proclamé victorieux de la présidentielle dès le lendemain du vote et compte déposer un recours à la Cour constitutionnelle, sans « se faire une illusion » dit-il.

Plusieurs autres candidats, dont Abdoul Kabélé Camara et Abbé Sylla, rejettent également les résultats de la ceni et disent ne pas reconnaitre Alpha Condé comme président.

Dans un rapport, le vice-président de commission électorale Bano Sow, a appelé à « la reprise » partielle ou totale du scrutin en raison d’un certain nombre d’anomalies dans la région de la Haute Guinée, réputée être un fief du pouvoir en place où certains taux de participation oscillent entre 98 et plus de 100%.

Ce mardi, l’Union européenne a aussi émis des sérieux doutes sur la sincérité des résultats du vote.

« Bien que le scrutin se soit déroulé dans le calme, des interrogations demeurent quant à la crédibilité du résultat, notamment en ce qui concerne la remontée des procès-verbaux et le décompte final des votes », a souligné l’UE dans une déclaration.

Par Alpha Abdoulaye Diallo

Votre publicité ici
Cliquez et continuer à lire

Facebook

Devenez annonceur sur guinee28.info

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS
Devenez annonceur sur guinee28.info

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Télél : +224 624 24 93 98 – 656 92 41 62 – 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance

Vous aimez lire guinee28.info merci par avance de votre soutien «Veuillez désactiver votre bloqueur de publicité». Nous n'affichons que des publicités natives qui rendent le site agréable.

Avis aux utilisateurs d'AdBlock

Vous aimez lire guinee28.info merci par avance de votre soutien «Veuillez désactiver votre bloqueur de publicité». Nous n'affichons que des publicités natives qui rendent le site agréable.