Connect with us

Société & Faits Divers

Réaction de la FIDH et l’AVIPA après l’extradition de Toumba Diakité

Published

on

Votre publicité ici

La procédure d’extradition d’Aboubacar Sidiki Diakité dit « Toumba » qui était en cours depuis son arrestation à Dakar le 16 décembre 2016, s’est enfin conclue, le 12 mars 2017, par son transfèrement à la Maison centrale de Conakry. L’extradition en Guinée de « Toumba », qui était en fuite depuis 7 ans, constitue un signal puissant en faveur de la lutte contre l’impunité en Afrique de l’Ouest. Elle témoigne en outre de la détermination du gouvernement guinéen à tenir le procès du 28 septembre, comme il s’y est engagé.

« L’extradition de Toumba en Guinée et son incarcération à la Maison centrale de Conakry démontrent aux victimes que la justice guinéenne a la volonté de s’attaquer à l’impunité, et d’organiser le procès crédible que nous attendons depuis 7 ans. Nous souhaitons maintenant que le procès s’ouvre avant le prochain anniversaire du massacre. » Asmaou Diallo, présidente de l’AVIPA.

Nos organisations se félicitent que des mesures spécifiques aient été prises à la Maison d’arrêt de Conakry pour assurer la sécurité de « Toumba » en détention et appellent les autorités à garantir pleinement sa sécurité.

Aboubacar Sidiki Diakité pourra, dans les prochains jours, être formellement inculpé et interrogé par les juges d’instruction en charge du dossier. Une fois cet acte accompli, il est essentiel que l’instruction soit clôturée le plus rapidement possible, afin que les autorités puissent se conformer à leur engagement de tenir le procès en 2017.

« Le transfèrement de Toumba du Sénégal en Guinée est une vraie victoire pour nos organisations et les victimes qui recherchent la justice depuis plus de 7 ans. C’est aussi une avancée importante pour la coopération judiciaire sous-régionale. Nous félicitons le Sénégal et la Guinée pour avoir rendu ce transfèrement possible." Dimitris Christopoulos, président de la FIDH.

L’extradition du capitaine Aboubacar Sidiki Diakité dit « Toumba » repose la question de la présence au procès du 28 septembre de l’ex-président putschiste : Moussa Dadis Camara. Toujours en exil au Burkina Faso, il est accusé d’avoir ordonné le massacre du stade de Conakry. Dès lors, le gouvernement doit dès maintenant prendre toutes les dispositions nécessaires pour être en mesure d’assurer sa présence en Guinée parmi les accusés au moment de l’ouverture du procès. Par ailleurs, le gouvernement doit également s’assurer que les autres personnes inculpées dans ce dossier et qui occupent toujours des fonctions officielles, ne puissent influencer le cours de la procédure. A cette fin, elles doivent être placées en congés administratifs jusqu’à la tenue du procès.

« Pour tenir les délais annoncés, les autorités politiques doivent dès maintenant se consacrer à l’organisation de ce procès qui sera complexe et sensible. Pour cela il est impératif que la communauté internationale apporte au gouvernement tout le soutien.

Source : FIDH

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

A LA UNE

Manifestation contre les délestages électriques à Faranah

Published

on

Votre publicité ici

A peine réélu pour un troisième mandat contesté, le président Alpha Condé fait face à une grogne dans ses propres fiefs.

Après Kissidougou en début de semaine, une manifestation a été signalée ce mercredi 24 février 2021, à Faranah, où on avait pourtant voté à plus de 100% en faveur du chef d’Etat, lors de la présidentielle du 18 octobre dernier.

Les manifestants qui érigent des barricadent  dans plusieurs ruelles de la commune urbaine, protestent contre les délestages électriques.

Lundi passé, une manifestation similaire avait éclaté dans la ville de Kissidougou, un autre fief électoral du parti au pouvoir. Mais les protestataires avaient été rapidement dispersés par les agents de forces de sécurité à l’aide des gaz lacrymogènes.

Par Guinee28

Continue Reading

A LA UNE

Sept migrants périssent dans une opération de sauvetage à Lampedusa

Published

on

Votre publicité ici

Sept migrants ont trouvé la mort dans la nuit du vendredi 19 au samedi 20 février, pendant une opération de sauvetage des garde-côtes italiens à Lampedusa, selon un témoin cité par InfoMigrants.

"L'un des rescapés nous a expliqué que son embarcation déjà en détresse avait chaviré pendant l'opération de sauvetage car plusieurs personnes se sont levées dans la précipitation, déstabilisant le bateau qui s'est alors retourné", explique un porte-parole de la plateforme d'appels de détresse, Alarm Phone, contactée par cette source.

Dans un communiqué, les autorités italiennes affirment qu'une quarantaine de personnes ont toutefois pu être secourues. Un patrouilleur des garde-côtes, un navire de la Guardia di Finanza et un hélicoptère ont immédiatement engagé des recherches pour tenter, sans succès, de localiser les personnes disparues.

Guinee28

Continue Reading

A LA UNE

Nyan Maomy, correspondant de l’AGP à Nzérékoré est mort

Published

on

Votre publicité ici

Le correspondant de l’Agence Guinéenne de Presse dans la région forestière, Nyan Maomy, est mort.

Il est décédé dans la nuit du mercredi à jeudi 18 février, à l’hôpital régional de Nzérékoré des suites de maladie.

Guinee28

Continue Reading

Facebook

Advertisement

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Télél : +224 624 24 93 98 – 656 92 41 62 – 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance