Connect with us

Economie

Résilience aux chocs extérieurs : la Guinée classée 41eme sur 45 en Afrique subsaharien

Published

on

Votre publicité ici

Les démocraties africaines relativement matures arrivent en tête du classement des pays d’Afrique subsaharienne selon leur résilience aux chocs extérieurs publié début février par le cabinet de conseil américain Frontier Strategy Group.

Ainsi, l’Ile Maurice occupe la première place dans ce classement visant à déterminer les marchés qui résistent bien à une dégradation de la conjoncture économique internationale et offrent ainsi des perspectives de croissance durable aux multinationales. Cet Etat insulaire de l'Océan Indien est le seul pays africain qui obtient un score supérieur à 80 points. (FSG attribue aux pays étudiés des notes allant  de 0 à 100, avec 100 correspondant au plus haut niveau de résilience aux chocs extérieurs).

Le Cap Vert arrive en deuxième position dans ce classement qui se base sur plusieurs critères tels que le niveau de stabilité politique, le degré de la diversification de l’économie, la richesse nationale, l’importance des échanges commerciaux et la productivité.

Viennent ensuite le Botswana, le Nigeria, l’Afrique du Sud, la Namibie, le Sénégal, Sao Tomé & Principe et les Seychelles. Le Kenya, première économie de l’Afrique de l’Est, ferme le Top 10.  (Voir le classement complet ci-dessous).

Globalement, les pays de l'Afrique de l'Est obtiennent de bons scores, en raison de leur faible dépendance aux matières premières.

Les pays francophones de l’Afrique de l’Ouest sont aussi bien classés en raison du faible niveau de volatilité de leur monnaie, le franc CFA, qui est arrimé à l’euro.

Bien qu’il soit le premier producteur de brut en Afrique, le Nigeria est bien classé grâce à son économie diversifiée. Les services, le commerce de détail, les transports, BTP et l’importante industrie cinématographique de Nollywood représentent en effet une bonne partie du PIB du pays le plus peuplé d’Afrique.

L’Angola, deuxième producteur de brut du continent, se classe en revanche en bas du tableau en raison du faible degré de diversification  de son économie. De façon générale, les pays qui occupent le bas du tableau souffrent de l'instabilité politique, d’une mauvaise gouvernance ou sont très dépendants des exportations de matières premières.

Frontier Strategy Group note cependant que les pays les plus attractifs pour les multinationales sont ceux qui conjuguent un haut niveau de résilience aux chocs externes et une forte croissance économique. On trouve notamment dans cette catégorie de pays qui offrent des perspectives de croissance durable aux entreprises : la Côte d’Ivoire, l’Ethiopie, le Rwanda, le Kenya, la Tanzanie, la Namibie, le Sénégal, le Nigeria et l’Ouganda.

Classement des pays africains selon leur résilience aux chocs extérieurs :

1-Maurice

2-Cap Vert

3-Botswana

4-Nigeria

5-Afrique du Sud

6-Namibie

7-Sénégal

8- Sao Tomé & Principe

9-Seychelles

10-Kenya

11-Ouganda

12-Ethiopie

13-Tanzanie

14-Lesotho

15-Erythrée

16-Bénin

17-Swaziland

18-Gambie

19-Côte d’Ivoire

20-Rwanda

21-Cameroun

22-Ghana

23-Comores

24-Gabon

25-Togo

26-Malawi

27-Mali

28-Zambie

29-Zimbabwe

30-Madagascar

31-Guinée-Bissau

32-Liberia

33-Sierra Leone

34-Burundi

35-Niger

36-RD Congo

37-Congo

38-Mozambique

39-Burkina Faso

40-Guinée Equatoriale

41-Guinée

42-Angola

43-Mauritanie

44-Tchad

45-Centrafrique

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

Advertisement

A LA UNE

Hausse du prix du pain en Guinée

Published

on

Votre publicité ici

Contre toute attente, le gouvernement guinéen a décidé d’augmenter le prix du pain.

Désormais, le prix d’un sac farine passe de 290 000 GNG à 340 000 GNF soit une hausse de 17%, tandis que la baguette double passe de 4000 GNF à 4500 GNF, et la baguette de 2000 à 2 250, selon un communiqué du ministère du commerce, de l’industrie et des PM E lu vendredi soir, à la télévision nationale.

Le gouvernement justifie cette décision par l’augmentation du prix du blé dans le marché mondial.

Guinee28

Continue Reading

A LA UNE

Création d’une Cour de répression des infractions économiques et financières en Guinée

Published

on

Votre publicité ici

Le président de la transition, le colonel Mamady Doumbouya, a créé une Cour de répression des infractions économiques et financières (CRIEF)  en Guinée.

Objectif, lutter contre les détournements de fonds et la corruption, a annoncé jeudi, Ousmane Gaoual Diallo, lors du conseil des ministres.

Cette cour, à travers sa chambre de poursuite et de jugement, s'intéressera notamment aux dossiers de détournement et de de corruption, aussi bien dans l'administration publique que dans le secteur privé, souligne le porte-parole du gouvernement.

Par Guinee28

Continue Reading

A LA UNE

Pêche illicite : l’Afrique de l’ouest enregistre plus de 1,9 milliard d’euros des pertes par an

Published

on

Votre publicité ici

Plus de 1,9 milliards d’euros perdus chaque année à cause de la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INN). C’est le rapport de la Commission sous régionale des pêches (CRSP) en Afrique de l’Ouest présenté la semaine dernière  par la direction sénégalaise protection et de surveillance des pêches, lors d’une rencontre de deux jours entre ministres et représentants des 7 pays membres à savoir la Guinée, la Sierra Leone, la Guinée Bissau, le Cap-Vert, la Mauritanie, la Gambie et le Sénégal, rapporte Agence ecofin.

Les statistiques montrent également que 1000 bâtiments de pêche industrielle et entre 40 000 et 50 000 pirogues opèrent dans les eaux sous régionales, causant une surexploitation de 30% des réserves halieutiques et exploitation complète de 57% d’entre elles. Une situation favorisée par la discordance des politiques d’octroi de droit de pêche et de surveillance entre les pays ouest-africains.

Face à cette situation, les officiels présents à cette rencontre ont exprimé la nécessité de consentir un « effort commun de gestion, de surveillance, et une synergie des moyens », pour l’intérêt commun des pays impliqués.

Guinee28

Continue Reading

Facebook

Advertisement
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Télél : +224 624 24 93 98 – 656 92 41 62 – 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance