Connect with us

A LA UNE

Réussite de la transition en Guinée: ce que le NDI recommande

Published

on

Après quelques jours de travaux, les émissaires du National Democratic Institute (NDI) ont bouclé leur mission d’évaluation de la transition en Guinée ce mardi 15 mars 22. A l’issue de l’observation, le NDI a formulé plusieurs recommandations, principalement à la junte, mais aussi à la classe politique, la société civile et aux médias.

Parmi ces recommandations, le National Democratic Institute demande à la junte de : Tirer profit de cette occasion historique pour donner l’exemple en réalisant des réformes constitutionnelles et électorales inclusives et en organisant des élections démocratiques à temps et de manière transparente ;  Publier un chronogramme de la transition pour clarifier et cibler les actions des entités gouvernementales, des partis politiques, de la société civile et des autres parties prenantes, afin de renforcer la confiance et la participation des citoyens et de garantir ainsi le succès de la transition ; Protéger et garantir les droits et libertés des citoyens, y compris la liberté d’expression et le pluralisme des opinions ; Initier et maintenir un processus de consultation permanente, flexible et inclusif entre les principales parties prenantes afin de promouvoir de meilleures, et plus solides, lignes de communication avec les acteurs politiques et civiques, sans faire duplication des institutions de la transition et/ou de leurs compétences ; Prendre des mesures délibérées pour inclure les femmes dans les institutions de transition et élaborer des politiques sensibles au genre, y compris pour ce qui est des réformes constitutionnelles et électorales ; Donner la priorité aux réformes qui démontreront l’engagement public de l’armée à ramener le pays à un régime civil et démocratique, et développer un consensus national autour de questions importantes qui seront mieux prises en charge à long terme par un gouvernement et une législature élus ; Publier la liste nominative des membres du CNRD dans un souci de transparence et du renforcement de la confiance entre Guinéens.

Aux partis politiques  de :

S'engager de manière proactive dans la transition et mener une évaluation critique des rôles et des responsabilités des partis politiques dans la construction et la sauvegarde de la démocratie, et éduquer les militants et sympathisants des partis sur leurs droits et responsabilités ; Utiliser la période de transition pour renforcer la démocratie interne au sein des partis, notamment en donnant la priorité à l'inclusion des femmes et des jeunes et en leur offrant des opportunités de leadership ; Engager les autorités dans des discussions sur les réformes du cadre juridique des partis politiques guinéens et des élections afin de mettre en valeur la diversité ethnique du pays et de professionnaliser les partis politiques afin de diminuer le poids des replis identitaires en politique.

A la société civile :

Intensifier les efforts d'éducation civique et d'engagement citoyen afin d'élever le niveau de participation citoyenne dans les différentes plateformes consultatives pendant la transition ; Continuer à observer et à suivre les performances des divers acteurs pendant la transition, y compris les entités gouvernementales civiles et militaires ainsi que les partis politiques et les médias ; Participer et fournir une expertise sur les réformes et les politiques publiques telles que l'élaboration d'une nouvelle constitution et la création d'institutions démocratiques fortes et indépendantes visant à établir des processus électoraux transparents et inclusifs ; Mettre en œuvre des programmes innovants tels que des sondages d'opinion publique qui collectent, analysent et reflètent les voix des citoyens et des initiatives pour lutter contre la désinformation, les fausses nouvelles et les discours à caractère haineux.

Aux médias :

Contribuer à la sensibilisation, à l'éducation civique et électorale et à l'engagement citoyen pendant la transition ; Éviter d'exacerber la polarisation et la désinformation politique et/ou ethnique et promouvoir le développement et le respect des normes et standards d'éthique professionnelle ; Rechercher des points d'entrée pour contribuer à l'élaboration, à la mise à jour et à la promotion de la législation.

Par Alpha A. Diallo

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

A LA UNE

Lomé : ouverture d’une réunion sur l’audit des Agences et Institutions de la Cedeao

Published

on

Ouverture ce lundi 16 mai, à Lomé au Togo, de la réunion délocalisée de la commission mixte Comptes publics / Administration, Finances et Budget / Politiques macroéconomiques et Recherche économique / Commerce, Douane et Libre circulation,  du parlement de la Cedeao.

Objectif, évaluer les modalités de mise en œuvre pratique des articles 9 et 11 de l’acte additionnel de ce parlement. Durant cinq jours, les parlementaires de la Cedeao examineront donc les  mécanismes de mise en œuvre de ces articles relatifs aux rapports d’audit des agences et institutions de la communauté économique des états de l'Afrique de l'ouest.

Ils feront un aperçu général sur le rapport d'audit annuel  consolidé des institutions de la Communauté au titre de l’exercice 2020, mais aussi le niveau de conformité avec le règlement financier et le manuel de procédure comptable de la CEDEAO.

Ce rendez-vous de Lomé va permettre à ces parlementaires de  renforcer la collaboration entre les institutions, le bureau de l’auditeur général et le parlement de la CEDEAO, notamment dans la mise en œuvre de ses articles  en vue de promouvoir la bonne gestion des ressources de la communauté.

Par Abdoulaye Diallo, envoyé spécial

 

 

Continue Reading

A LA UNE

Guinée : les employés étrangers sommés de se déclarer

Published

on

Les étrangers travaillant en Guinée qui ne sont pas en règle ont été sommés de régulariser leur situation dans un délai d’un mois, selon une note circulaire du ministre du travail et de la fonction publique.

Dans ce document, Julien Yombouno rappelle que « Tout employé étranger a l’obligation d’être enregistré et de détenir un permis de travail par les services compétents avant de pouvoir exercer sur le territoire guinéen», dit-il, regrettant que bon nombre de ces travailleurs étrangers ne sont pas règle actuellement.

Face à cette situation, le ministre les a invité à prendre toutes les mesures pour régulariser leur situation administrative dans un mois. «  Tout employeur qui ne se mettra pas en règles conformément aux instructions contenus dans la presente circulaire et dans le délai imparti, s’exposera à des sanctions administratives et pécuniaires », a-t-il averti.

Par Alpha A. Diallo

Continue Reading

A LA UNE

Justice: plusieurs OPJ placés sous mandat de dépôt ce lundi

Published

on

Sept agents de la police judiciaire ont été placés sous mandat de dépôt, ce lundi 16 mai 2022 , au commissariat central de Kaloum.

Ils sont tous accusés de complicité d'évasion, par le procureur général  près la Cour d'appel de Conakry, Alphonse Charles Wright.

Selon nos informations, trois détenus se sont récemment évadés au moment où ces OPJ étaient de garde.

Par Mariam Bâ

 

 

 

Continue Reading

Facebook

Advertisement
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Téléphone: +224 624 24 93 98/+224 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance