Connect with us

Société & Faits Divers

Un homme tué par balle : Son fils de deux ans mis en cause

Published

on

Votre publicité ici

Un homme a été retrouvé mort mardi dans l’Alabama, tué par balle. Si l’enquête n’en n’est qu’à ses débuts, la piste selon laquelle son fils de deux ans aurait accidentellement tiré est privilégiée. 

Une véritable tragédie. Mardi, la police de Birmingham, dans l’Alabama, a découvert le corps sans vie d’un homme, chez lui. Agé de 31 ans, il a été tué par balle et était allongé au sol lorsqu’il a été trouvé, rapporte CNN. D’après les premiers éléments de l’enquête, sa mort pourrait être accidentelle. Son fils de deux ans aurait appuyé sur la gâchette alors qu’il se trouvait seul avec son père. «Je ne peux pas dire de façon définitive qu’il s’agit d’un accident et expliquer la façon dont il a été tué, mais la mère de l’enfant nous a téléphoné et nous a dit qu’elle avait découvert son mari et qu’elle pensait que l’enfant avait tiré. Nous n’avons rien prouvant la piste d’un intrus dans la maison ou d’un suicide», a expliqué la police en conférence de presse. L’arme appartenait à la victime.

Des drames en série

Ce n’est pas la première fois qu’un tel drame se produit. En Avril, un enfant de trois ans a tiré une balle dans la tête de son jeune frère âgé de seulement un an, à Cleveland. Début mars, un petit garçon de trois ans a tiré une balle dans la tête de son petit frère de 18 mois alors qu’ils se trouvaient chez eux, près de Nashville, dans le Tennessee. Fin janvier, dans le Missouri, garçonnet de cinq ans a accidentellement tué son frère de neuf mois. La victime avait reçu une balle dans la tête. Un mois plus tôt, alors qu’une mère et son fils de deux ans faisaient leurs courses dans un supermarché Walmart, à Hayden, dans l’Idaho, la jeune femme de 29 ans a été tuée par son fils. L’enfant qui était assis dans le caddie a trouvé dans le sac à main de sa mère son arme à feu et lui a tiré dessus, la blessant mortellement. En août, dans l’Arizona, une fillette de neuf ans a tué par accident l’homme qui lui apprenait à se servir d'un pistolet mitrailleur dans un stand de tir de White Hills.

En 2012, après la tuerie d’Aurora, qui avait fait 12 morts, Barack Obama avait pourtant tenté de relancer le débat sur le port d’armes, mais son ambition avait été stoppée par le lobby de la NRA (National Rifle Association) qui défend corps et âmes la possession d’armes. Après la fusillade de Newtown au cours de laquelle 20 enfants et 6 adultes avaient été tués en décembre 2012, la question des armes à feu avait de nouveau fait la Une. Malgré l’implication de Barack Obama, soutenu par des millions d’Américains favorables à un renforcement du contrôle des armes à feu, le Sénat avait pourtant rejeté quelques mois plus tard une mesure qui aurait rendu obligatoires les vérifications d'antécédents avant l'achat d'une arme sur internet et dans des foires. Seuls 54 sénateurs avaient voté pour (et 46 autres contre), quand 60 voix positives étaient requises pour l’adoption d’un tel texte. Le Président américain avait alors évoqué un «jour de honte pour Washington».

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

Advertisement

A LA UNE

Près de 60 migrants meurent dans un naufrage au large de la Libye

Published

on

Votre publicité ici

Près de 60 migrants cherchant à joindre l'Europe, sont morts noyés lundi 26 juillet dans un naufrage au large de la Libye, rapporte l'Organisation internationale pour les migrations (OIM). Des femmes et des enfants figurent parmi les victimes.

"Au moins 57 migrants se sont noyés dans un naufrage au large de Khoms aujourd'hui", précise l'OIM. La ville de Khoms est située à 120 kilomètres de la capitale Tripoli sur la côte ouest de la Libye, pays d'Afrique du Nord plongé dans le chaos depuis 2011.

"Les survivants qui ont parlé à notre personnel ont déclaré que 20 femmes et deux enfants faisaient partie de ceux qui ont perdu la vie", ajoute l'OIM sur son compte Twitter, en pointant "une autre tragédie" migratoire sur cette "route dangereuse".

Des images également diffusées par l'organisation montrent des travailleurs humanitaires distribuant eau et colis alimentaires aux survivants visiblement épuisés.

Avec AFP

Continue Reading

A LA UNE

Université Sonfonia : le recteur saute six mois après la disparition de 200 millions

Published

on

Votre publicité ici

Le recteur de l’Université Général Lansana Conté de Sonfonia, le Professeur Amadou Oury Koré Bah a été limogé mercredi, 21 juillet 2021 par le président Alpha Condé.

Selon un décret lu dans la soirée à la télévision nationale, il est aussitôt remplacé par son adjoint, Manga Kéita.

Le limogeage du professeur Koré Bah intervient un peu plus de six mois après la mystérieuse disparition du coffre-fort de l’Université. Coffre-fort dans lequel se trouvait au moins 200 millions de francs guinéens.

Une enquête avait été ouverte pour retrouver les voleurs et situer les responsabilités, mais jusqu’à date ses résultats n’ont jamais été dévoilés, du mois publiquement.

Le Professeur Amadou Oury Koré Bah serait-il donc emporté par ce scandale ?

Guinee28

Continue Reading

A LA UNE

Maison centrale : évasion spectaculaire du présumé cerveau du kidnapping en Guinée

Published

on

Votre publicité ici

Le présumé cerveau du kidnapping en Guinée, Sidy Mohamed Diallo, s’est évadé dimanche, de la Maison centrale, où il était détenu depuis le mois avril dernier, dans l’affaire de l’enlèvement  de l’opérateur économique Thierno Mamadou Dansoko.

Selon le porte-parole de la police nationale, commissaire Boubacar Kassé, c’est la deuxième fois qu’il s’évade de cette prison.

Toutefois,  quatre personnes accusées d’être  les présumés complices de son évasion seront présenté ce lundi 19 juillet 2021 à la Direction centrale de la police judiciaire.

Il s’agit du régisseur adjoint de la Maison centrale, le gardien principal, le gardien chef adjoint et un garde pénitentiaire nommé Malick, qui reste pour le moment introuvable.

Sidy Mohamed Diallo est poursuivi pour terrorisme, enlèvement, séquestration, demande de rançon, association de malfaiteurs, vol aggravé, détention et usage d’armes de guerre, pour ses opérations de kidnapping, principalement dans le cadre de l’enlèvement de l’opérateur économique Thierno Mamadou Dansoko.

Par Maraiam Bâ

Continue Reading

Facebook

Advertisement
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Télél : +224 624 24 93 98 – 656 92 41 62 – 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance