Connect with us

A LA UNE

Nous sommes fatigués de la propagande ! (Opinion)

Published

on

Votre publicité ici

Selon Alpha Condé, l'usine militaire de confection de tenues au camp Alpha Yaya va s'ouvrir bientôt. D'un coût de réalisation de 32 millions de dollars, 1.558 emplois seront créés. Elle sera donc le premier employeur (hormis l'Etat) du pays, donc plus que la CBG.

Croyez-vous à ce chiffre de 1.558 d'emplois créés par une usine qui n'a coûté que 32 millions de dollars? Moi je n'y crois pas, 1.558 emplois, c'est énorme. Si tel est le cas, cette usine ne sera pas rentable, elle fera rapidement faillite en raison de ses coûts salariaux par rapport aux revenus attendus, dès lors que son marché est très étroit et que son principal client, l'Etat guinéen, est un mauvais payeur.
Ensuite, il nous dit que plus de 10.000 salles de classes ont été construites (sans préciser en quelle année, est-ce en 2017?)  Je n'y crois pas non plus, en attendant qu'on me prouve le contraire. Pour me confondre, le gouvernement n'a qu'à acheter quelques pages publicitaires dans les journaux de la place, pour publier la liste de toutes les écoles construites avec le nombre de salles de classe, en précisant le nom du quartier ou le district d'une commune donnée du pays et la date d'inauguration de l'édifice scolaire, par exemple une école de six salles de classes à Kouroula dans la commune rurale de Timbo, inaugurée le 25 mai 2017. Il faut construire près de 2000 écoles de 6 classes pour atteindre les 10.000 salles. Même si ce sont les ressortissants de ces localités ou des ONG qui ont financé la construction de ces écoles, peu importe, mais je doute fort que ce chiffre soit atteint en 2017, déjà à la présidentielle de 2015, il avait avancé le chiffre de 5.000 classes, bon je ne sais pas si c'est 5.000 salles supplémentaires construites en deux ans ou bien les 10.000 salles ont été réalisées en 2017, l'année du bilan? J'attends les preuves.
Je pense que nous devons demander à Alpha Condé de nous donner les preuves de ce qu'il avance. La parole présidentielle doit être crédible, notamment en parlant des réalisations concrètes faites par le pouvoir. C'est comme lorsqu'il nous dit que ce qu'il a fait en cinq ans, ses prédécesseurs ne l'ont pas fait en 50 ans. Eh bien, qu'il nous cite exactement les infrastructures qu'il a construit avec nos deniers publics. Il ne sera question que des infrastructures construites avec de l'argent public, y compris les partenariats public-privé, donc il ne s'agit pas de nous montrer des projets qui n'ont pas reçu un franc d'investissement public. Je rappelle au passage que sur la période 2011-2017, le montant cumulé des dépenses d'investissements publics représente plus de 33.000 milliards de francs, soit environ 4,5 milliards de dollars. Sur ce point aussi, le gouvernement n'a qu'à nous publier la liste des infrastructures, avec les montants et la date d'inauguration. Comme ce montant 33.000 milliards de francs est tiré des lois de finances, normalement, chaque montant affecté à un projet donné est indiqué dans un article précis du budget, notamment dans les annexes, c'est donc facile de nous prouver que notre argent a été effectivement dépensé pour l'objet prévu dans la loi de finances de chaque année sur la période 2011-2017.
Si Alpha Condé et son gouvernement ne sont pas capables de relever ce défi que je leur lance, qu'ils se taisent. Nous sommes fatigués de la PROPAGANDE comme mode de gouvernance.

Par Alpha Saliou Wann

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

Advertisement

A LA UNE

Détention d’opposants en Guinée : un député français alerte Le Drian

Published

on

Votre publicité ici

Pendant que plusieurs militants et responsables de l’opposition guinéenne croupissent depuis quelques mois en prison, le député Thomas Rudigoz a alerté Jean-Yves Le Drian, ministre de l'Europe et des affaires étrangères sur la situation politique et judiciaire en Guinée, où, parallèlement aux affrontements entre opposants au troisième mandat et forces de défense et de sécurité ont provoqué la mort d'une cinquantaine de civils.

Au cours d’un débat à l'Assemblée nationale française, Thomas Rudigoz a surtout demandé  au chef de la Diplomatie de la France, comment il entend faciliter la libération des opposants politiques et accompagner les Guinéens dans un processus d'apaisement démocratique ?

Depuis novembre  dernier, plusieurs militants et responsables de l’opposition, principalement de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) sont en détention. Parmi eux, quatre ont déjà trouvé la mort à la maison centrale.

Ils sont accusés d'avoir pris part aux graves violences en marge de l'élection présidentielle du 18 octobre 2020. Parmi les faits reprochés figurent les menaces, la détention et l'usage d'armes légères et de guerre, ainsi que la participation à des assassinats.

Leurs avocats et leurs familles dénoncent un musèlement des voix dissidentes et font valoir leur droit à un procès équitable.

Par Ibrahim Sylla

Continue Reading

A LA UNE

Covid-19 : la CEDEAO à la recherche des vaccins

Published

on

Votre publicité ici

Alors que la région compte près de 304 000 cas pour 3836 morts et 259 915 guérisons, la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a décidé de mettre en place un « Fonds renouvelable pour les vaccins » dans le cadre de son plan de riposte contre la pandémie de la Covid-19.

Selon un communiqué de l’organisation publié à l’issue de la 58e session ordinaire de sa conférence des chefs d’Etat et de gouvernement, ce fond, dont le montant n’a pas été précisé, servira à garantir la disponibilité des vaccins anti-COVID dans la région, par un approvisionnement commun à court terme et une fabrication régionale à moyen et long termes.

Au total, la CEDEAO compte se procurer plus de 240 millions de doses de vaccins.

Par ailleurs, les autorités de la CEDEAO ont annoncé la mise en place d’une tarification des tests anti-covid dans la région. Selon cette décision, les citoyens de la CEDEAO ne devront pas débourser plus de 50 $ pour obtenir des tests PCR covid-19 dans le cadre de leurs déplacements dans l’espace communautaire.

La CEDEAO fixe le délai de démarrage des vaccinations dans ses pays membres, au plus tard en fin juin 2021.

A souligner que plusieurs pays de la région tels que la Guinée, la Côte d'Ivoire ou le Nigeria ont déjà exprimé leurs intentions de négocier l'obtention de vaccins auprès de fabricants internationaux.

Par Alpha Diallo

Continue Reading

A LA UNE

Kindia : un militaire condamné à 18 mois de prison avec sursis

Published

on

Votre publicité ici

Un militaire a été condamné ce 25 janvier 2021, à 18 mois de prison avec sursis et au paiement d’une amende de deux millions de francs guinéens par le tribunal de première instance de Kindia.

Il s’agit du sous-lieutenant Abdoulaye Sow.

Il était poursuivi pour coups et blessures volontaires sur un huissier de justice.

L’avocat de la victime se dit insatisfait du verdict rendu et compte interjeter appel.

Par Ibrahim Sylla

Continue Reading

Facebook

Advertisement

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Télél : +224 624 24 93 98 – 656 92 41 62 – 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance