Connect with us

A LA UNE

Pour mettre fin au choléra

Published

on

Votre publicité ici

Pour mettre fin au choléra, il faut des services de base en matière d’eau, d’assainissement et d’hygiène.

L’eau potable, les moyens d’assainissement et l’hygiène sont essentiels pour protéger les populations contre le choléra. Améliorer les services d’approvisionnement en eau, d’assainissement et des mesures générales d’hygiène s’est révélé un moyen efficace de maîtriser et éliminer le choléra dans de nombreux pays. Dans les 47 pays à revenu faible ou intermédiaire touchés par le choléra, seuls 79% et 44% de la population utilisent respectivement les services de base en matière d’eau et d’assainissement, contre 94% et 79% dans les pays à revenu faible ou intermédiaire exempts de choléra.

Le vaccin anticholérique oral est perçu comme une solution provisoire et peut être administré avant les investissements dans les domaines de l’approvisionnement en eau, de l’assainissement et de l’hygiène ou parallèlement à ceux-ci.1 Étant donné que le vaccin anticholérique oral fait partie de l’éventail de vaccins prioritaires de l’Alliance Gavi, son utilisation dans les zones d’endémie pourrait devenir encore plus fréquente. 2

Toutefois, l’utilisation plus répandue du vaccin anticholérique oral ne doit pas se faire aux dépens de l’investissement et du maintien des services d’approvisionnement en eau, d’assainissement et d’hygiène, en particulier dans les zones plus touchées par la maladie (les «points chauds»), comme les bidonvilles et les villages des zones rurales reculées qui présentent des obstacles aux plans logistique et technologique.

Le vaccin anticholérique oral a un coût. En Zambie, chaque dose de vaccin coûte US $2,31, les avantages qui en découlent sont limités à Vibrio cholerae, et il confère une protection pendant une durée de 5 ans au maximum. En revanche, les efforts visant à améliorer les services d’approvisionnement en eau, d’assainissement et d’hygiène présentent un retour sur investissement relativement élevé: soit 4,30 dollars US $ pour chaque dollar investi dans l’eau et l’assainissement, 3 en plus de la prévention de la plupart des maladies à transmission hydrique et du temps gagné du fait de l’élimination de la corvée d’eau.

Par ailleurs, plusieurs interventions dans le domaine de l’eau, de l’assainissement et de l’hygiène peuvent être mises en œuvre rapidement et à moindre coût, comme le traitement de l’eau au point d’utilisation et le stockage de l’eau dans de bonnes conditions, une action communautaire pour mettre fin à la défécation en plein air, la fourniture de savon et la promotion du lavage des mains. Selon le Programme commun OMS/UNICEF de suivi de l’approvisionnement en eau et de l’assainissement, de nombreux pays à revenu faible, comme le Cambodge et l’Éthiopie, ont réalisé des progrès rapides, par exemple grâce à l’élimination de la défécation en plein air qui a permis de réduire considérablement les maladies diarrhéiques.

L’alternative raisonnable consisterait à poursuivre en parallèle l’administration du vaccin anticholérique oral et les efforts en matière d’eau, d’assainissement et d’hygiène, comme c’est le cas par exemple à Zanzibar (République-Unie de Tanzanie) et en Zambie.

La ville de Zanzibar (République-Unie de Tanzanie), a collaboré avec des partenaires du secteur de la santé et des services d’approvisionnement en eau, d’hygiène et de d’assainissement en vue d’élaborer un plan d’élimination du choléra sur 10 ans,6 aligné sur la nouvelle feuille de route mondiale. Le plan cible spécifiquement 5 «points chauds» où les taux d’infection se situent entre 80% et 95%. Les épidémies de choléra dans ces zones fortement touchées par la maladie sont étroitement liées à un accès limité à l’eau et aux services d’assainissement et d’hygiène. Le plan suppose un leadership politique de haut niveau, en garantissant la mobilisation des ministères concernés et en encourageant les donateurs à soutenir et à investir dans le plan.

En Zambie, l’épidémie de choléra qui a débuté en 2017 à Lusaka, est désormais à l’origine de plus de 5000 cas et a entraîné près de 100 décès. 7 La promotion porte à porte intensive de l’hygiène, la distribution de kits pour l’hygiène et l’amélioration des tests de la qualité de l’eau et de la surveillance dans les sous-districts de Lusaka les plus touchés contribuent à enrayer la flambée dans ces zones. Toutefois, l’élimination du choléra en Zambie nécessitera des investissements à court terme comme à long terme dans les services d’approvisionnement en eau, d’assainissement et d’hygiène dans tous les «points chauds».

Le Groupe spécial mondial de lutte contre le choléra considère les investissements dans l’approvisionnement en eau, l’assainissement et l’hygiène comme la base de la réalisation de l’objectif consistant à réduire de 90% le nombre de décès dus au choléra d’ici 2030. Nous soutenons que trois mesures principales doivent être prises pour faire en sorte que ces investissements soient prioritaires dans le cadre des efforts renouvelés visant à mettre fin au choléra.

Premièrement, lorsqu’un pays demande un vaccin anticholérique oral, il doit déployer des efforts en matière d’eau, d’assainissement et d’hygiène. Ces efforts devraient inclure une analyse systématique des besoins, des priorités et des mécanismes de financement potentiels en matière d’eau, d’assainissement et d’hygiène. Au cours de la récente campagne de vaccination anticholérique orale menée au Malawi, bien que les conditions relatives à l’eau et à l’assainissement aient été prises en compte pour donner la priorité aux populations cibles, aucune mesure concrète concernant l’eau et l’assainissement n’a été mentionnée. 9

Une campagne conjointe de vaccination et de promotion de l’hygiène ainsi que l’obtention d’engagements politiques et financiers en faveur de mesures en matière d’eau et d’assainissement permettraient de faire avancer les efforts de lutte contre le choléra au Malawi.

Deuxièmement, il faudra s’efforcer de veiller à ce que les initiatives visant à renforcer les systèmes de santé et à fournir des soins de qualité consacrent des ressources suffisantes à la fourniture et au maintien des services d’approvisionnement en eau et d’assainissement, en particulier dans les centres de traitement du choléra. La riposte élaborée par l’OMS, l’UNICEF et ses partenaires pour répondre à l’appel du Secrétaire général des Nations Unies invitant les pays à prendre des mesures pour améliorer l’approvisionnement en eau, l’assainissement et l’hygiène dans les établissements de soins de santé donne un nouvel élan pour remédier à ces insuffisances.10

Troisièmement, les donateurs et les partenaires doivent adopter des plans nationaux multisectoriels de lutte contre le choléra, et non pas simplement investir dans des interventions distinctes. Cette réorientation supposera une compréhension de la dynamique politique et un soutien en faveur de l’élaboration de paramètres de mesures communs ainsi qu’une responsabilisation.

Une vision commune et un accord unanime entre les États Membres, les partenaires et les donateurs pour accorder la priorité aux déterminants sociaux et environnementaux de la santé plus larges, notamment l’eau, l’assainissement et l’hygiène, sont nécessaires pour mettre fin au choléra. Un projet de résolution de l’Assemblée mondiale de la Santé vise à encourager ce consensus, à favoriser des collaborations multisectorielles efficaces et à lutter contre le choléra en parallèle avec les efforts de lutte contre d’autres maladies diarrhéiques.

OMS

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

Advertisement

A LA UNE

Le nouveau Directeur de la Douane serait-il un promoteur du troisième mandat ?

Published

on

Votre publicité ici

La promesse du chef de la transition, le colonel Mamady Doumbouya, de ne pas procéder à un recyclage serait-elle un leurre ?  Oui, à y observer de prêt ses récentes nominations, dont celle d’hier à la tête de la Douane.

En effet, Selon nos confrères de Fim Fm, le nouveau successeur du Général Toumany Sangaré serait bien un promoteur de la présidence à vie en Guinée. Le colonel Moussa Camara jusque-là directeur de l’informatique et des statistiques, puisqu’il s’agit de lui, serait l’un des partisans du troisième mandat d’Alpha Condé, l’ex président renversé par un coup d’Etat, le 05 septembre.

A en croire à nos confrères, le nouveau Directeur de la Douane aurait  battu campagne l’année dernière en faveur du changement meurtrier de la constitution, ayant conduit le pays dans la dérive et l’impasse jusqu’au 05 septembre dernier, jour de la chute d’Alpha Condé.

Ce n’est pas la première fois que le chef de la junte  procède à des nominations polémiques. La semaine dernière, il avait aussi nommé plusieurs généraux proches d’Alpha Condé qu’il a mis pourtant à la retraite, au Conseil supérieur de la défense.

Face à cette situation, une dizaine d’organisation de la société civile a invité le président de la transition à respecter son engagement. Mais visiblement,  a cette allure la promesse semble  plutôt engager ceux qui la croit et non celui qui l’a tenu.

Par Ibrahim Bangoura

Continue Reading

A LA UNE

Guinée : le colonel Doumbouya fait le ménage à la Douane

Published

on

Votre publicité ici

Le président de la transition, le colonel Mamady Doumbouya, continue de faire le ménage au sein des forces armées guinéennes. Hier mercredi 20 octobre, il a évincé le Général Toumany Sangaré de la direction général des douanes, avant de l’envoyer à la retraite anticipée.

En plus de Toumany Sangaré qui était jusque-là indéboulonnable à la tête de la Douane, le chef de la junte a envoyé 123 autres officiers douaniers à la retraite. Ceux-ci s’ajoutent à la quarantaine des Généraux que le colonel Mamady Doumbouya  a mis à la retraite la semaine dernière.

Ci-dessous la liste des officiers douaniers concernés par cette décision :

Les Généraux

1)    Général de division Toumany Sangaré

2)    Général de brigade Guilavogui Oubou Zézé

3)    Karinkan Condé

4)    Bangoura Ousmane Léonard

5)    Camara Amadou Gueye

Les Colonels

6)     Traoré Balla

7)    Délamou Pépé Jonas

8)    Koivogui Yoka

9)    Traoré Issa

10)                      Touré Ibrahima Sory

11)                      Condé Amara

12)                      Camara Fodé Amidou

13)                      Soumah Alexandre

14)                      Kourouma Ibrahima

15)                      Bayo Kabinet

16)                      Touré Mohamed Lamine

17)                      Bangoura Lansana

18)                      Keita Kadé Mady

19)                      Traoré Saran

20)                      Camara Mamé

21)                      Traoré Kabinet

22)                      Traoré Mamady

23)                      Camara Sékou Amadou

24)                      Condé Aboubacar

25)                      Wamouno Lamé

26)                      Keita Mansakolon

27)                      Bangoura Jean-Pierre

28)                      Zabré Charles

29)                      Touré Almamy Sékou

30)                      Kaba Morciré

31)                      Camara Ibrahima Kalil

32)                      Bangoura Aboubacar

33)                      Camara Lancei

34)                      Keita Sory

35)                      Kaba Mamady

36)                      Sonassa Kaba

37)                      Traoré Sékou

38)                      Toupouvogui Kolou

39)                      Naomy Paya

40)                      Guilavogui Zézé

41)                      Touré Pévé

42)                      Kourouma Lansana

43)                      Bandiougou Keita

44)                      Touré Mariama Daouda

45)                      Doumbouya Facinet

46)                      Touré Mohamed Saliou

47)                      Camara Kerfalla

48)                      Camara Morlaye

49)                      Sylla Cheick

50)                      Kolié Siba Pascal Mathos

51)                      Zegbélémou Noel Nyankoye

52)                      Bangoura Soriba

53)                      Sylla Mamadou

Les Lieutenants colonels

54)                      Sylla Ibrahima Sory

55)                      Touré Mariama

56)                      Diallo Ousmane Kolon

57)                      Camara Mamadou 3

58)                      Koné Sidiki

59)                      Kalivogui Nyankoye

60)                      Koundouno Madeleine

61)                      Balamou Jean-Bosco

62)                      Samoura Mamadou Dian

63)                      Guémou Nyankoye

64)                      Soumah Ousmane

65)                      Kolié Kéoulen

66)                      Koundano Pierre

67)                      Millimono Tamba Jacques

68)                      Keita Fodé

69)                      Tolno Antoine

70)                      Bangoura Yamoussa

71)                      Bah Aissatou

72)                      Kourouma Sory

73)                      Camara Bakary

74)                      Keita Dantigui

75)                      Samoura Mamadou

76)                      Doumbouya Mamdy

77)                      Soumah Ibrahima

78)                      Diallo Aissata

79)                      Savané Mohamed Youla

80)                      Keita Djenabou

81)                      Camara M’mah

82)                      Sylla Abdoulaye

83)                      Iliga Germain

84)                      Bah Souleymane

85)                      Diallo Djibril

86)                      TolnoJulien Saa

87)                      Youla Fatoumata

88)                      Mara Ousmane

89)                      Diarra Sény

90)                      Bangoura Mabinty

91)                      Savané Balla

92)                      Camara Mohamed Lamine

93)                      Bangoura Lansana

94)                      Camara Ténemba

95)                      Keita Bandiou

96)                      Dioubaté Faramani

97)                      Diallo Nènè Oumou

98)                      Diop Moustapha

99)                      Condé Nounké

100)                 Dombouya Somory

101)                 Camara Wata Sékou

102)                 Kaba Foulématou

103)                 Keita Abdrahmane

104)                 Kleyth Marie

105)                 Barry Boubacar

106)                 Touré Amara

107)                 Doumbouya Ousmane

108)                 Camara Fatou

109)                 Camara Amara

110)                 Camara Kerfalla

Les Commandants

111)                 Grovogui Zaoro

112)                 Soumah Aboubacar

113)                 Sylla Mohamed

114)                 Camara Sékou Abdoul

115)                 Béavogui Nouhou

116)                 Dopavogui Kolou

117)                 Sylla Adama

118)                 Sylla Sékou Amadou

119)                 Condé Dantouman

120)                 Bangoura Mohamed Kassory

121)                 Traoré Djiba

122)                 Baldé Ibrahima Kalil

123)                 Bangoura Amara

 

Par Guinee28

Continue Reading

A LA UNE

Douane : le Général Toumany Sangaré débarqué et envoyé à la retraite

Published

on

Votre publicité ici

Le Général Toumany Sangaré, puissant Directeur général des douanes, a été limogé ce mercredi 20 octobre 2021, par le chef de la transition, le colonel Mamady Doumbouya.

En plus de son limogeage, il a été envoyé immédiatement à la retraite, selon un décret lu ce soir à la télévision nationale.

Après Toumany Sangaré, 123 autres officiers de la douane ont été envoyés à la retraite par le président de la transition.

Par Guinee28

Continue Reading

Facebook

Advertisement
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Télél : +224 624 24 93 98 – 656 92 41 62 – 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance