Connect with us

A LA UNE

Un nouveau Roger Gotozomou est né pour alimenter le culte de la personnalité d’Alpha Condé

Published

on

Une plume pour promouvoir le culte de la personnalité qui n’est pas sans rappeler une autre dans l’histoire politique guinéenne. J’étais encore au collège; mais je me rappelle de la plume d’un certain Roger Gotozomou dans les colonnes du seul journal de l’époque ‘’Horoya’’.  Sa plume était aiguisée et fertile pour encenser la révolution et son responsable suprême de la révolution.

Celui qui parlait du Sekoutoureïsme en référence aux thèses idéologiques du Président Ahmed Sékou Touré; paix à son âme.

Trente six (36) ans après sa mort, après avoir lu la tribune de Mr Tibou Camara, intitulée « L’autre Alpha Condé, le vrai »; je me suis toute suite dit qu’un nouveau Roger Gotozomou est né pour alimenter le culte de la personnalité et faire de Mr Alpha Condé, le messie de la Guinée.

..............................

Jugez en: « ...l’homme Alpha Condé ne peut espérer un jugement parfait de ses contemporains qui ont tendance à s’attarder trop sur le personnage politique insaisissable qu’il nourrissant des passions et alimentant tous les fantasmes... ».

..............................

Un Président reconnu insaisissable est il un président digne de confiance ? Ma réponse est Non.

................................

« ...je suis d’autant à l’aise pour le faire qu’il ne peut y avoir, d’amalgame possible avec un enjeu immédiat. Le remaniement ministériel étant passé, pour les plus suspicieux... ».

..................................

Faux; vous n’êtes pas à l’aise Mr Camara car, on a pas besoin d’être suspicieux pour savoir que votre « témoignage », c’est pour préparer, pour ne pas dire manipuler les Guinéens avec l’espoir qu’ils acceptent l’inacceptable ou comprennent l’incompréhensible.

Celui qui se sent morveux se mouche; je serai d’accord avec si vous n’aviez pris pas l’enjeu lié au remaniement ministériel; mais plutôt, à la fin proche du second et dernier mandat du Président pour justifier la sincérité de votre témoignage. Mais, rassurez-vous vous, personne n’est dupe sur les intentions nauséabondes qui vous anime à travers cette sortie.

.... ............................

« ...Il se sait incompris et caricaturé sur l’échiquier politique et en souffre intimement... »

...,........ ....................

Question: qu’a-t-il fait après 10 ans à la tête de son pays pour prouver le contraire de ce que ses adversaires pensent de lui si c’était une simple caricature ? Les faits sont têtus, Mr Camara.

..................................

« ...le professeur Alpha Condé aime à se présenter lui-même à tous comme un militant et il est sincèrement... ».

................................

D’accord, Mr Camara; sauf que les Guinéens en l’élisant à la magistrature suprême de leur pays, voulait qu’il passe de militant à Président de la République.

Le désenchantement est à ce jour total car, comme vous l’avait bien fait remarquer, Mr Alpha Condé est toujours resté militant au service exclusif de sa famille et de ses amis politique. La République et de ses valeurs attendront.

.................................

« ...le Président Alpha Condé aime les gens... » Faux, Mr Alpha Condé n’aime pas les gens pour les aimer; s’il aime quelqu’un, c’est pour son pouvoir. Alpha Condé n’a vécu que pour être Président de la République et jouir abusivement de ses privilèges.

................................

« ...il est facile de lire dans sa nature profonde et sa personnalité singulière, un profond humanisme... ». Grossièreté et insulte aux nombreuses familles des victimes innocentes de sa milice politique où il brille à chaque assasinat par son silence méprisant et coupable.

................................

« ...à propos de ce pouvoir, il aime à rappeler qu’en Afrique, en particulier, il expose à des tentations qui fragilisent et livrent à tous les périls: les marabouts qu’il rechigne à fréquenter bien qu’africain dans l’âme... »

...............................

Le comble quant on sait que Mr Alpha Condé a fait le tour du continent africain, de Mauritanie au Nigeria en passant la Guinée Bissau et le Burkina pour s’offrir les services des meilleurs marabouts du continent au point de déclarer qu’il est éternel.

Le mensonge est d’autant plus grossier et flagrant qu’il suffit de voir Alpha Condé avec ses bagues sur ses doigts alignées comme un troubadour le ferait, pour se rendre compte de son penchant pour le mysticisme et le maraboutage.

...........................

« ...En tout cas, l’homme, le politique, l’homme d’Etat, Alpha Condé a montré et démontré qu’il finit toujours par obtenir ce qu’il veut...)

.......... ...............

Quoi de plus normal Mr Camara. Ce qui peut limiter ou freiner un homme dans ses ambitions personnelles; ce sont entre autres, la peur de Dieu, les contraintes de la loi, la morale sociale et l’esprit du sens commun. Mr Alpha ne fait sien, aucune de ces contraintes.

C’est donc normal qu’il gagne tout ce qu’il veut au détriment de ses adversaires qui prennent en compte ces contraintes dans leur combat politique. En bon poular, on dit je cite « Kiikalaadyo deereero horotaako kono o maydataa e ndimu ».

...........................

« ...pour qui le connaît, sait qu’il a un traitement pour ses amis et un autre, pour ses adversaires. Il accepte tout pour les uns, ne concède rien pour les autres.. »

..........................

D’accord, Mr le Ministre d’État; mais sachez que cette qualité est digne d’un simple homme politique manquant les qualités d’un homme d’État.

N’est-ce pas, ce qui pousse Alpha Condé à être un ange pour ses amis et diable pour ses adversaires. Un homme d’État digne de ce nom, gouverne en privilégiant la concertation, le consensus, compromis au détriment du clivage et de l’affrontement.

Cela rappelle les critiques de son actuel premier Ministre, Kassory Fofana qui faisait remarquer qu’avec la gouvernance de Mr Alpha Condé, si tu n’es pas ami avec lui, tu n’es pas membre du RPG, tu ne peux rien gagner dans le pays. Ayant compris cela, il a finit par rejoindre le bateau et devenir finalement, ce qu’il est devenu.

Voilà, Mr Tibou Camara, on peut comprendre qu’il veuille remercier son bienfaiteur, Mr Alpha Condé; mais, de grâce, qu’il arrête d’insulter l’intelligence de Guinéens avec ces genres de tribunes fumantes qu’il appelle « témoignage » sur un homme dont il n’a strictement rien à apprendre aux guinéens.

En attendant, que Mr Camara se rappelle de ses appels répétés et réitérés lorsqu’il était coincé au Maroc, pour demander au peuple de Guinée de se soulever contre celui qui arrose de fleurs aujourd’hui.

Le Guinéen; j’ai juste de la nausée parfois.

Sow Boubacar, CH

 

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

A LA UNE

Dialogue inclusif : les principales coalitions politiques rejettent l’appel du premier ministre

Published

on

Les principales coalitions politiques guinéennes (ANAD,  FNDC politique,  CORED et RPG-Arc-en-ciel), ont à nouveau indiqué qu’elles ne prendront pas part au cadre de dialogue inclusif mis en place par le premier ministre, Bernard Gomou.

La décision a été prise ce lundi 3 octobre 2022, à l’issue d’une plénière tenue au QG de l’UFDG, à la Minière.

Dans une déclaration commune ayant sanctionné la rencontre, ces coalitions politiques  ont déploré le caractère ‘’ unilatéral’’ de la création de ce nouveau cadre de dialogue et sa ‘’subordination’’ au CNRD et au gouvernement, alors que ceux-ci sont parties prenantes, disent-elles.

Outre cela, elles ont estimé que le médiateur de la CEDEAO est plus figuratif qu’architecte capable de lever tous les obstacles, notamment les atteintes inadmissibles aux droits et libertés fondamentaux, pour rendre possible et fécond le dialogue nécessaire à une sortie réussie de la transition.

De fait, l’ANAD,  le FNDC politique,  la CORED, et RPG-Arc-en-ciel souhaitent que ce cadre de dialogue soit dirigé par le médiateur de la Cedeao en Guinée, Yayi Boni,  alors que le premier ministre a désigné trois femmes, Makalé Traoré, Hadja Aicha Bah et Mme Guilao Joséphine Léno, comme facilitatrices.

Par Mariam Bâ    

 

Continue Reading

A LA UNE

Burkina Faso : le lieutenant-colonel Paul-Henri Damiba a accepté de démissionner

Published

on

Le chef de la junte au pouvoir au Burkina Faso, le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, destitué vendredi par le capitaine Ibrahim Traoré mais qui refusait d'abdiquer, a finalement accepté de démissionner dimanche 2 octobre, ont annoncé des chefs religieux et communautaires.

"Suite aux actions de médiation" menées par ces chefs entre les deux rivaux, "le président Paul-Henri Sandaogo Damiba a proposé lui-même sa démission afin d'éviter des affrontements aux conséquences humaines et matérielles graves", écrivent-ils dans un communiqué.

Le lieutenant-colonel Damiba a posé plusieurs conditions à son départ. La poursuite des opérations militaires sur le terrain, la garantie de la sécurité et de la non-poursuite des soldats qui s'étaient engagés à ses côtés, la poursuite du renforcement de la cohésion au sein des forces de sécurité, la poursuite de la réconciliation nationale, le respect des engagements pris avec la Cédéao – en clair, le respect des échéances devant mener à un retour à l'ordre constitutionnel –, la poursuite de la réforme de l'État et, enfin, la garantie de sa sécurité et de ses droits, ainsi que ceux de ses collaborateurs.

Après sa démission, il est parti au Togo.

Guinee28

Continue Reading

A LA UNE

Massacre du 28 septembre en Guinée : ce que note le rapport onusien du colonel Abdoulaye Chérif Diaby

Published

on

Suite à l’ouverture du procès du massacre du 28 septembre, la rédaction de guinee28 a décidé de republier en série le rapport d'enquête de l’ONU sur cette tragédie, pour la manifestation de la vérité. Cette fois-ci nous vous proposons le cas du colonel Abdoulaye Chérif Diaby, ministre de la santé à l’époque des faits.

Lisez :

    1. Le colonel Abdoulaye Chérif Diaby mérite d’être mentionné dans le présent rapport, en relation avec une éventuelle responsabilité pénale directe, voire aussi une responsabilité de commandement, compte tenu des faits décrits aux paragraphes 136 à 146 et 166 à 168 ci-dessus. La Commission constate qu’il existe des raisons suffisantes de croire que les traitements médicaux et l’accès aux soins ont été refusés aux victimes blessées, et qu’il a y eu de surcroît manipulation de la documentation médicale pour dissimuler l’origine des blessures et des décès. Par ailleurs, il est manifeste qu’une absence volontairement coordonnée des processus habituels de conservation des corps, associée à une prise de contrôle sur les morgues par les forces de l’ordre, a contribué à la dissimulation des traces de l’événement, voire à leur disparition. Le Ministre de la santé a été vu à l’hôpital alors qu’il agressait verbalement le personnel soignant, leur demandant « qui vous a donné l’ordre de soigner ces gens? », donnant un coup de pied à un blessé, fermant la pharmacie et confisquant les médicaments sur les patients qui en ressortaient.
    2. La Commission constate aussi que le personnel de l’hôpital était terrifié à l’idée de lui communiquer des informations, plusieurs personnes disant qu’elles avaient reçu la consigne de ne pas parler. Certaines, conscientes des risques qui pouvaient en découler, ont toutefois accepté de partager discrètement de nombreux éléments d’information.
    3. Le Ministre de la santé a nié toute prise de contrôle militaire sur les hôpitaux, indiquant que les forces de l’ordre ne s’étaient trouvées sur place qu’à partir du mercredi. Une telle déclaration est en contradiction flagrante avec les nombreux éléments obtenus par la Commission et figurant dans le présent rapport. Le Ministre de la santé n’a par ailleurs rien entrepris pour minimiser l’impact de la prise de contrôle militaire des hôpitaux sur les patients ou sur les cadavres qui y avaient été amenés. Il n’a en outre sanctionné aucun de ses subordonnés, de quelque manière que ce soit, pour sa participation directe au refus de dispenser un traitement médical ou pour ses manquements dans la préservation des corps en vue de leur identification.

    Guinee28

    A suivre : Autres responsabilités à déterminer…

Continue Reading

Facebook

Advertisement
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Téléphone: +224 624 24 93 98/+224 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance