Connect with us

A LA UNE

Sida : Sekou Camara contaminait volontairement ses partenaires

Published

on

Un homme de 42 ans comparaît ce lundi aux assises pour avoir volontairement transmis le VIH. Trois de ses victimes ont porté plainte.

Il leur disait que l'amour n'est rien sans la confiance. Parfois, aussi, il faisait mine d'enfiler un préservatif, qu'il laissait au dernier moment sur la table de chevet. Et quand ses partenaires devenaient trop soupçonneuses, il allait jusqu'à exhiber un faux document attestant qu'il n'était pas malade... Sekou Camara, un Ivoirien de 42 ans, est jugé à partir de ce lundi par la cour d'assises des Deux-Sèvres pour avoir volontairement transmis le sida à trois femmes — ex-compagnes ou conquête d'un soir — alors qu'il se savait porteur du virus. Des faits criminels passibles de quinze ans de réclusion qui remontent, pour certains, à 2003.[rsnippet id="1" name="pub google"]

L'homme, qui vit alors à Niort, est un séducteur impénitent, déjà père de quatre enfants qu'il a laissés derrière lui, en Côte d'Ivoire ou en région parisienne. C'est à cette même époque — son dernier-né est lui-même séropositif — qu'il apprend qu'il est porteur du VIH.

Sekou Camara continue pourtant de passer de lit en lit sans se soucier des conséquences, insistant auprès de ses partenaires pour avoir des relations sexuelles non protégées. Un comportement jugé « irresponsable » par Me Lee Takhedmit, avocat des parties civiles, qui justifie aussi que la justice ait retenu la circonstance aggravante de préméditation. « Il ne s'agit pas d'accidents, insiste le pénaliste, mais d'une attitude dangereuse réitérée à maintes reprises en culpabilisant ses partenaires et en leur mentant ! »[rsnippet id="1" name="pub google"]

«Il a joué à la roulette russe»

A Niort, des rumeurs sur l'état de santé de Sekou Camara avaient bien fini par faire leur apparition. Mais, grâce à ce faux test — il nie avoir demandé à un ami de faire les examens à sa place et parle d'un (vrai) test de dermatologie... — Sekou Camara a pu poursuivre ses agissements plusieurs années.

Honteuses d'avoir été bernées, effrayées de ne pas être crues, ses premières victimes se sont tues. Mais en 2009, une plainte est déposée. L'instruction démontrera qu'en tout, sept femmes ont été infectées à son contact, une dernière étant miraculeusement épargnée.[rsnippet id="1" name="pub google"]

« Il a joué à la roulette russe, tacle Me Takhedmit : il a atteint sept fois la cible. Heureusement, la huitième fois, le barillet était vide. » La plupart de ces femmes ont toutefois renoncé à entamer ce combat judiciaire. L'une d'elles est d'ailleurs toujours sa compagne...

«Il a fichu ma vie en l'air»

« Il a conscience d'avoir été imprudent, naïf, voire inconscient, mais on est loin du pervers manipulateur », plaide M e Patricia Coutand, avocate de l'accusé, qui, en dépit d'analyses biologiques poussées, conteste au moins l'une de ces contaminations. Par ailleurs, l'homme, qui avait pourtant été reçu en entretien par un médecin spécialiste dès 2003, assure avoir mal compris : il pensait que la technique dite du retrait suffisait à éviter tout risque de transmission...[rsnippet id="1" name="pub google"]

Les parties civiles, « qui lui en veulent légitimement, ne sont pourtant pas dans une démarche de vengeance », précise M e Takhedmit, admiratif de leur courage et de leur hauteur de vue. « Grâce à une prise en charge précoce et aux progrès des traitements, elles ont une charge virale faible, qui leur permet d'avoir une santé relativement stable. Mais l'impact psychologique, lui, est énorme ! Ce n'est pas anodin, notamment sur le plan intime et celui de la vie quotidienne. Elles doivent être traitées à vie, bataillent pour obtenir le moindre prêt bancaire et vivent avec la stigmatisation qui reste attachée au VIH. L'autre jour, l'une d'elles m'a dit : Il a fichu ma vie en l'air... » Le verdict est attendu mercredi dans la soirée.[rsnippet id="1" name="pub google"]

Source : leparisien.fr

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

A LA UNE

Après l’Amérique du nord, Cellou Dalein Diallo attendu en Europe

Published

on

En séjour en Amérique du nord depuis le 14 juin dernier, Cellou Dalein Diallo devrait boucler sa tournée américaine ce weekend. De là, il est attendu à Paris la semaine prochaine, a-t-on appris.

Il devrait rencontrer des responsables et des militants de son parti l’UFDG (Union des forces démocratiques de Guinée), mais aussi des responsables français et européens.

Visé par la Crief (Cour des répressions des infractions économiques et financières) pour des faits présumés de détournements de deniers publics, corruption d'agents publics et enrichissement illicite, dans le cadre de la vente d’un avion de la défunte  Compagnie Air Guinée, sous le régime du feu général Lansana Conté, il vit à l’étranger depuis quelques mois.

Ministre des transports à l‘époque des faits, il a toujours clamé son innocence dans ce dossier, dénonçant une campagne visant à l’éliminer de la course à la prochaine présidentielle.

Par Guinee28

Continue Reading

A LA UNE

Mauritanie : des guinéens arrêtés pour tentative d’entrer illégale à Nouakchott

Published

on

Une dizaine des ressortissants guinéens auraient été arrêtés dans la matinée de ce vendredi 24 juin 2022, au kilomètre 100 sur la route Rosso Nouakchott, alors qu’ils tentaient d’entrer illégalement dans la capitale.   

Selon Sahara Medias qui donne l’information, c’est un chauffeur d’une citerne appartenant à l’une des sociétés de lait qui tentait de faire passer ces migrants, dont des femmes et des enfants.

Ils seraient détenus dans un poste de la gendarmerie mauritanienne.

Par Guinee28

Continue Reading

A LA UNE

Politique : Bah Oury divorce avec la CORED de Mamadou Sylla

Published

on

Le divorce est consommé entre l’UDRG et la Convergence pour la renaissance démocratique en Guinée (CORED) dirigée par Mamadou Sylla.

Dans un tweet, le président de ce parti, Bah Oury, demande aux responsables de la coalition politique à laquelle il appartenait jusque-là d’acter la fin de leur collaboration peu après la sortie médiatique de Mamadou Sylla, président de la CORED.

« L’UDRG prend acte des propos de El hadj Mamadou Sylla de l’UDG et Président de la CORED sur les ondes de la radio FIM FM ce matin dans l’émission Mirador. En conséquence nous proposons aux instances de l’UDRG de valider la fin de notre implication au sein de cette coalition ».  Un peu plutôt dans la matinée, Mamadou Sylla l’a demandé de quitter sa coalition politique s’il ne respecte plus ses statuts et règlements, ou à défaut il va le virer.

« Si tu n’es pas d’accord, tu démissionnes ou on te fait partir », a déclaré Mamadou Sylla dans l’émission Mirador.

Il faut noter que l’origine de leur discorde remonte à hier. En effet, alors que la CORED avait décidé de décliner l’invitation à participer au troisième cadre de concertation initialement prévu ce vendredi, mais finalement reporté à lundi par le premier ministre, Bah Oury a plutôt pris la décision contraire, en indiquant qu’il est favorable au dialogue engagé sous l’égide du gouvernement. « Par conséquent l’UDRG ne partage pas le point de vue exprimer par la CORED », a-t-il posté hier sur Tweeter.

Par I. Sylla

Continue Reading

Facebook

Advertisement
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Téléphone: +224 624 24 93 98/+224 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance