Connect with us

Politique

Présidentielle guinéenne controversée : voici la position des libéraux Démocrates du monde

Published

on

Après l’élection présidentielle guinéenne contestée par l'opposition, l’Alliance des Libéraux et Démocrates pour l’Europe, Le Pacifique, l’Afrique et les Caraïbes (ALDEPAC) a dénoncé le manque de transparence du scrutin.

Déclaration :

Adoptée par l’Alliance des Libéraux et Démocrates pour l’Europe, Le Pacifique, l’Afrique et les Caraïbes (ALDEPAC),

A l’occasion de sa 10ème Conférence annuelle sous le thème :

« La Gouvernance des Ressources Naturelles de l’Afrique :

Une approche libérale »

Considérant que l’Alliance des Libéraux et Démocrates pour l’Europe, Le Pacifique, l’Afrique et les Caraïbes (ALDEPAC), conformément au Manifeste Libéral Panafricain, est profondément attachée aux valeurs de Liberté, de Justice, d’Egalité, de Tolérance, de Démocratie et de Paix.

EXPOSÉ DES MOTIFS

L'élection du 11 octobre 2015 est la seconde élection présidentielle démocratique et multipartite en République de Guinée. Il s'agit d’une étape décisive dans le processus de consolidation des jeunes institutions démocratiques du pays. Elle s’inscrit dans un contexte de tensions persistantes entre la mouvance présidentielle et les forces de l’opposition, depuis l’élection présidentielle de 2010 et les législatives de 2013.

Un nouveau cadre de dialogue politique s’est ouvert en juin 2015 qui aura abouti à la signature, le 20 août, d'un accord portant sur différents points structurants du processus électoral et visant à renforcer son caractère inclusif et son degré de transparence.

La non mise en œuvre des accords du 20 août 2015, relatifs au processus électoral, impliquant tous les acteurs politiques et la société civile, en présence des représentants de la communauté internationale, a conduit à une élection contestée.

Face à cette situation,

L’ALDEPAC condamne toutes les anomalies constatées. Les citoyens guinéens ont le droit à une élection présidentielle démocratique et transparente.Tous les candidats ont les mêmes droits de participer à cette élection et dans les mêmes conditions.

L’ALDEPAC, voulant éviter la violence et la perte de vies en Guinée, demande à tous les partis de régler leurs différends d’une manière pacifique, en utilisant tous les outils légaux à leur disposition. Ainsi, l'alliance soutient l'appel du candidat Cellou Dalein Diallo contre toute forme de violence.

L’ALDEPAC dénonce le manque de transparence constaté lors de cette élection qui découle du manque de volonté politique du régime en place et de la CENI (Commission Electorale Nationale Indépendante).

L’ALDEPAC dénonce le forcing opéré par le régime dans la communication des résultats qui ne reflètent pas la volonté du peuple guinéen souverain.

L’ALDEPAC prend note de la position de Monsieur Frank Engel, chef de la mission d’observation de l’Union Européenne, qui signale que de nombreuses lacunes ont été décelées durant tout le processus électoral. Cette situation a conduit à une perte de confiance des acteurs vis-à-vis de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI).

L’ALDEPAC attire l’attention de la Communauté Internationale sur les conséquences néfastes (instabilité politique, violences postélectorales, etc.) qui pourraient découler de cette situation regrettable et qui constitue une menace réelle pour la paix et la stabilité de la Guinée et de la sous-région ouest africaine.

S’appuyant sur ces éléments, l’ALDEPAC appelle tous les acteurs politiques impliqués dans le processus au sens élevé de la responsabilité et au respect de la volonté du peuple guinéen souverain.

Dakar, 18 octobre 2015

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

Advertisement

A LA UNE

Crise guinéenne: le médiateur Boni Yayi de retour à Conakry

Published

on

Le médiateur de la CEDEAO en Guinée, Boni Yayi sera de retour à Conakry la semaine prochaine pour la suite de sa mission qu'il a entamé en fin juillet dernier.

Son retour en Guinée intervient alors que la situation politique reste tendue, surtout depuis l'annonce de la dissolution du FNDC par la junte, dissolution aussi dénoncée et rejetée par le front lui même, mais aussi par les acteurs politiques et des Organisations nationales et internationales.

Pour réussir sa mission, le président de la Commission de la CEDEAO, Omar Alieu TOURAY,  invite le Gouvernement de la transition, la classe politique et la société  civile guinéenne à soutenir et travailler avec l'ancien président béninois durant son séjour.

Récemment, le président en exercice de la Cédéao, Umaru Cissoko Embalo, avait annoncé avoir convaincu le chef de la junte, le colonel Mamadi Doumbouya, de ramener la durée de la transition à 24 mois, mais ce dernier a indiqué la semaine dernière qu'il n'acceptera aucune injonction sur le calendrier de la transition, une manière de démentir le président Bissau guinéen.

La CEDEAO rejete le calendrier de trois ans fixé par la junte et exige un chronogramme consesuel et plus court, sans quoi, elle menace de sanctionner les dirigeants de la transition.

Par Alpha Abdoulaye Diallo 

Continue Reading

A LA UNE

Guinée : les bourses des militaires en hausse de 100%, celles des étudiants augmentées

Published

on

Dans un décret lu à la télévision nationale, vendredi 12 août, le président de la transition, le colonel Mamadi Doumbouya, a revu à la hausse les compléments des bourses des militaires.

Initialement fixés à 60 USD par mois, désormais, ils passent à 120 USD par mois, soit une augmentation de 100%. La décision entre en vigueur à partir du 1er septembre prochain.

Dans un autre décret, le chef de la junte a aussi augmenté la bourse des étudiants. Désormais, elle est fixée à 100.000gnf pour la première année, 200.000gnf pour la deuxième année, 300 000 gnf pour la troisième année, 400 000 gnf pour la quatrième année et 500 000 gnf pour la cinquième, sixième et septième année .

Pour la bourse extérieure, elle passe à 120 dollars pour les étudiants de l'enseignement supérieur et 80 dollars pour ceux de l'enseignement technique et de la formation professionnelle.

Pour les bourses d’études d’entretien d’excellence, les montants sont :  Licence: 500 000 francs guinéens ; Master: 1 000 000 francs guinéens; Doctorat: 1 5000 000 francs guinéens.

Par Mariam Bâ 

 

 

 

 

Continue Reading

A LA UNE

Dissolution de deux conseils communaux par le colonel Doumbouya

Published

on

Dans un décret lu jeudi 11 août à la télévision nationale, le président de la transition a décidé de mettre un terme à deux conseils communaux pour « mauvaise gestion et détournement des ressources de la collectivité ».

Il s’agit du conseil communal de la préfecture de Gaoual et celui de la sous préfecture de Dialakoro dans la préfecture de Mandiana.

Dans le décret, le colonel Mamadi Doumbouya instruit le ministre de l’Administration du territoire et de la décentralisation de s’activer pour la mise en place d’une délégation spéciale. Objectif, conduire les affaires courantes, de ces deux communes urbaine et rurale.

Par Guinee28

Continue Reading

Facebook

Advertisement
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Téléphone: +224 624 24 93 98/+224 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance