Connect with us

A LA UNE

Transition en Guinée: la Cedeao « rejette » les 3 ans et « exige » un calendrier acceptable

Published

on

Les dirigeants de la Cedeao étaient réunis ce samedi 4 juin à Accra, au Ghana, pour discuter de la situation politique au Mali, au Burkina Faso et en Guinée. Mais si à l'issue de la rencontre, les décisions ont été reportées au 3 juillet faute d'accord, l'organisation ouest africaine a déploré la dégradation de la situation sociopolitique en Guinée, en raison de l'absence d'un cadre de dialogue approprié entre le gouvernement et les acteurs politiques et de la société civile.

Dans le communiqué final, les dirigeants de la Cedeao s'inquiètent également de la durée de la période de transition de 36 mois annoncée par la junte. Face à cette situation, ils exigent plutôt la finalisation d'un calendrier de transition acceptable.

Au-delà de cette exigence, la Cedeao invite le gouvernement guinéen a établir un cadre approprié pour dialoguer avec les acteurs politiques et de la société civile afin de baisser les tensions sociopolitiques et assurer une transition pacifique, note-t-elle.

Elle demande aussi aux autorités de la transition à respecter les droits humains de tous les Guinéens et de s'abstenir de tout acte arbitraire portant atteinte à l'État de droit dans le pays.

Par Guinee28