Connect with us

Politique

Scrutin du 11 octobre : « il serait bon de revoir le délai » Sidya Touré

Published

on

Votre publicité ici

Malgré l’ouverture de la campagne électorale, l’opposition souhaite toujours le report du scrutin.

Ce jeudi, sur la radio espace FM, le leader de l’Union des Forces Républicaines (UFR), n’a pas caché ses inquiétudes sur la possibilité de faire une élection transparente le 11 octobre prochain.

« La date du 11 octobre nous voulons bien, mais comme vous le constatez, trop de choses nous empêchent actuellement d’arriver à cette date.  L’une de première chose qu’on devrait constater, c’est d’avoir un fichier consolidé. Nous n’en n’avons pas, » dit Sidya Touré.

Pour lui, « Si nous voulons des élections transparentes, des élections non contestées, des élections qui correspondent au fichier des électeurs guinéens, il serait bon que ce délai soit revue pour permettre aux experts » de corriger le fichier.

Un fichier qui est passé d’un peu plus de quatre millions en 2010 à six millions sept cents mille électeurs en 2015, dont « 64% de nouveaux inscrits se trouvent en Haute Guinée ».

Mais si monsieur Touré et la plupart des candidats de l’opposition, sont favorables à un report du scrutin, la CENI, (commission électorale nationale indépendante) et le pouvoir ne partagent pas l’avis. Pour eux, rien ne peut empêcher la tenue du vote à la date prévue.

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

Advertisement

A LA UNE

Grâce présidentielle pour quatre détenus politiques guinéens

Published

on

Votre publicité ici

Quatre détenus politiques ont été graciés par le président Alpha Condé, durant ces cinq derniers jours.

Il s’agit d’abord de Souleymane Condé et Youssouf Dioubaté, tous graciés dans la soirée de ce mardi, 22 juin 2021.

Opposant au troisième mandat d’Alpha Condé, les deux avaient été condamnés à un an d’emprisonnement et au paiement d’une amende de 20 millions de francs guinéens chacun, le 13 janvier dernier, par le tribunal de première instance de Dixinn.

Les deux autres sont,  Boubacar Diallo dit grenade et  Mamadi Condé, alias Madic 100 frontières, tous graciés vendredi dernier.

Il faut rappeler que Boubacar Diallo avait été condamné à 10 ans de réclusion criminelle avec une période de sûreté de 5 ans par la Cour d'Appel. Mais le 17 juin passé, il a demandé pardon au chef de l’Etat à travers une lettre.

Quant à Madic 100 frontières,  il avait été condamné  en première instance, à 5 ans de prison ferme et au paiement d’une amende de 100 millions de francs guinéens pour  « atteinte aux institutions de la République, téléchargement, diffusion et mise à la disposition des messages etc.) Mais après avoir demandé pardon à Alpha Condé, sa peine avait été  finalement réduite à un an d'emprisonnement ferme, le 10 juin dernier par la Cour d'Appel.

Il faut signaler que plusieurs autres militants et responsables de l’UFDG, le principal parti de l’opposition,  croupissent toujours sans jugement depuis plusieurs mois à la maison centrale de Conakry.

Par Mariam Bâ

 

Continue Reading

A LA UNE

Alpha Condé à Accra pour la 59è session ordinaire de la Cédeao

Published

on

Votre publicité ici

Le président Alpha Condé est arrivé vendredi soir à Accra au Ghana, où il doit assister, ce samedi 19 juin 2021, à la 59è session ordinaire de la Cédeao

Les participants à ce sommet vont aborder des questions de paix et la stabilité dans la sous-région, l'avancement des réformes institutionnelles de la CEDEAO, la vision 2050 et le projet de monnaie unique.

Cette 59e session ordinaire de la CEDEAO qui se tient aujourd’hui, a été précédée par la 46ème session ordinaire du Conseil de médiation et de Sécurité de même que la 86e session ordinaire du Conseil des ministres de la Communauté.

Par Guinee28

Continue Reading

A LA UNE

Le parti de Dalein Diallo toujours ciblé, infiltré, secoué, mais jamais abattu

Published

on

Votre publicité ici

C’est une réalité. Les 10 ans du régime Condé n’ont généralement servi qu’à pilonner les fondations de l’Ufdg. En vain.

Le parti hérité de feu Ba Mamadou a régulièrement été poussé au piège tendu par ses adversaires, mais n’y est jamais tombé. Il a pourtant été possible de faire avaler la pilule de la diversion à certains de ses cadres, sans que cela ne sape les bases de ce parti fortement enraciné.

Il est même arrivé que ses plus populaires animateurs soient obligés de mordre à l’hameçon du pouvoir en place ou comme c’est le cas actuellement, de jouer le jeu de l’adversaire pour tenter de se sauver de l'exil ou de la prison. Malgré tout, l’héritier du très téméraire Ba Mamadou ne perd pas la partie.

Cela lui fait dix ans et demi de vie difficile d’opposant esquivant continuellement les assauts de la gouvernance Condé, mais ne s’est jamais laissé abattre. Sacré Cellou Dalein Diallo !

Par Le Populaire

Continue Reading

Facebook

Advertisement

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Télél : +224 624 24 93 98 – 656 92 41 62 – 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance