Accueil / Société & Faits Divers / Suisse : voici comment un faux marabout guinéen a arnaqué une vieille de 85 ans

Suisse : voici comment un faux marabout guinéen a arnaqué une vieille de 85 ans

Une vieille de 85 ans a été victime d’arnaque en Suisse. La Dame a été trompée par un faux marabout d’origine guinéenne, qui l’avait promis de soigner sa maladie de rhumatisme. Tout est parti lorsqu’elle a découvert la carte du faux  marabout dans sa boite aux lettres.

Ainsi,  selon 20 minutes, la vieille à la retraite s’est laissée convaincre par le monsieur qu’elle finira par contacter au téléphone. Le lendemain de l’appel, il débarque au domicile de la dame qui s’appelle Noémie.

«Il m’a massé un court instant les mains, les poignets et les pieds avec un produit qu’il disait fabriquer avec des plantes ramassées en forêt», a-t-elle expliqué. Cette première séance lui coûte 200 fr suisse. Un jour plus tard, le prétendu guérisseur est de retour et réclame 600  fr. L’octogénaire paie mais relève que la note est salée. «Je vais vous guérir. Je vous le promets», lui assure l’arnaqueur. Flairant le bon filon, il revient à cinq reprises et exige 2000 fr., puis 4000 fr. «J’allais chercher l’argent à la banque. Le caissier m’a dit d’être prudente», explique Noémie. Prise dans une spirale, elle vide son compte et remet 8900 fr.

Toutefois, elle finit par en parler à un cousin et la police est avisée explique nos confrères. Celle-ci demande à la retraitée de fixer un nouveau rendez-vous au marabout, ce qui permet son arrestation début septembre. Depuis, il a été condamné. Noémie, quant à elle, a perdu son argent sans recouvrer sa santé.

About Guinee28.info

Les Nouvelles de Guinée

One comment

  1. bonjour
    Voilà une autre arnaque, bien Suisse quant à elle.

    En traversant la Suisse je me suis arrêté sur une aire d’autoroute pour aller aux toilettes. Au retour (moins de 10 minutes) j’avais une contravention sur mon pare-brise. J’ai mis un certain temps à comprendre que cette aire d’auto-route avait été mise en zone bleue. J’ai observé 2 jeunes qui guettaient les voitures qui arrivaient et leur mettaient des PV. Je trouve que c’est là détourner la notion de zone bleue de sa raison d’être. Mais c’est plus juteux de faire payer au voyageur une amende de 40 francs que 10 minutes de parking. Depuis j’ai reçu un courrier me menaçant de poursuites judiciaires. Est-ce légal ? J’ai l’impression d’être victime d’une arnaque même si elle est cautionnée par les pouvoirs publics. Apparemment j’ai affaire à une société privée accréditée par le canton. Je suis profondément indigné par ce genre de procédé que je n’ai vu nul part ailleurs dans le monde