Connect with us

A LA UNE

Sida : Sekou Camara contaminait volontairement ses partenaires

Published

on

Votre publicité ici

Un homme de 42 ans comparaît ce lundi aux assises pour avoir volontairement transmis le VIH. Trois de ses victimes ont porté plainte.

Il leur disait que l'amour n'est rien sans la confiance. Parfois, aussi, il faisait mine d'enfiler un préservatif, qu'il laissait au dernier moment sur la table de chevet. Et quand ses partenaires devenaient trop soupçonneuses, il allait jusqu'à exhiber un faux document attestant qu'il n'était pas malade... Sekou Camara, un Ivoirien de 42 ans, est jugé à partir de ce lundi par la cour d'assises des Deux-Sèvres pour avoir volontairement transmis le sida à trois femmes — ex-compagnes ou conquête d'un soir — alors qu'il se savait porteur du virus. Des faits criminels passibles de quinze ans de réclusion qui remontent, pour certains, à 2003.[rsnippet id="1" name="pub google"]

L'homme, qui vit alors à Niort, est un séducteur impénitent, déjà père de quatre enfants qu'il a laissés derrière lui, en Côte d'Ivoire ou en région parisienne. C'est à cette même époque — son dernier-né est lui-même séropositif — qu'il apprend qu'il est porteur du VIH.

Sekou Camara continue pourtant de passer de lit en lit sans se soucier des conséquences, insistant auprès de ses partenaires pour avoir des relations sexuelles non protégées. Un comportement jugé « irresponsable » par Me Lee Takhedmit, avocat des parties civiles, qui justifie aussi que la justice ait retenu la circonstance aggravante de préméditation. « Il ne s'agit pas d'accidents, insiste le pénaliste, mais d'une attitude dangereuse réitérée à maintes reprises en culpabilisant ses partenaires et en leur mentant ! »[rsnippet id="1" name="pub google"]

«Il a joué à la roulette russe»

A Niort, des rumeurs sur l'état de santé de Sekou Camara avaient bien fini par faire leur apparition. Mais, grâce à ce faux test — il nie avoir demandé à un ami de faire les examens à sa place et parle d'un (vrai) test de dermatologie... — Sekou Camara a pu poursuivre ses agissements plusieurs années.

Honteuses d'avoir été bernées, effrayées de ne pas être crues, ses premières victimes se sont tues. Mais en 2009, une plainte est déposée. L'instruction démontrera qu'en tout, sept femmes ont été infectées à son contact, une dernière étant miraculeusement épargnée.[rsnippet id="1" name="pub google"]

« Il a joué à la roulette russe, tacle Me Takhedmit : il a atteint sept fois la cible. Heureusement, la huitième fois, le barillet était vide. » La plupart de ces femmes ont toutefois renoncé à entamer ce combat judiciaire. L'une d'elles est d'ailleurs toujours sa compagne...

«Il a fichu ma vie en l'air»

« Il a conscience d'avoir été imprudent, naïf, voire inconscient, mais on est loin du pervers manipulateur », plaide M e Patricia Coutand, avocate de l'accusé, qui, en dépit d'analyses biologiques poussées, conteste au moins l'une de ces contaminations. Par ailleurs, l'homme, qui avait pourtant été reçu en entretien par un médecin spécialiste dès 2003, assure avoir mal compris : il pensait que la technique dite du retrait suffisait à éviter tout risque de transmission...[rsnippet id="1" name="pub google"]

Les parties civiles, « qui lui en veulent légitimement, ne sont pourtant pas dans une démarche de vengeance », précise M e Takhedmit, admiratif de leur courage et de leur hauteur de vue. « Grâce à une prise en charge précoce et aux progrès des traitements, elles ont une charge virale faible, qui leur permet d'avoir une santé relativement stable. Mais l'impact psychologique, lui, est énorme ! Ce n'est pas anodin, notamment sur le plan intime et celui de la vie quotidienne. Elles doivent être traitées à vie, bataillent pour obtenir le moindre prêt bancaire et vivent avec la stigmatisation qui reste attachée au VIH. L'autre jour, l'une d'elles m'a dit : Il a fichu ma vie en l'air... » Le verdict est attendu mercredi dans la soirée.[rsnippet id="1" name="pub google"]

Source : leparisien.fr

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

A LA UNE

Le gouvernement fixe des nouveaux prix pour la farine et le pain

Published

on

Votre publicité ici

Les prix de la farine et du pain vont s’en doute augmenter en Guinée dans les heures ou jours avenirs.

Selon un communiqué du ministère du Commerce publié sur la page Facebook du département, le prix d’un sac de farine sortie d’usine est désormais fixé à 285 000 Gnf. Ce même sac était vendu dans les magasins à 250.000GNF, soit une augmentation nette de 35.000 GNF.

Pour le pain, le prix de la baguette de 250g est fixé à 2 000 Gnf dans les boutiques, tandis que celle de 500g, communément appelée double passe à 4 000 dans les boutiques.

Lisez le communiqué:      

MINISTERE DU COMMERCE : LE MINISTERE FIXE LE PRIX DE LA FARINE ET DU PAIN EN ACCORD AVEC LES ACTEURS DU SECTEUR.

Dans un arrêté N°043 A/2021//MC/CAB/SGG signé du ministre du Commerce, portant fixation du prix de la farine et du pain, publié sur les antennes de la télévision nationale, les prix de la farine et du Pain sont fixés sur l'ensemble du territoire National ainsi qu'il suit :

  • Prix farine sortie Usine 285 000 Gnf/Sac
  • Pain de 250g en boule et/ou baguette (Boulangerie) 1 750 Gnf
  • Pain de 250g en boule et/ou baguette (Détaillant) 2 000 Gnf
  • Pain de 500g en baguette (Boulangerie) 3 500 Gnf
  • Pain de 500g en baguette (Détaillant) 4 000 Gnf

Cet arrêté fait suite au protocole d'accord MC/PA01/2021 signé le 13 janvier 2021 entre le Ministère du Commerce et les représentants des sociétés Les Grands Moulins d'Afriques (LMA), Grands Moulins de Conakry (GMC) et l'Union Nationale professionnelle des Boulangers et Pâtissiers de Guinée (UNPBPG).

Le service de Communication du Ministère

Continue Reading

A LA UNE

RDC: une Guinéenne nommée cheffe de la MONUSCO

Published

on

Votre publicité ici

La nouvelle représentante spéciale du Secrétaire général de l’ONU en RDC et cheffe de la MONUSCO est Guinéenne. Bintou Keita a été nommée ce jeudi 14 janvier 21. Elle remplace à ce poste l’Algérienne Leila Zerrougui, qui achèvera sa mission le mois prochain.

Depuis janvier 2019, Mme Keita assumait les fonctions de sous-secrétaire générale pour l'Afrique, dans les départements des affaires politiques et de consolidation de la paix et des opérations de paix. Elle avait été aussi sous-secrétaire générale aux opérations de maintien de la paix de novembre 2017 à décembre 2018.

Entre 2015 et 2017, Mme Keita a dirigé l'opération hybride Union africaine-Nations unies au Darfour la (MINUAD). Elle a également été Représentante exécutive adjointe du Secrétaire général de l’ONU pour le Bureau intégré des Nations unies au Burundi.

Par Guinee28

Continue Reading

A LA UNE

100 kilos de cocaïne saisis dans une villa à Conakry

Published

on

Votre publicité ici

La police guinéenne a saisi 100 kilos de cocaïne dans une villa située au bord de la mer à Nongo, dans la commune de Ratoma, a annoncé ce jeudi 14 janvier la direction centrale de la police nationale.

Lors de la saisie le 05 janvier, aucun occupant ne se trouvait sur lieu, sauf le gardien qui a pris la fuite.

Les propriétaires sont activement recherchés par la police.

Par Mariam Bâ

Continue Reading

Facebook

Advertisement

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Télél : +224 624 24 93 98 – 656 92 41 62 – 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance