Connect with us

Economie

Suspension de la grève dans les banques: l’essentiel de l’accord trouvé

Published

on

Après plusieurs jours de paralysie suite à une grève générale lancée par la FESABAG (Fédération Syndicale des Banques et Assurances de Guinée), un accord a été trouvé  lundi soir entre les syndicalistes et les patrons des banques sous la médiation du premier ministre, Mamady Youla.

Voici l’essentiel de l’accord trouvé

1-Du relèvement de la valeur monétaire du point d’indice

Résolution :

Les parties conviennent du relèvement du niveau général des salaires comme suit :

Ø Du 1er janvier au 30 juin 2017 à 9.000 points;

Ø Du 1er juillet au 31 décembre 2017 à 10.000 points.

Soit une augmentation moyenne de 16,9% sur l’année 2017. Cette augmentation aura une incidence de l’ordre de 5% sur le niveau des salaires de l’année 2018.

Dans le souci de préserver la quiétude sociale et garantir les emplois dans le système financier guinéen, les parties acceptent de réorganiser la fréquence des négociations ainsi qu’il suit :

Ø 2018, correction de l’inflation en tenant compte de l’augmentation des 5%;

Ø 2019, négociation interne ;

Ø 2020, négociation par branches sur la base du taux d’inflation.

Ø 2021, négociation interne.

2- De la retraite complémentaire obligatoire

Résolution : Conformément à l’accord de 1995, les parties conviennent de la mise en place de la retraite complémentaire obligatoire dans chaque banque sur la base des négociations internes.

3- De la prise en charge des frais d’évacuation sanitaire.

Résolution :

Les parties conviennent du principe de la prise en charge des frais d’évacuation sanitaire des employés et leurs familles sur la base des négociations internes.

3-De la revalorisation des primes, indemnités et allocations

Résolution :

Les parties acceptent que les primes de scolarité, de la fête du travail 1er Mai, l’allocation de mission syndicale et l’indemnité de congé restent pour le moment inchangés et seront négocier dès le 04 Juillet 2017 sous la médiation de l’Inspection Générale du Travail en même temps que les autres indemnités non discutées lors de ces négociations. En revanche, les primes de Tabaski passent de 1.100.000 à 1.500.000 ; de Ramadan de 500.000 à 600.000 ; de Noel 500.000 à 600.000 et de Maouloud 120.000 à 300.000 GNF.

4-Définir la relation de travail entre la société Burval et le secteur bancaire guinéen :

Résolution :

Sur ce point, le Gouverneur de la BCRG s’engage à recueillir des informations auprès de ses homologues de la zone Franc afin de clarifier le statut des sociétés similaires en vue de prendre des dispositions appropriées.

5-Du respect des délais d’expatriation :

Résolution :

S’agissant de cette question, le Gouvernement invite les banques au strict respect de la règlementation en la matière et engage l’Inspection Générale du Travail à effectuer des contrôles à cet effet.

6- L’application correcte et intégrale de la Convention collective signée en 2004 entre l’APB et la FESABAG

Résolution : L’APB s’engage à respecter strictement les dispositions contenues dans ladite Convention surtout dans sa partie classification par Diplôme.

Conformément aux dispositions du code du Travail, Il a été retenu que nul ne sera inquiété et sanctionné pour fait de grève.

Enfin les parties se réjouissent de l’esprit de responsabilité qui a caractérisé ces négociations et s’engagent au respect strict des clauses du présent accord.

Fait à Conakry le 29 Mai 2017

Ont signé

Pour la FESABAG Pour l’APB

Mr. Abdoulaye SOW Mr. Manga Fodé TOURE

Secrétaire Général Président

Pour la BCRG

Dr Lounceny NABE

Gouverneur BCRG Pour la médiation

Dr. Alia CAMARA, Inspecteur Général du Travail

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

A LA UNE

CEDEAO : deux millions de dollars pour accélérer les réformes du secteur de l’électricité

Published

on

ABIDJAN, Côte d'Ivoire, 28 juin 2022/ Le Conseil d’administration du Fonds africain de développement a approuvé, vendredi 24 juin 2022 à Abidjan, un don de deux millions de dollars américains pour une assistance technique visant à accélérer les réformes du secteur de l’électricité au sein de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

Ce don du Fonds africain de développement – le guichet concessionnel du Groupe de la Banque africaine de développement (www.AfDB.org) – est destiné à l'Autorité régionale de régulation de l'électricité de la CEDEAO. L'objectif ultime est de stimuler le commerce transfrontalier de l'électricité et d'améliorer l'accès à l'énergie dans les 15 pays de la région.

Le projet comporte cinq composantes : la première englobe les règlements et les indicateurs clés de performance du rapport phare de la Banque africaine de développement sur l'indice de réglementation de l'électricité pour l'Afrique que doit adopter l’Autorité de régulation régionale du secteur de l’électricité de la Communauté pour qu’ils soient appliqués dans les pays membres de façon uniforme. Dans le cadre de cette composante, le projet renforcera les capacités des pays membres pour la collecte et la communication de ces indicateurs sur une plateforme commune.

La deuxième composante consistera à mener une étude - en tenant compte des sexo-spécificités - afin d’actualiser l’analyse comparative des tarifs de l’électricité et de leurs facteurs sous-jacents tout au long de la chaîne de valeur du secteur de l'électricité au sein de la CEDEAO.

Le troisième volet consiste à développer un système centralisé de gestion de base de données, où seront collectées les données et toutes informations pertinentes sur l’énergie provenant des pays membres, avant qu’elles ne soient stockées et diffusées sur une plateforme numérique commune.

Une étude est prévue dans le cadre du quatrième volet, afin d’évaluer et d’identifier les goulots d'étranglement et les risques du projet dans les pays membres de la CEDEAO et recommandera une approche cohérente pour éliminer progressivement les obstacles pour l'investissement dans le secteur de l’énergie électrique à chaque étape, avant et après l’instauration du marché régional de l'électricité de la CEDEAO.

Enfin, la cinquième et dernière composante est axé sur la gestion du programme et le renforcement des capacités.  Ces actions seront cofinancées avec l'Autorité régionale de régulation de l'électricité. Toutes les composantes du projet prendront en compte les données sexospécifiques.

« À terme, ce projet va faciliter le commerce régional de l’électricité et contribuer à améliorer l’accès à l’électricité », assure Solomon Sarpong, chef d’équipe du projet à la Banque africaine de développement. « Il va s’attaquer aux principales causes de la fragilité, comme les goulets d’étranglement au niveau des infrastructures, le chômage des jeunes, les défis environnementaux, les inégalités entre les sexes et le déséquilibre du développement régional ».

Créée le 28 mai 1975 avec le Traité de Lagos, la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest est une organisation régionale qui promeut l’intégration économique dans tous les secteurs d’activité des pays membres. Elle compte quinze pays membres : Bénin, Burkina Faso, Cabo Verde, Côte d’Ivoire, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée-Bissau, Liberia, Mali, Niger, Nigeria, Sénégal, Sierra Leone et Togo. Couvrant environ 6,1 millions de km2, la CEDEAO compte une population estimée à 360 millions d’habitants.

Guinee28

Continue Reading

A LA UNE

Orange Money : le dépôt à distance va rependre mais à une condition

Published

on

Après une rencontre entre la BCRG, l’ARPT et les Etablissements de monnaie électronique, Orange Finances Mobiles Guinée  a accepté d’annuler les 1000 gnf que l’opérateur avait décidé d’imposer sur chaque dépôt à distance. Ces opérations vont également reprendre ce mercredi 15 juin 2022, a-t-on annoncé dans un communiqué.

Toutefois, pour se faire, désormais cette opération est soumise à la présentation d’une pièce d’identité valide par le déposant, souligne-t-on.

Communiqué :

Continue Reading

A LA UNE

Transfert d’argent à distance : Orange défie l’ARPT

Published

on

Alors que l’Autorité de Régulation des Postes et Télécommunications (ARPT) ordonne à Orange Finances Mobiles Guinée de suspendre tout simplement les frais des dépôts à distance qu’elle a imposé il y a quelques jours, la société a plutôt opté pour la défiance des autorités guinéennes.

Dans un communiqué, l’opérateur de téléphonie en réaction, a décidé à la surprise générale de suspendre les transactions économiques à distance.

«En application de la réglementation sur la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme, les opérations à distance sont suspendues », « Vous pouvez alimenter votre compte Orange Money gratuitement pour faire diverses opérations dont le transfert, le retrait ou le paiement chez un marchands », ajoute le document.

Or, le 9 juin, dans un courrier, l’ARPT qui a dénoncé une décision unilatérale,  mettait en demeure l’opérateur d’annuler purement et simplement sa nouvelle tarification sur les transactions financières introduite début juin. Dans cette tarification, elle facturait à 1000 gnf pour chaque dépôt d’une zone à une autre.

Avec la suspension désormais des opérations à distance décidée par Orange, les clients se tournent vers la réaction de l’ARPT. Jusqu’où ira ce bras de fer ?

Par Alpha Abdoulaye Diallo

Continue Reading

Facebook

Advertisement
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Téléphone: +224 624 24 93 98/+224 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance