Accueil / A LA UNE / Réseau d’escroquerie en Guinée : le gouvernement interdit toute activité liée à QNET

Réseau d’escroquerie en Guinée : le gouvernement interdit toute activité liée à QNET

Le gouvernement guinéen a fini par interdire toute activité liée à la société QNET, un réseau d’escroquerie qui exerçait dans le pays en toute liberté depuis plusieurs années.

« Sont et demeurent interdites sur l’ensemble du territoire national toutes activités liées au groupement qui se fait appeler Qnet et de nature à entraîner les mouvements illicites de capitaux, des trafics illicites de migrants, des regroupements et formations clandestins d’éléments nationaux et étrangers, des manœuvres frauduleuses de nature à porter atteinte aux biens d’autrui et à l’ordre public », ont annoncé lundi 28 octobre les ministres de la justice, de l’administration du territoire et de la décentralisation et celui de l'économie et des finances dans un arrêté conjoint.

Le document précise que « les auteurs des dites activités seront après audition par les officiers de police judiciaire déférés devant le procureur de la République territorialement compétent ».

Cette interdiction intervient après une vague arrestation des étrangers et des guinéens ces derniers jours à Conakry et dans plusieurs villes de l’intérieur.

Depuis octobre 2017, cette société a été traduite en justice pour escroquerie, faux et usage de faux par plusieurs guinéens qui s'estiment lésés en ayant de très nombreux produits leur restant sur les bras.

QNET pratique la vente "pyramidale", un système qui lui permet d'arnaquer les vendeurs de ses produits en les faisant croire qu'ils parviendront à trouver facilement des revendeurs sur lesquels ils toucheront des commissions. Or  en réalité c'est faux !

Par Alpha Abdoulaye Diallo

About Guinee28.info

Les Nouvelles de Guinée