Connect with us

Société & Faits Divers

Un homme tué par balle : Son fils de deux ans mis en cause

Publié

le

Votre publicité ici

Un homme a été retrouvé mort mardi dans l’Alabama, tué par balle. Si l’enquête n’en n’est qu’à ses débuts, la piste selon laquelle son fils de deux ans aurait accidentellement tiré est privilégiée. 

Une véritable tragédie. Mardi, la police de Birmingham, dans l’Alabama, a découvert le corps sans vie d’un homme, chez lui. Agé de 31 ans, il a été tué par balle et était allongé au sol lorsqu’il a été trouvé, rapporte CNN. D’après les premiers éléments de l’enquête, sa mort pourrait être accidentelle. Son fils de deux ans aurait appuyé sur la gâchette alors qu’il se trouvait seul avec son père. «Je ne peux pas dire de façon définitive qu’il s’agit d’un accident et expliquer la façon dont il a été tué, mais la mère de l’enfant nous a téléphoné et nous a dit qu’elle avait découvert son mari et qu’elle pensait que l’enfant avait tiré. Nous n’avons rien prouvant la piste d’un intrus dans la maison ou d’un suicide», a expliqué la police en conférence de presse. L’arme appartenait à la victime.

Des drames en série

Ce n’est pas la première fois qu’un tel drame se produit. En Avril, un enfant de trois ans a tiré une balle dans la tête de son jeune frère âgé de seulement un an, à Cleveland. Début mars, un petit garçon de trois ans a tiré une balle dans la tête de son petit frère de 18 mois alors qu’ils se trouvaient chez eux, près de Nashville, dans le Tennessee. Fin janvier, dans le Missouri, garçonnet de cinq ans a accidentellement tué son frère de neuf mois. La victime avait reçu une balle dans la tête. Un mois plus tôt, alors qu’une mère et son fils de deux ans faisaient leurs courses dans un supermarché Walmart, à Hayden, dans l’Idaho, la jeune femme de 29 ans a été tuée par son fils. L’enfant qui était assis dans le caddie a trouvé dans le sac à main de sa mère son arme à feu et lui a tiré dessus, la blessant mortellement. En août, dans l’Arizona, une fillette de neuf ans a tué par accident l’homme qui lui apprenait à se servir d'un pistolet mitrailleur dans un stand de tir de White Hills.

En 2012, après la tuerie d’Aurora, qui avait fait 12 morts, Barack Obama avait pourtant tenté de relancer le débat sur le port d’armes, mais son ambition avait été stoppée par le lobby de la NRA (National Rifle Association) qui défend corps et âmes la possession d’armes. Après la fusillade de Newtown au cours de laquelle 20 enfants et 6 adultes avaient été tués en décembre 2012, la question des armes à feu avait de nouveau fait la Une. Malgré l’implication de Barack Obama, soutenu par des millions d’Américains favorables à un renforcement du contrôle des armes à feu, le Sénat avait pourtant rejeté quelques mois plus tard une mesure qui aurait rendu obligatoires les vérifications d'antécédents avant l'achat d'une arme sur internet et dans des foires. Seuls 54 sénateurs avaient voté pour (et 46 autres contre), quand 60 voix positives étaient requises pour l’adoption d’un tel texte. Le Président américain avait alors évoqué un «jour de honte pour Washington».

Votre publicité ici

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

Devenez annonceur sur guinee28.info

A LA UNE

Des toilettes publiques pour Ninguelandé, un projet d’une association locale

Publié

le

Par

Votre publicité ici

L’Union des Jeunes  de Ninguelandé pour le Développement (UJND) envisage de doter des latrines publiques à cette sous-préfectures situées dans la préfecture de Pita, en moyenne Guinée.

Pour venir en aide à la communauté, l’association vient de lancer un projet de construction des latrines publiques dans cette commune rurale d’environ 35.000 habitants.

« La mise en place de ce projet n'est pas des moindres, car il résout un certain problème d'hygiène publique et lutte contre les périls fécaux facteurs de plusieurs parasitologies », a expliqué à notre rédaction, Dr Alpha Oumar Diallo, président de l’UJND.

Le coût de ce projet communautaire est estimé à 50.956.210 GNF, a-t-il précisé.

Pour y parvenir, l’association sensibilise les ressortissants de la sous-préfecture pour collecter l’argent nécessaire.

Par Guinee28

Votre publicité ici
Cliquez et continuer à lire

A LA UNE

Affaire Mamasita : les déboires continuent pour Sidiki Diabaté

Publié

le

Par

Votre publicité ici

Accusé de violences conjugales et séquestration par son ex-compagne, la Guinéo-malienne, Mariam Sow, dit Mamasita,  l’artiste malien Sidiki Diabaté continue de subir les sanctions dans le milieu musical.

Dans la journée du lundi dernier, juste après le dépôt de plainte contre lui, l’organisation des African Muzik Magazine Awards (Afrimma), une cérémonie qui récompense les meilleurs artistes africains depuis Dallas, a annoncé le « retrait de la nomination de l’artiste malien Sidiki Diabaté ». « Une mesure nécessaire au regard des accusations à son encontre, précise le communiqué, ajoutant que « bien que les talents de Sidiki Diabate soient reconnus, nous sommes contre les coups et blessures de tout être humain et ne tolérons pas ce genre de comportement ».

Le lendemain il a été aussi suspendu du Prix international des musiques urbaines et découpées (Primud) à Abidjan.

« Le comité d’organisation décide de la suspension de l’artiste Sidiki Diabaté pour les Primud 2020 », a informé un communiqué, alors que le Malien de 28 ans était nommé dans la sélection des meilleurs artistes de l’Afrique de l’Ouest francophone.

Ce mercredi également, la maison de disque Universal a suspendu sa collaboration avec lui.

Interrogé par le quotidien français Le Monde avant sa convocation, Sidiki Diabaté s’est dit "serein", qualifiant l’affaire de "plus compliquée qu’il n’y paraît".

L’artiste est toujours en garde à vue à Bamako.

Par Alpha Diallo

Votre publicité ici
Cliquez et continuer à lire

A LA UNE

Covid-19: l’Etat cède à la pression des étudiants et allège les mesures sanitaires

Publié

le

Par

Votre publicité ici

La colère des étudiants à Conakry a fini par payer. Au lendemain de leur manifestation, le gouvernement a finalement cédé en allégeant les mesures sanitaires en vigueur depuis le 26 mars 2020, pour faire face à la pandémie de coronavirus.  Ainsi donc, comme l’exigeaient les étudiants, le prix du transport en commun et ramené à 1500 par tronçon.    Les bars et motels, ainsi que les activités sportives et culturelles sont aussi autorisés à ouvrir.

Cependant, le couvre-feu reste en vigueur de 00h à 4h du matin dans la zone du grand Conakry.

Lisez le communiqué :

Après revue de la situation épidémiologique, dont les résultats ont été jugés encourageants, à travers la baisse nationale du taux de positivité, la réduction du taux d’occupation des lits dans les centres de traitement épidémiologique et le taux de létalité, et sous réserve de l’évolution de la Covid-19, les mesures de barrière sanitaire suivantes ont été allégées comme suit :

Pour les moyens de transport (véhicules, bus, minibus, motos taxis, pirogues et bateaux) : port obligatoire des masques par tous les passagers, conducteurs et les apprentis chauffeurs ; rétablissement du nombre des passagers autorisés et les tarifs de transport en vigueur avant le 26 mars 2020.

Pour la réouverture des bars, restaurants et motels : port obligatoire de masques par les personnels de service, respect des mesures de distanciation physique.

Pour la reprise des activités socioculturelles : port obligatoire de masques par tous les spectateurs et les organisateurs, lavage systématique des mains à l’entrée, respect des mesures de distanciation physique.

Pour la reprise des activités sportives : port obligatoire de masques par tous les spectateurs et les organisateurs, respect des mesures de distanciation physique par les spectateurs et les organisateurs, l’organisation des dépistages avant chaque compétition.

Le couvre-feu reste en vigueur de 00h à 4h du matin dans la zone du grand Conakry.

Par Guinee28

Votre publicité ici
Cliquez et continuer à lire

Facebook

Devenez annonceur sur guinee28.info

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS
Devenez annonceur sur guinee28.info

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Télél : +224 624 24 93 98 – 656 92 41 62 – 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance

Vous aimez lire guinee28.info merci par avance de votre soutien «Veuillez désactiver votre bloqueur de publicité». Nous n'affichons que des publicités natives qui rendent le site agréable.

Avis aux utilisateurs d'AdBlock

Vous aimez lire guinee28.info merci par avance de votre soutien «Veuillez désactiver votre bloqueur de publicité». Nous n'affichons que des publicités natives qui rendent le site agréable.