Connect with us

A LA UNE

Transition : Trente-neuf mois de combines et de décrépitude (Colère de Tierno Monénembo)

Published

on

Et de six ! La Guinée compte ses dictatures comme ailleurs, on compte ses usines et ses  kilomètres d’autoroute ! Là, sous nos yeux, une autre est en train de germer, et comme toujours, dans l’indifférence générale. Mamadi Doumbouya sait qu’il n’aura aucun mal à régner en monarque absolu. Il a la voie libre : nul obstacle à l’horizon, personne en face pour le taper sur les doigts.  Comme ses prédécesseurs, il peut voler ce qu’il veut, tuer qui il veut, déclarer la guerre à l’ethnie qu’il veut : les Guinéens sont des gens mous, résignés, défaitistes, blasés, devenus à la longue, indifférents à leur propre sort. Le passé, ils s’en foutent, l’avenir ne les concerne pas. De véritables chiffes molles, je vous dis ! Le risque qu’ils se révoltent est quasi-nul. Civils ou militaires, nos dirigeants ne le savent que trop. D’où leur arrogance, d’où leur propension à  semer la terreur et à faire couler le sang.

Si le Burkina est le pays des hommes intègres, la Guinée est le pays des hommes soumis. La tyrannie y pousse aussi facilement que le taro et l’igname. Aligner les tyrans, nous n’avons fait que ça depuis 1958 ! Et l’expérience nous a appris que le tyran ressemble au tyran comme la goutte d’eau ressemble à la goutte d’eau. Ces gens-là sont du même tempérament : tous combinards et répressifs ! Ils procèdent de la même manière : la tactique du ballon d’essai (d’abord une petite gifle et comme le peuple ne réagit pas, la trique puis la grande artillerie) et le recours au bouc émissaire (on stigmatise tel prétendu coupable pour mieux dissimuler ses propres crimes et délits).

Le mythe Mamadi Doumbouya n’a duré que ce que durent les roses. Ce Lieutenant-Colonel  n’est pas le sauveur que l’on a cru, un instant. C’est clair à présent, cet ancien légionnaire veut faire comme son mentor Sékou Touré : régner seul, à coup de diète noire et de pendaisons,  et le plus longtemps possible. Il a déjà méthodiquement préparé le terrain. Le baptême de l’aéroport n’a rien de fortuit, c’est un geste mûrement réfléchi, un message fort que les Guinéens feraient bien de décrypter maintenant avant que ne commence le grand déluge. Bizarre, cet acte illégal, délibérément provocateur n’a choqué presque personne ! La nomination du président du CNT, non plus ! Où a-t-on vu ça, le chef de l’Exécutif qui désigne par décret le chef du Législatif. Partout ailleurs, les partis politiques auraient hurlé au loup. Partout ailleurs, la société civile aurait érigé des barricades.

Pire, c’est seulement maintenant, après sept mois de pouvoir gratuit (si l’on ose dire) que notre drôle de militaire évoque un chronogramme. Trente-neuf  mois selon les uns, trente-six, selon les autres !  Dans l’Etat qui est le nôtre, la cacophonie a toujours été la règle ! Trente-six (ou neuf) mois depuis le 5 Septembre ou depuis l’adoption par le CNT ? On n’en sait rien. Sur ce point, comme sur les autres, Mamadi Doumbouya préfère entretenir la confusion.  Rien de mieux que la confusion pour fortifier les jeunes tyrans!

Tierno Monénembo, In le Lynx

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

A LA UNE

Examens nationaux : Guillaume Hawing fait une interdiction

Published

on

Le ministre de l’Enseignement pré-universitaire et de l’Alphabétisation a interdit toutes sortes d’internat dans les écoles. Dans une note circulaire, Guillaume Hawing a indiqué que cette pratique a occasionné dans le passé de nombreux incidents qui a impacté le système éducatif guinéen.

« Il m’a été donné de constater que malgré l’interdiction d’internat dans des établissements d’enseignement public et privé, certains  responsables et enseignants continuent à se livrer à cette pratique peu honorable, qui nous éloigne de la déontologie et du sacerdoce de l’école guinéenne dont la mission principale est de former et d’éduquer », fustige-t-il, invitant les responsables d’écoles de mettre un terme à cette pratique.

«  Face à cette recrudescence de cette pratique douteuse, nous invitons tous les responsables des établissements d’enseignement public et privé du pays, à la proscrire dans nos écoles. Nul n’a le droit de retenir des élèves au-delà des heures réglementaires de cours », dit-il, indiquant que «  les responsables des écoles sont tenus, chacun en ce qui le concerne, de respecter scrupuleusement la présente circulaire au risque de s’exposer aux sanctions disciplinaires, voire pénales ».

Par I. Sylla

Continue Reading

A LA UNE

Jardin du 2 octobre : la gestion désormais confiée au gouvernorat

Published

on

La gestion du Jardin du 2 octobre  est désormais confiée au gouvernorat de ville de Conakry.

La décision a été prise par le président de la transition mercredi 18 mai 2020, dans un décret lu dans la soirée à la télévision nationale.

Jusque-là  le Jardin du 2 octobre était géré par l’ancienne première Dame de la République, Kaba Hadja Djènè Condé.

Guinee28

Continue Reading

A LA UNE

SOGUIPAH : le Directeur limogé et inculpé pour détournement d’argent

Published

on

Le Directeur de la société guinéenne de palmiers à huile et d’hévéas (SOGUIPAH) a été limogé mercredi 18 mai 2022 par le président de la transition, le colonel Mamadi Doumbouya.

En plus de son limogeage, Michel Beimy est aussi inculpé et placé sous contrôle judiciaire pour détournement présumé de deniers publics, faux et usage de faux en écriture publique et complicité pendant par devant la cour de répression des infractions économiques et financières (CRIEF), précise-t-on dans le décret qui le limoge.

Son départ intervient suite à un long bras de fer entre lui et les travailleurs de la SOGUIPAH. Ces derniers qui réclament une amélioration de leurs conditions de vie et de travail, exigeaient aussi son départ ainsi que toute la direction, en raison du « mauvais traitement » dont ils se disent victimes.

Michel Beimy occupait ce poste depuis février 2019.

Par Mariam Bâ

Continue Reading

Facebook

Advertisement
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Téléphone: +224 624 24 93 98/+224 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance