Connect with us

A LA UNE

Port de Boulbinet : le ministre de la Citoyenneté appelle à faire un « choix responsable » aux prochaines élections

Published

on

Votre publicité ici

Comme dans des quartiers de Matoto, Ratoma et Dixinn, le ministre de l’Unité nationale et de la Citoyenne et sa délégation étaient samedi au port de pêche de Boulbinet dans la commune de Kaloum. Là-bas, le ministre Mamadou Taran Diallo a rencontré les pêcheurs et les mareyeuses avec lesquels il a échangé sur le bien-fondé du vivre ensemble et d’un processus électoral apaisé.

A Boulbinet, Taran Diallo n’a pas dérogé à son principe. C’est un message de paix et d’unité qu’il a apporté aux citoyens de la zone. Il a aussi expliqué le rôle qui est le leur dans le processus électoral amorcé par la Guinée. « Le seul jour où tous les hommes politiques ont besoin du citoyen lambda, c’est-à-dire le guinéen ordinaire que vous êtes, c’est le jour du vote. A ce moment-là, ils savent que ce sont vos voix qu’on va additionner secteur par secteur, quartier par quartier, commune par commune pour proclamer le vainqueur », a dit le ministre.

Il a encouragé son auditoire à observer dorénavant toutes les étapes du processus électoral. Du recensement des électeurs au vote en passant par le retrait des cartes d’électeur.

En en se rendant au port de Boulbinet, la caravane de la Semaine nationale de la Citoyenneté, a voulu toucher un endroit stratégique. Où des milliers de personnes venues de divers horizons se côtoient quotidiennement. « Nous connaissons l’importance de Boulbinet dans Kaloum et dans Conakry. Je voudrais vous dire que les campagnes électorales, les votes sont des moments importants. Le processus électoral à trois phases : le pré-électoral, pendant l’élection, le jour du vote et après l’élection. C’est tout ce qu’on vient de présenter ici avec les artistes. Vous avez écouté la chanson des artistes à la fin de leur scenario ont dit que la Guinée est une famille. Nous le disons tous les jours, mais nous sommes combien à le pratiquer ? ».

Dans un langage clair et sincère, le chef du département de l’Unité nationale a invité les populations de Boulbinet à faire de la notion de paix, un comportement et non un vain mot.

Il a demandé aux électeurs de choisir les candidats en toute responsabilité. « Il ne s’agit pas de voter quelqu’un parce qu’on est de la même région, de lamême ethnie ou de la même religion. Le principal et le plus important c’est les programmes. Votez celui qui aspire votre confiance et qui peut réaliser ses promesses», a conseillé Mamadou Taran Diallo.

Dans la même dynamique, Zamila Nènè Haly Camara, présidente de l’ONG Conseil de Réflexion pour une Guinée nouvelle a justifié l’adhésion de son organisation à la Sénacip par la nécessité faire comprendre aux Kaloumkas en général et ceux de Boulbinet en particulier, l’impérieurse nécessité d’œuvrer au renforcement de la paix et du vivre ensemble. « Depuis 2009, nous menons des campagnes de sensibilisation sur la paix et la citoyenneté en Guinée. Puisque le port de Boulbinet est un lieu où toutes les couches sociales de la vie se trouvent, nous avions décidé de venir discuter sur les actes allant dans le sens de la paix et l’unité nationale. Nous expliquons également les aspects d’une élection conforment au thème de la SENACIP de cette année », a-t-elle souligné. Avant de rassurer l’assistance de la poursuite de cette action dans d’autres localités de la Guinée.

Les acteurs du Port de Boulbinet, à l’image de leur responsable Fanyéwa Soumah, s’engagent prôner la paix et la quiétude sociale.

On rappelle que la Senacip 2019, se déroule du 17 au 23 décembre sur toute l’étendue du territoire national sous le thème : « Voter : droit et devoir des citoyens », avec pour slogan : « User de vos droits, faites vos devoirs ».

Une dépêche de Daouda Yansané pour l’AGUIPEL

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

A LA UNE

L’Etat met un terme au contrat de concession avec Guinée-Games

Published

on

Votre publicité ici

Dans un courrier en date du 21 juin, adressé à la direction générale de la société de pari sportif Guinée-Games de Mamadou Antonio Souaré, actuel président de la Fédération guinéenne de football, la Directrice générale de la Lonagui (Loterie nationale de Guinée) a annoncé qu’elle mettait un terme au contrat de concession qui lie les deux parties.

En cause,  la Lonagui reproche, officiellement, à Guinée Games un manque de transparence dans la déclaration de ses chiffres d’affaires. « Une situation qui affiche un manque à gagner énorme pour les caisses de l’Etat pendant toute la durée de votre exploitation », explique-t-on dans le courrier.

Toutefois, cette décision de la Lonagui intervient alors que le patron de Guinée Games, Mamadou Antonio Souaré , se trouve en très mauvaise posture à la Fédération guinéenne de football, où il a été contraint de retirer sa candidature à sa propre succession, plongeant le football guinéen dans une crise sans précédente.

Par Alpha Diallo

Continue Reading

A LA UNE

Plusieurs sous-préfets limogés pour faute lourde

Published

on

Votre publicité ici

Trois sous-préfets ont été limogés dans la soirée de ce mercredi, 23 juin 2021,  pour « faute lourde » par le ministre de l’Administration du territoire et de la décentralisation, Général Boureima Condé.

Il s’agit de Momahed Samoura sous-préfet de Marela ( Faranah), Kaba Kéita sous-préfet de Soyah (Mamou) et Mamadou Camara sous-préfet de Ourékaba (Mamou).

Aucune précision n’a été donnée pour justifier la décision du ministre. Cependant, leur limogeage intervient quelques semaines après le scandale lié à la coupe et le trafic illicite du bois à Mamou et Faranah.

Le 20 mai dernier, en conseil des ministres, le président de la République, avait prévenu que toute personne impliquée dans ce trafic sera sévèrement sanctionnée.

« Toutes les personnes reconnues responsables ou complices dans cette affaire, écoperont de sanctions administratives disciplinaires et feront l’objet de poursuites judiciaires », avait-t-il prévenu,  mettant ainsi en garde contre les pratiques et les activités de déforestation en Guinée.

Plusieurs gardes forestiers impliqués dans cette affaire sont aussi suspendus depuis fin mai.

Par Ibrahim Bangoura

 

Continue Reading

A LA UNE

Gaoual : deux morts dans des heurts entre forces de l’ordre et manifestants

Published

on

Votre publicité ici

Deux personnes ont été tuées mardi 22 juin, à Gaoual,  dans des violences entre les forces de sécurité et des manifestants en colère contre la fermeture de la mine d’or, récemment découverte à Kounsitel.

Les victimes sont Mamadou Sidibé, agriculteur de 32 ans et Mamady Camara, orpailleur originaire de Kankan.

Les deux ont succombé à leurs blessures, alors qu’ils étaient en train d’être évacués vers Conakry.

Ces dernières semaines, plusieurs milliers de personnes en provenance de diverses villes du pays, notamment de la Haute Guinée, se sont rués vers Gaoual, où une mine d’or vient d’être découverte dans la sous-préfecture de Kounsitel.

Face à cette présence massive et aux risques que l’exploitation artisane représente, les autorités administratives ont décidé de fermer la mine jusqu’à nouvel ordre.   Une fermeture qui fâche à Gaoual, où certains autochtones soupçonnent une exploitation clandestine de la mine, par certains orpailleurs en complicités avec des agents qui surveillent la zone.  Excédés par le chômage et la pauvreté, ils appellent donc à la réouverture immédiate de la mine.

Par Mariam Bâ

Continue Reading

Facebook

Advertisement

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Télél : +224 624 24 93 98 – 656 92 41 62 – 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance