Accueil / A LA UNE / Tir sur le véhicule de Dalein : la police demande à l’opposition d’ouvrir une enquête

Tir sur le véhicule de Dalein : la police demande à l’opposition d’ouvrir une enquête

Alors que le chef de file de l’opposition, Cellou Dalein Diallo accuse les forces de l’ordre d’avoir ‘’orchestré une tentative d’assassinat’’ contre sa personne, mardi 23 octobre 2018, en marge d’une manifestation interdite, le Contrôleur Général de police, Boubacar Kassé a rejeté les accusations et invite l’opposant d’ouvrir lui-même une enquête.

« Les forces de l’ordre condamnent et rejettent  les accusations portées à leur endroit par voie de presse suite à la violence causée sur le véhicule du Chef de file de l’opposition et demande l’ouverture d’une enquête à cet effet.  Etant entendu que la preuve de l’accusation incombe  à l’accusateur, les services de sécurité  demandent impérativement à l’opposition Républicaine l’ouverture d’une enquête indépendante de son choix et de faire procéder à l’expertise des faits », a déclaré Boubacar Kassé dans un communiqué.

De son côté, le Procureur Général près la Cour d’Appel de Conakry, a ordonné l’ouverture d’une enquête, sur cette attaque vite condamnée par plusieurs leaders politiques et de la société civile.

Un jeune a été tué par balles en marge de cette manifestation à Cosa. Plusieurs autres personnes sont blessées dont des agents de sécurités et une dizaine des manifestants ont été interpellés par les autorités.

La semaine dernière, deux autres jeunes avaient perdu la vie à l’occasion de deux journées « ville morte » lancées par l’opposition, à Koloma, toujours dans la commune de Ratoma.

Au même moment à Kindia, deux personnes ont succombé à leurs blessures, suite à des violences intervenues après l’élection contestée du nouveau maire.

Par Guinee28

About Guinee28.info

Les Nouvelles de Guinée